750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 12:44

10 septembre 2010: dégustation de rentrée pour le club avec le récit des visites chez les vignerons de différentes appellations et une dégustation de quelques  vins découverts au cours de ces voyages.

 

Bourgogne blanc 2008 Rodolphe Demougeot

 

Robe or pâle.

Nez frais à dominante florale avec une note beurrée.

Bouche vive, citronnée avec une petite amertume minérale en finale. Une belle réussite pour un vin générique.

 

 

Côtes du Jura 2008 Jean-Pierre Salvadori

 

Robe rubis très clair, inhabituelle dans la production viticole actuelle.

Nez plaisant avec des notes de cerise à l'eau de vie, de sucre d'orge, de noix.

Bouche acidulée, légère mais parfumée.

Un vin très agréable sans la lourdeur des vins surextraits encensés par une certaine critique.

 

Gevrey 1er cru Claude Dugat (négoce) 2006

 

Robe rubis très sombre.

Beau nez jaillissant du verre avec de la purée de fruits rouges (framboise notamment).

Bouche dense mais sans surextraction, gourmande avec des tanins très fins, un élevage qui s'estompe et une petite note réglissée en finale.

Un vin qui provient de l'activité de négoce du domaine Dugat mais qui correspond bien au style du domaine.

 

Collioure Clos des Paulilles 2004

 

Robe sombre.

Nez plutôt sur des notes épicées avec du fruit noir.

En bouche, le vin a un beau volume avec des tanins fondus et des notes de poivre et de fruit.

Un beau vin à point.

 

 

PICT5628

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 12:20

  Primeurs 2009 chez Dominique Laurent

 

A l'occasion d'un passage en Bourgogne,  Dominique Laurent a eu la gentilesse de me recevoir pour déguster les vins du millésime 2009 en cours d'élevage.

  Pour ce faire, nous nous sommes rendus dans une des caves qu'utilise Dominique Laurent à Nuits-Saint-Georges.

  A Nuits-Saint-Georges, l'architecture des vieilles maisons du bourg est liée aux pratique viticoles et les caves sont particulièrement fraîches.

 

Une rue piétonne à Nuits-Saint-Georges

   

nuits-saint-georges 0686

 

L'église

 

nuits-saint-georges 0689

 

nuits-saint-georges 0690

 

Une maison typique de Nuits-Saint-Georges 

 

nuits-saint-georges 0691

 

Derrière ce porche, une des caves qu'utilise Dominique Laurent

 

nuits-saint-georges 0694

 

Caractère général du millésime 2009

 

  2009 est un millésime "mûr" comme 2005 mais avec des rendements plus généreux. Cependant Dominique Laurent est très confiant  sur l'évolution de ses vins dans ce millésime car il observe que ceux-ci reprennent du corps à l'élevage avec une belle couleur de type  "sang de pigeon". Preuve que le vin est vivant, les vins ne se goûtaient pas très bien la semaine précédent ma venue, mais se sont trouvés heureusement dans une phase nettement plus aimable cet après-midi là. Les arômes commencent en effet à bien se développer et très peu de vin étaient encore marqués par le fût ce qui est également encourageant pour leur capacité à bien évoluer.  

 

Le contexte

 

  C'est vraiment une expérience passionnante pour un amateur tel que moi de déguster ces vins encore en devenir avec un professionnel comme Dominique Laurent. Sa connaissance des terroirs bourguignons est absolument stupéfiante. Ces terroirs, pour peu que la conduite de la vigne évite les traitements chimiques lourds, impriment des saveurs spécifiques aux vins dont ils sont issus: par exemple, les nuances florales de rose quand la roche mère calcaire est proche de la surface comme à Vosne-Romanée.

 

  Il  est remarquable que les vins de Dominique Laurent proviennent souvent de la partie la plus qualitative de ces terroirs bourguignons: par exemple, la partie la plus haute du Clos-de-Vougeot, le partie intra-muros du Clos de la Roche, la cabanne rose des Marion du Chambertin Clos-de-Bèze, etc...

 

  Un autre facteur de qualité tient à l'age des vignes qui produisent les cuvées, souvent parmi les plus vieilles des appelations. Par exemple, les vignes du Pommard Charmots sont centenaires, celles du Pommard Epenots datent du 19 ème siècle, les vignes des Grands-Echezeaux datent de 1928, etc...

 

  La vinification doit capter à partir des beaux raisins de ces vieilles vignes, les plus nobles aromes du pinot. De ce point de vue, Dominique Laurent préconise quand cela est possible des vinifications en raisins entiers.

 

  La dernière étape dans l'élaboration du grand vin  est l'élevage  (une élevage raté peut  ruiner définitivement une belle cuvée), étape  que maîtrise parfaitement Dominique Laurent. Il possède en effet sa propre tonnellerie ce qui lui permet de disposer de fûts maisons avec des merrains bien secs avec un brûlage adapté à chaque cuvée. 

 

La dégustation

 

Vue d'une partie de la cave

 

nuits-saint-georges 0692

 

  La dégustation complète de la cave en allant des premiers crus aux grands crus  a permis malgré l'extrême jeunesse de ces vins de noter des différences entre des crus souvent proches.

  De mémoire, les vins goûtés, tous de très haut niveau,  ont été les suivants:

 

Fixin Hervelets

 

Beaune Grèves (belle finesse) , Beaune Clos des Mouches (structure plus tannique que le Beaune Grèves)

 

Pommard Charmots  (concentré mais fin), Pommard Epenots (notes de surmaturité)

 

Chambolle Charmes (délicat, bien typé de la commune)

 

Nuits Vaucrains, Vosne Suchots  (tous deux très bons)

 

Echezeaux (un des vins les plus fermes de la cave), Grands Echezeaux (plus velouté que l'Echezeaux)

 

Clos de la Roche ( il fera un très beau vin, très subtil)

Petite anecdote de dégustation: évoquant le souvenir d'une dégustation récente de ce vin dans le millésime 1999, je parle de notes minérales ce qui fait bien rigoler Dominique Laurent. Selon lui, cette supposée minéralité a été inspirée aux journalistes par le nom magique  "de la Roche". Le vrai type du Clos de la Roche réside plutôt dans la finesse et les aromes floraux pilotés par la proximité de la roche mère dans le terroir.

 

Clos Saint-Denis: une friandise, très suave et profond, un petit musigny selon Dominique Laurent

 

Chambertin Clos-de-Bèze: le clou de la dégustation et un moment exceptionnel. Dominique Laurent dispose de 2 fûts, chacun d'une source différente. Il a donc procédé à un assemblage dans la pipette de soutirage pour avoir une idée du vin définitif. Ce sera encore une fois probablement un des meilleurs vins de la cave, profond et sensuel, il est difficile d'en laisser dans le verre.

 

Après cette dégustation mémorable, quelques images du vignoble prises sur la route des grands crus entre Nuits-Saint-Georges et Gevrey-Chambertin.

 

nuits-saint-georges 0695

 

nuits-saint-georges 0696

 

 nuits-saint-georges 0698

  

 (celui qui reconnait la parcelle de la photo ci-dessus gagne une bouteille de vin)

 

  Une bonne adresse pour manger à Nuits-Saint-Georges que nous avons testée le soir: le restaurant La Cabotte dans la rue piétonne. Menu original et très belle carte des vins.

 

  http://www.bestgourmet.fr/fr/restaurant/nuits-saint-georges/cabotte-(la)-ref-xxxxjdeg.html

 

 

 

Partager cet article

Repost0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 14:53

Repas dégustation chez Josiane et Bernard du 13 juin 2010

 

Le menu

 

Amuse-Bouche

 

2010juin13 0599

 

Soupe froide de haricots blancs

 

2010juin13 0601

 

Crème de lentilles et saumon aux agrumes

 

2010juin13 0603

 

Fricassée de poulet au vinaigre, risotto

 

2010juin13 0604

 

Fromages de chez Jeannot

 

2010juin13 0605

 

Macarons au chocolat, ragoût de fraises

 

2010juin13 06072010juin13 0606 

 

Les vins

 

 

Champagne Georges Laval Les Chênes 2004

 

Une robe pâle avec un cordon très abondant mais des bulles très fines. La texture en bouche est très délicate avec des notes de pommes et de citron, une fine amertume minérale en finale. Un beau champagne d'apéritif. 

 

Champagne Jacques Selosse Brut Rosé

 

La robe est saumon avec un cordon très fin dans le verre.

Le nez délivre des notes crayeuses. La bouche est nerveuse et fine: notes acidulées et de fraises des bois, compexité minérale en finale. 

 

Meursault 1 er cru Les Gouttes d'or 1996 Leroy

 

La couleur vieil or laisse suspecter un vin madérisé! Même si le vin conserve un ressort acide, il apparaît comme décharné et finit très court. Problème de conservation probablement pour cette bouteille acquise chez un caviste. Dommage, la concentration était intéressante!

 

Tokay Rangen de Thann Clos Saint-Urbain Domaine Zind-Humbrecht

 

Belle robe dorée. Nez complexe avec des fruits exotiques, du jasmin. La bouche est riche mais sèche, équilibrée et longue avec des notes fumées en finale. Une preuve de plus de la noblesse des Grands Crus alsaciens. 

 

Collioure Les Junquets 1999 Domaine du Mas Blanc

 

Le nez avec des notes de lard fumé, jus de viande et une note florale fait penser à un vin de syrah et pourquoi pas à un Côte-Rotie. La bouche est fondue, aromatique (mûres), de bonne longueur avec une touche de zan en finale.  Cette cuvée parcellaire vieillit décidemment avec beaucoup d'harmonie. 

 

Châteauneuf-du-Pape 1994 Tardieu-Laurent

 

Le nez est complexe avec des épices et du fruit mêlés à des nuances plus végétales et une touche de moka.

La bouche est plutôt suave et riche , de bonne longueur

 

Châteauneuf-du-Pape 1994 Beaucastel

 

Le nez présente  un côté plus "sauvage" par rapport au vin précédent avec des notes de tapenade et de cassis.

La bouche est très aromatique et également plus élancée que dans le vin précédent. Pour cette raison, certains dégustateurs le préfèrent.

 

Côte-Rotie côte brune 1997 Jamet

 

Nez très expressif avec des notes de poivrons grillés puis de poivre avec qu'arrivent du fruit et de la violette!

Le toucher de  bouche est proprement magnifique et signe le "Grand Vin": à la fois fin, léger et frais mais d'une grande densité aromatique. 

 

Maury blanc Mas de la Vail

 

Robe orangée.

Nez de cire, de pomme, sirop de poire.

La bouche est douce et suave, d'une bonne longueur

 

2010juin13 0608

 

Partager cet article

Repost0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 13:51

On revient volontiers au Verjus pour goûter sa cuisine originale avec des plats traditionnels souvent relevés par un juste  assemblage d'épices. Ici la convivialité n'est pas une affectation mais quelque chose de naturel!

 

verjus2010 0575

 

Le menu du 28 mai 2010

 

verjus2010 0576

 

Entrées

 

Caldi

verjus2010 0577

 

Gratin d'oreille de porc confite

verjus2010 0578

 

 

Velouté de pois chiches aux algues et citron confit

verjus2010 0579

 

Maquereau à la crème de Whisky

verjus2010 0584

 

 

Plats

 

Tripes au vin, olives noires et cumin 

verjus2010 0585

 

Boeuf au cidre, gingembre et estragon

verjus2010 0586

 

Mouton aux navets et orange

verjus2010 0587

 

 Porc apéro

 verjus2010 0588

 

 

 Assiette de fromages

verjus2010 0591

Dessert

 

 Pana cotta au lait de coco

verjus2010 0592

 

Gâteau au chocolat

verjus2010 0593

 

Confiture de "vieille fille", fromage frais et praline

verjus2010 0594

 

 

Les vins

 

Domaine de l'Ortheau Chardonnay 2008

Domaine de Rimbert Saint-Chinian

Pech Redon Alicante 

Clos Fantine Faugères 2002

Domaine des Chênes Les Sorbiers v.v. 2008 Côte du Roussillon

 

 

verjus2010 0596

Partager cet article

Repost0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 07:31

21 mai 2010

 

Dégustation à l'aveugle de quatre vins blancs d'Alsace suivi d'un vin rouge du Languedoc

Les dégustateurs apprécient particulièrement le riesling puisque trois des quatre vins étaient élaborés à partir de ce cépage, le quatrième étant basé sur un assemblage de cépages de la famille des pinots (pinot gris majoritaire).

 

 

Riesling Schlossberg 2003 Domaine Weinbach (Colette Faller et ses filles)

 

Robe or pâle. Nez avec des belles notes florales mêlées à des effluves de types terpéniques.

Bouche assez aromatique avec une finale fumée. La finale est encore un peu courte, mais le vin présente une belle structure et gagnera au vieillissement. Un vin qui a évité le piège de la lourdeur dans ce millésime caniculaire. 

 

Riesling Sommerberg 2000 Domaine Albert Boxler

 

La robe est plus dorée que le vin précédent. Le nez est riche et complexe avec des notes d'agrumes, d'ananas, d'amande amère. La bouche présente un peu de sucre résiduel, elle est très riche et aromatique avec de la minéralité enrobée dans le fruit, grande longueur. Une très belle bouteille de ce domaine réputée (il s'agit probablement de la cuvée vieilles vignes" ).

 

Riesling Schlossberg 2001 Domaine Wienbach

 

Le même vin que le premier mais dans un millésime antérieur.

Le nez présente des notes d'écorces d'agrumes. La bouche est sèche et minérale avec des notes salines et terpéniques, la concentration et la longueur sont appréciables. Par rapport au premier vin, il semble plus harmonieux.

 

Grand Cru Mambourg 1999 JM Deiss

 

Robe dorée. Nez de pomme au four, poires confites.

La bouche, très riche, présente des notes caramélisées et une finale sur des notes de fruits à l'eau-de- vie avec une sensation "tannique" assez rare dans les vins blancs. La richesse et la concentration sont impressionnantes  mais presque excessives tant le vin paraît encore dissocié. Un vieillissement supplémentaire s'impose pour que les différents composants s'harmonisent.

 

Conclusion

 

Comme les grandes cuvées de Bourgogne Blanc, on retrouve chez ces grands crus d'Alsace tout l'intérêt d'un vieillissement suffisamment long (10 ans au moins dans les belles années) pour que l'harmonie soit atteinte et que la complexité s'exprime pleinement.

 

Côteaux du Languedoc La Grange des Pères 1993 (rouge)

 

La robe est grenat foncé. Le nez mêle des notes de musc à du fruit rouge. En bouche, on ressent de la puissance mais les tanins sont fondus et suaves, la fraîcheur reste préservée avec des notes terriennes.

Un grand classique de nos dégustations qui ne cesse de nous étonner par sa capacité de vieillissement et sa complexité.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 14:36

30 avril 2010

 

  Le millésime 2003 est atypique du fait de l'été caniculaire conduisant à des raisins en surmaturité. Dans ces conditions, le fruit du pinot noir en Bourgogne a-t-il été préservé? Hervé nous propose de le vérifier dans cette dégustation à l'aveugle de trois Bourgogne Villages 2003 de Dominique Laurent plus un Châteauneuf-du-Pape de la maison Tardieu-Laurent placé en pirate.

 

 

Gevrey Chambertin 1er cru 2003 Dom. Laurent

 

Belle couleur rubis assez foncé. Nez avec beaucoup de vibrations sur de petits fruits rouges plus quelques notes de rose. La bouche est riche et fruitée, les tanins sont fondus et fins; en finale on relève des notes fumées et végétales, très long. Un très beau vin prêt à boire.

 

Châteauneuf-du-Pape v.v. 2003 Tardieu-Laurent

 

Couleur grenat foncé. Nez sur du fruit cuit (pruneau), mûre, épices. La bouche est encore assez tannique. Elle est très riche avec des notes de type porto vintage (fruit cuit, épices, chocolat amer). A attendre pour que les tanins se fondent et à servir impérativement à la bonne température.

Les dégustateurs ont bien identifié ce vin comme atypique par rapport aux trois autres. 

 

Vosne-Romanée 2003 Dom. Laurent

 

La couleur est rubis sombre presque grenat. Premier nez sur des notes animales mais évoluant assez vite vers un beau fruit (fraise) avec quelques notes florales. La bouche est encore assez tannique, le fruit est suivi par de la minéralité en finale (menthol), l'acidité est préservée.

 

Nuits-Saint-Georges 200" Dom. Laurent

 

Couleur similaire au Vosne. Nez avec une touche fumée et de la framboise. L'attaque en bouche est assez caressante malgré un petit retour de tanins en finale mêlé à des notes de fruits confits. Il est plus près à boire que le Vosne.

 

Conclusion

 

Ces trois villages montrent une belle qualité de fruit et une concentration digne de Grand Cru. Contrairement aux stéréotypes sur les villages bourguignons, le Vosne s'est montré le plus tannique et le Gevrey le plus souple et le plus près à boire. Le Châteauneuf joue dans un autre registre avec des arômes plus typés de surmaturité.

 

 

 

2010avril30 0572

 

 

 

Partager cet article

Repost0
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 10:33

  Le millésime 1997 n'est pas une grande année...surtout à Bordeaux! Mais dans les autres régions de France, de très beaux vins ont été produits chez les vignerons qui ont su ou pu attendre la maturité optimale des raisins. Les vins sont alors très réussis mais avec des acidités plutôt basses contrairement au millésime précédent 1996 où les acidités étaient plus   relevées.

  Pour ce repas dégustation, Nadine et Laurent nous proposent de goûter à l'aveugle quelques vins du millésime 1997dont la haute maturité et la concentration ont quelque peu mis à mal la perspicacité des dégustateurs. 

 

Le menu

 

Bretzel

 

Laurent3avril2010 0549

 

Petits feuilletés

 

Laurent3avril2010 0550

 

Mouclade

 

Laurent3avril2010 0554

 

 

Langoustines en Chantilly, crème d'épinards

 

Laurent3avril2010 0558

 

 

Petits pâtés de cailles aux cèpes

 

Laurent3avril2010 0559

 

 

Gigot d'agneau des Pyrénées et ses légumes

 

Laurent3avril2010 0562

 

Laurent3avril2010 0563

 

 

Fromages du marché

 

Laurent3avril2010 0565

 

 

Soupe de fruits, petits fours

 

Laurent3avril2010 0567

 

 

Commentaires de dégustation

 

Champagne Lilbert cuvée perlé

 

La robe est pâle et un fin cordon produit une mousse délicate dans le verre. Le nez est à dominante citronnée.

La bouche est nerveuse, on retrouve les notes d'agrumes et une fine amertume minérale dans la finale. Cette spécialité des vignerons de Cramant est idéale à l'apéritif.

 

Champagne Krug Grande cuvée

 

La robe est bien dorée. Un nez puissant et étonnant de truffe qui évolue vers de la pâte de coing. La bouche est profonde, vineuse et complexe, grande rétro-olfaction. Cette bouteille achetée en 1994 prouve que les grandes cuvées de Champagne peuvent vieillir en cave et se complexifier.

 

Sancerre Monts Damnés 1997 François Cotat

 

Robe or pâle. Le nez présente des notes de pomme au four, d'agrumes. La bouche est riche, grasse avec des arômes fumés très persistants. Un vin qui dérouté les dégustateurs partis d'abord vers Pouilly-Fumé avant d'atterrir vers la Bourgogne!

 

Vin de pays du Languedoc Grange des Pères 1997

 

Robe bien dorée. Nez puissant de cire, miel, encaustiques, épices douces.

La bouche présente une grande concentration, elle est sèche, droite avec des arômes de type oxydatif.

Ce vin très rare n'a pas été découvert par les dégustateurs.

 

Fixin 1er cru Clos de la Perrière 1997 Dominique Laurent

 

Robe rubis dégradée. Le nez est très expressif avec des belles notes épicées et de fraises des bois. La bouche présente des tanins fondus, une texture légère mais avec une grande persistance, finale sur des arômes de prunes et de roses. Une grande réussite pour ce vin élaboré à partir de raisins en quasi surmaturité.

 

Volnay 1er cru Santenots du Milieu 1997 Domaine Leroy

 

Robe grenat jeune non filtrée. Nez de laurier, d'herbes aromatiques. La bouche présente une concentration énorme mais n'est pas pesante, les arômes sont bien présents malgré une présence tannique encore sensible.

Les dégustateurs, trompés par la haute maturité du vin,  se sont orientés vers un vin de type Côte-Rotie! La commune de Volnay a particulièrement réussi ce millésime et Michel Bettane commentait ainsi ce vin dans le spécial millésime 1997 de la RVF: "...un monument de concentration et déclat. Un demi-siècle de garde probable!"

 

Alsace Pinot noir Burlenberge v.v. 1997 Domaine Marcel Deiss

 

Robe grenat sombre. Nez truffé, épicé, arômes musquées.

On retrouve ces arômes truffés et musqués dans une bouche dense.

Les dégustateurs se sont orientés vers un vin du sud de la vallée du Rhône! Il est vrai qu'on est ici très loin du pinot noir alsacien ordinaire plus proche d'un rosé que d'un rouge!

 

Saumur Champigny Clos Rougeard "Le Bourg" 1997 Domaine Foucault

 

Robe grenat sombre. Nez avec des notes de civette. En bouche, on retrouve une texture fine et dense avec des nuances de poivrons grillés qui nous oriente vers un vin de la Loire. Un vin qui va se complexifier.

 

Médoc Château Haut-Condissas 1997

 

La robe est grenat jeune. Le nez est fruité avec de la fraise. La bouche est concentrée mais linéaire. Un vin agréable mais qui ne fait pas vibrer les dégustateurs comme les précédents, on lui reproche un côté travaillé (trop?).

 

Côteaux du Layon Saint Lambert "La Folie" 1997 M. Robineau

 

Robe vieil or. Nez de verveine, de coing. Bouche d'une richesse et d'une concentration extrême mais équilibrée par une fabuleuse acidité, longueur interminable.

 

 

  Laurent3avril2010 0569

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 14:27

  Par vins du Sud-Ouest, on sous-entend toutes les appellations régionales du grand quart sud-ouest de la France à l'exception du vignoble bordelais. Les vins rouges les plus célèbres sont ceux de Cahors et de Madiran, mais on peut citer aussi Bergerac, Fronton, Irrouléguy, etc....
Cette dégustation à l'aveugle est particulièrement intéressante car elle a regroupé trois vins du millésime 2000 dont deux sont des cuvées hors norme de domaines célèbres. De plus, la présence d'un Saint-Emilion en entrée a permis d'étalonner les vins par rapport au "grand frère" et rival bordelais.
  Cahors et Madiran peuvent-ils se poser en rival de Bordeaux? La réponse dans les commentaires de dégustation.

Saint-Emilion grand cru 1994 Château Troplong-Mondot

La couleur sombre mais brunie témoigne d'un vin déjà évolué. Le nez évolue dans un registre cacaoté et cerise à l'eau de vie. La bouche présente des tanins encore assez raides avec une finale fumée moyennement longue. Un vin qui se présenterait sans doute mieux à table qu'en dégustation, néanmoins cette présence tannique semble indiquer une extraction trop poussée pour la maturité des raisins.

Madiran 2000 Château d'Aydie

La robe est violacée, sombre et profonde.
Le nez est discret mais délivre de fines notes de fruits rouges.
la bouche a un bel équilibre avec des tanins présents mais fins et de la fraîcheur avec un fruit bien défini.

Cahors 1998 Clos de Gamot cuvée vignes centenaires

La robe est grenat assez classique. Le nez présente des notes plaisantes d'épices et de fruits.
La bouche est souple avec des tanins fondus, des arômes assez évolués (jus de viande), un vin classique avec de la personnalité.

Bergerac 2000 Château Tour des Gendres cuvée Anthologia

La robe est noire.
Le nez est très expressif mêlant des notes boisés à un beau fruit.
La bouche est opulente, riche et gourmande, il subsiste encore quelques notes délevage.
Un vin très ambitieux par sa concentration mais parfaitement maîtrisé.

Madiran 2000 Château Montus La Tyre

La robe est aussi noire que le vin précédent.
Nez de mûres, d'herbes aromatiques.
La bouche est riche et mature avec des tanins fins, des notes fruités évoquant un vintage.
Là aussi , une cuvée impressionante par sa concentration mais qui reste équilibrée.

Conclusion

Ces vins rouges du Sud-Ouest ont prouvé qu'ils ne sont plus les parents pauvres face au grand rival Bordeaux. Ils peuvent rivaliser aisément en termes de concentration et de complexité et à des tarifs nettement plus avantageux.

2010mars12 0501

Partager cet article

Repost0
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 14:36

26 février 2010: dégustation à l'aveugle de quatre vins rouges de la Loire

 Dans notre comité de dégustation, nous apprécions de plus en plus les vins rouges de la Loire pour leur allant, leur côté naturel, leur fruit. Cette dégustation à l'aveugle n'avait posé qu'une seule contrainte aux dégustateurs: pas de vin du domaine  du Clos Rougeard des frères Foucault. Ceci pour éviter un risque de doublons. Par ailleurs, nous connaissons par nos dégustations régulières l'immense qualité des vins de ce domaine qui sert de référence à toute la région.

Saumur 2004 Manoir de la Tête Rouge Guillaume Reynouard

La robe est grenat sombre.
Le nez est très fruité avec des notes de mûres, de sous-bois. 
La bouche est très agréable avec un beau fruit mêlé à de la minéralité, un peu de poivron mûr en finale.
Un beau vin bio.

Bourgueil 2004 Clos Senechal Breton

Robe sombre évoluée sur le bord.
Le nez est fumé et délivre des notes de framboise.
La bouche présente des tanins fins, avec du fruit et notes de poivron grillé, de sous-bois.
Un autre vin bio très agréable.

Chinon 2006 Franc de Pied Bernard Baudry

La robe est très jeune et sombre.
Le nez est très fruité avec notamment du cassis.
La bouche présente des tanins très suaves mais garde de la fraîcheur, en finale on ressent des notes d'herbes aromatiques.
Une belle réussite pour ce vin issu de vignes plantées sans porte-greffe américain ce qui permet d'avoir une idée de la nature des vins français d'avant le phylloxéra (plus de fruit, moins d'alcool).

Chinon 1995 Château de la Grille

Le nez complexe mêle le fruit à des notes plus minérales.
La bouche présente des arômes assez évolués mais les tanins restent encore présents. Il peut encore vieillir.


Conclusion: une bien belle dégustation avec vins qui se livrent facilement mais qui restent complexes malgré tout.

2010fevrier26 0499

logo_degustateurs.jpg

Partager cet article

Repost0
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 21:36

Pour assouvir notre addiction à la truffe, direction cette année le puits Saint Jacques à Pujaudran pour son menu tout truffe  concocté par le chef Bernard Bach  www.lepuitssaintjacques.com  
Ce repas fut un enchantement: cette année, les truffes sont plutôt rares et chères mais très parfumées et elles ont été particulièrement bien mises en valeur par les préparations de Bernard Bach.
Enfin, il faut souligner la gentilesse et la compétence du personnel et notamment du sommelier que nous remercions pour ces conseils précieux.

Le menu

Amuse bouche

puits-st-jacques-2010 0487

Oeuf de caille, butternut

puits-st-jacques-2010 0489

Ravigote de saint jacques et pied de cochon farcis, poireaux, pomme de terre et vinaigrette d'échalotes truffée

puits-st-jacques-2010 0491


Cabillaud cuit lentement, bouillon de céleri aux huitres, oeufs mousseux à la truffe

puits-st-jacques-2010 0493



Carbonara de pâtes rissolées, poularde et ris de veau aux écrevisses, bouillon de volaille truffée

puits-st-jacques-2010 0494



Petit baba bouchon infusé, compote de poires, chantilly truffée à l'Armagnac

puits-st-jacques-2010 0495



Les vins

puits-st-jacques-2010 0496


Vouvray Domaine des Aubussières: bien typé chenin avec des arômes fumés. http://www.vouvrayfouquet.com/

Cèdre Blanc Cahors: un vin original 100% viogner, les arômes variétaux d'abricot sont encadrés par la minéralité du terroir, le vin reste vif.

Vacqueyras Château des Tours: le millésime 2003 lui a donné des arômes alanguis surmûrs (avec des notes de truffe!) mais il reste de la fraîcheur en bouche, les tanins sont bien fondus et la longueur superlative. Un très bon accord avec la poularde. C'est le même vignificateur qu'au Château Rayas. http://www.chateaurayas.fr/vinsdestours.htm

Partager cet article

Repost0