Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 avril 2005 3 13 /04 /avril /2005 23:00

Repas/dégustation chez Nadine et Laurent

 

10 avril 2005, sérieux coup de froid mais on s'en moque car nous déjeunons chez Nadine et Laurent avec pour thème les vins confidentiels c'est à dire des petites cuvées dures à dénicher.

Nos hôtes se sont surpassés, jugez-en sur pièces avec le menu ci-dessous

 


Noter qu'à chaque plat correspond un vin qu'il nous a fallu découvrir. Un astucieux système de languettes sur le menu permettait de révéler les vins un par un après chaque plat. Voici maintenant  les commentaires sur les vins.


1er vin: champagne grand cru cuvée Nicole Moncuit 1999


Un cordon très fin, une bouche ronde, très mûre, grande rétro-olfaction sur des arômes briochés et de raisins de corinthe. C'est un grand cru blanc de blanc du Mesnil-sur-Oger avec une sélection de vieilles vignes. Le caractère très mûr du millésime 99 donne à cette cuvée d'habitude plus incisive  une rondeur inhabituelle.

Ce champagne a donc été dégusté avec ces canapés de saumon bio fumé artisanalement


2e vin: Sancerre F. Cotat Grand Côte 95 cuvée spéciale


Un vin or pâle, dense  et gras mais  peu expressif. Petite trace de sucre résiduel en final. A l'aération, il s'ouvre un peu mais reste égnimatique (non trouvé par les dégustateurs).

Il s'agit d'un des vins blancs les plus rares de France venant du terroir des Monts Damnés sur la commune de Chavignol. Récolte à haute maturité et vinification la  plus naturelle possible. Le vin s'est refermé mais on peut l'attendre avec une grande confiance, les vins du domaine Cotat vieillissent admirablement.

Une image de la table, les feuilletés sont servis.


 

3evin: riesling GC Rangen de Thann Zind-Humbrecht


Une robe dorée très brillante, le nez délivre des notes fumées empyreumatiques (riesling identifié par les dégustateurs). La bouche est puissante, longue, le sucre résiduel est parfaitement fondu dans la structure du vin. Un très très grand vin blanc!

Le Rangen de Thann est un grand cru très abrupte qui surplombe la ville de Thann à l'extrême sud de l'Alsace, le sous-sol est d'origine volcanique. Michel Bettane a raison de considérer le risling comme l'un des plus grands cépages de blanc.


4evin: CNP Château Rayas blanc 1990

Une robe paille, un nez subtil avec des arômes grillés, une bouche tendre finissant sur des notes d'amande fraiche. Un vin non ostentatoire mais très long et complexe (non reconnu, pris pour un Hermitage blanc).

Toute petite production d'environ 2000 bouteilles mais paradoxalement moins demandée
 que le Château Rayas rouge. Les cépages utilisés sont la clairette et le grenache blanc, est-ce l'effet du terroir s' il a été confondu à l'aveugle avec un Hermitage blanc? 

5evin: Griottes Chambertin 90 Dom. Laurent

Robe rubis foncé dense et opaque. Le nez est envoûtant mêlant les fruits écrasés (fraises des bois) et les épices. La bouche reprend ses arômes avec une suavité et une longueur superlative, le vin reste très jeune, on ne s'en lasse pas. Le côté acidulé en fin de bouche rappele-t-il la griotte demande un dégustateur?

Ce vin est une rareté, 1/2 barique achetée chez le fameux Claude Dugat de Gevrey Chambertin. Dominique Laurent n'en a plus dans sa cave!

Pour les lecteurs non initiés qui se demandent ce qu'est le "trou" sur le menu. Il s'agit bien d'une pause dans le repas comme le trou normand mais nous ne buvons pas un verre de calvados mais le plus souvent des Bourgogne car leur fruit peut s'appécier sans met associé, il s'agit donc d'un acte de gourmandise! 


6evin: Médoc Château Lalande de Gravelongue 90 cuvée D. Derisbourg


Robe sombre grenat foncé, nez sur du poivron grillé, du tabac. Bouche avec des tanins très fins , une texture serrée et une certaine longueur. Un très bon Bordeaux dont le seul défaut est de passer après le sublime Griottes Chambertin.

En 1990, les vins de garage n'existaient encore pas mais Laurent a déniché cette cuvée spéciale de 7000 bouteilles, 6 mois de fermentation en cuve plate, 30 mois d'élevage. L'encépagement comprend du Cabernet Sauvignon, du Merlot, du Cabernet franc, du Petit Verdot et du Malbec.

Le service des rognons ci-dessous. Dans son souci de la perfection, il faut noter que Laurent  ne  flambe pas les rognons avec un banal alcool mais avec du marc de Mauzac !

 


7e vin: CNP Château Rayas 90 rouge


Cela aurait dû être l'apothéose car ce vin, dégusté plusieurs fois au cours des dernières années, est sublime. Malheureusement le bouchon a traîtreusement abimé le vin lui ôtant son moelleux et rendant la bouche dissociée.

Un vin que Laurent est allé chercher à la propriété, passant avec succès l'examen redoutable du regretté Emmanuel Reynaud.

8e vin: Rivesaltes vintage vv 2001 Primo Palatum


Robe violacée très jeune, nez explosif de fruits compotés. Bouche gourmande et souple finissant sur des notes de pain d'épices.

Une cuvée de VDN ultra concentrée élevée avec talent par Xavier Coppel. La concentration a permis un mutage léger avec seulement 2% d'alcool rajouté, le vin reste léger et ne lasse pas. Petite production: 900 bouteilles.

Photo des  2 tartes en dessert


 

Photo des bouteilles dégustées
 

 

Repost 0
Published by bernard - dans vin et gastronomie
commenter cet article
11 mars 2005 5 11 /03 /mars /2005 00:00

Bourgogne 5/12/04

Santenay blanc 2000 Camille Giroud: une appellation plus réputée pour ses rouges mais ici une belle réussite avec un vin gras et finissant par une belle acidité

Corton Charlemagne 1994 Bonneau du Martray: grosse déception. Le vin est maigre et n'est pas à la hauteur de sa réutation. Certes le millésime est difficile mais le domaine a la réputation

Fixin Hervelet 2000 Dominique Laurent: un vin fruité et tendre à boire sans modération

Gevrey Clos Saint Jacques  2000 Dom. Laurent: le plus beau vin de la dégustation complexe et long faisant honneur à son terroir d'exception

Gevrey En Champ 2000 Denis Mortet: le vin le plus concentré de la dégustation avec de la race mais les tanins sont encore raides, on espère que l'extraction n'a pas été trop forte pour le millésime. A revoir si on en trouve de nouveau.

Quelques images de Bourgogne

Le Clos Saint-Jacques. Admirez la pente idéale mais Aline et Victor ne partagent pas mon enthousiasme.

Le célébrissime Clos de Vougeot et au dessus le grand-Echezeaux 

Le Musigny

La Romanée-Conti et le Richebourg

 

Dominique Laurent millésime 1999 (4/1/05)

Dégustation à l'aveugle chez Hervé

Beaune Clos des Mouches: encore tannique mais expressif avec des arômes de griottes.
Vosne Suchots: un peu fermé au départ, l’aération le révèle moelleux, subtil, long avec des notes épicés.
Nuits les Saints-Georges: mélange de fruits et de notes de terre mouillée, un vin un encore un peu intraverti à attendre.
Pommard Epenots: un vin hors norme d’une densité de grand cru et d’une   texture moelleuse.

Conclusion

On a souvent reproché à Dominique Laurent de trop boiser ses vins ce qui nuit à l'expression du terroir. Il y a eu de sévères polémiques là-dessus sur le défunt site de la RVF magnumvinum.

On constate avec cette dégustation qu’il n’y a pas un style “Dom. Laurent” mais que l'élevage "haute-couture" est digéré par les vins et que chaque terroir est respecté.

 

Vins variés 11/2/05

Vouvray sec 99 Foreau: nez de coing et de pommes au four, bouche grasse avec des arômes fumés, belle acidité en finale.

Morey St Denis 1er cru 2000 Domaine des Lambrays: robe rubis, nez de fruits rouges, bouche souple avec une bonne fusion de l'élevage, un vin facile et agréable.

Madiran Montus prestige 94: robe sombre grenat foncé, nez de cuir avec des notes giboyeuses, la bouche est sévère avec des tanins qui sèchent en final. Sur ce millésime, Alain Brumont a introduit le pigeage. Il semble qu'il ait eu la main un peu lourde conduisant à une surextraction par rapport à la maturité de la vendange. Il est peu probable que le vin s'améliore au vieillissement.

Côteaux du Languedoc La Grange des Pères 95 Laurent Vaillé: robe sombre et terne (vin non filtré), beaux arômes de fruits compotés, bouche souple et riche, grande longueur. Dégustation après dégustation, ce vin s'affirme comme un des plus (sinon le plus) grands du Languedoc. Il n'y a que la RVF qui ne l'a pas encore compris.

Côteaux du Languedoc Le Vin Maghani 99 Canet Valette: robe grenat foncé encore très jeune, vin très riche et corsé encore assez tannique. A attendre mais il semble bien parti.

Dégustation à l'aveugle chez Eric (11 mars 2005)

Les indices: 4 vins de la même année avec plusieurs points communs dont le cépage dominant, un "intrus" dans les 4. 3 vins d'un même propriétaire.

Commentaires (en italique rouge , les réflexions des dégustateurs)

1ervin: des notes de fruits cuits au nez, bouche avec du volume mais finissant par des tanins encore marqués en final. A attendre. Ce vin paraît typé Rhône sud.

2e vin:robe très sombre grenat foncé, nez un peu liègeux. La bouche présente une certaine sucrosité en attaque mais la finale est asséchée par des tanins raides. Ce vin laisse perplexe.

3evin:nez présentant des notes évolués d'épices et de café. bouche très expressive, moelleuse avec du fruit (notes framboisées). On pense de nouveau Rhône sud et cépage syrah dominant.

4evin:robe de nouveau très sombre, nez de prune et de café, bouche puissante et racée encore jeune. Rhône sud de nouveau, cuvée haut de gamme soupçonnée. 

Les conclusions: millésime 99 (correct!), on pense que les vins 1-3-4 sont du même propriétaire, vins 1-2-4 cépage grenache dominant, vin 3 cépage syrah. Après un recadrage par Eric nous indiquant que le vin 3 n'est pas issu de syrah, nous optons pour le cépage grenache, l'intrus est donc le vin 2 avec un cépage inconnu que personne ne trouve.

La vérité

1)Rasteau cuvée prestige domaine de la Soumade

2)Vin de pays de la Principauté d'Orange Cabernet Sauvignon Domaine de la Soumade

3)Cairanne cuvée d'Estevenas domaine Corinne Couturier

4)Rasteau cuvée Confiance domaine de la Soumade.

La photo des bouteilles

Repost 0
Published by bernard roulet - dans vin et gastronomie
commenter cet article
4 mars 2005 5 04 /03 /mars /2005 00:00

Repas chez Valérie et Eric le 5 décembre 2004

Le menu préparé par Valérie

La liste des vins et les commentaires de dégustation

C hampagne Deutz 96: bien typé blanc de blanc, minéral et long.

Gewurztraminer SGN 98 Lehman: arômes de litchi, la liqueur n’est pas trop marquée, le vin finit un peu court par manque de support acide.

Chablis Montmains 79 C.Giroud: un vieux vin blanc qui a encore de la tenue avec des notes salines minérales (mais pas de notes de mousseron) et une bonne longueur.

Corton Charlemagne 89 Guyon: vin gras, puissant et complexe;dégusté plusieurs fois depuis 10 ans, il est toujours aussi bon et jeune.

Chambertin Clos de Bèze 2000 D. Laurent: une merveille! du satin en bouche et une grande complexité, peut encore aller très loin à condition qu'il en reste!

Echezeaux/Charmes Chambertin 1964 Leroy: qui a prétendu que les Bourgognes ne vieillissent pas bien? Voici 2 contre-exemples. L'Echezeaux est complètement sur un registre tertiaire de venaison, sous-bois mais sans tomber dans la caricature, l’acidité lui donne beaucoup de tonus en final. le Charmes est resté sur des notes plus classiques de fruits, il est aussi très bon mais moins compxe que l'Echezeaux.

Latour   1991: avec ce grand bordeaux, on passe sur un registre plus stricte avec les notes classiques de cèdre et de tabac, les tanins se sont fondus mais il reste encore un peu sur sa réserve par rapport à d'autres médoc 1991 dégustés récemment ( Palmer, Sociando-Mallet et Montrose).

Clos de la Roche vv 1996 Ponsot: difficile à juger à cause d'une certaine fatigue en fin de repas, il se livre  peu malgré une finesse indéniable, à attendre encore?

Vendanges tardives grenache gris 1991 Gauby: couleur ambré de rivesaltes mais l'acidité équilibre bien la liqueur.

Les convives à la fin du repas avec la satisfaction du devoir accompli (seuls les messieurs ont posé)

 


Un plan sur ces bouteilles de vins rares et prestigieux


Une petite mise à jour des commentaires sur les vins (4/3/2005)

Pour mon anniversaire, j'ai rebu le Charmes-Chambertin Leroy 1964. Sur des bouteilles aussi anciennes, il y a inévitablement des variations de bouteille à bouteille. Il s'agit de vins de négoce de Leroy (collection Leroy) car à l'époque la maison Leroy ne possédait pas encore de vignes. Ma bouteille m'a semblé avoir plus de corps et de complexité que le vin dégusté le 5/12/2004: après une attaque encore sur le fruit, le vin  finissait sur un caractère épicé. Merci Madame Lalou Bize-Leroy d'avoir gardé de tels vins et j'espère qu'en 2009 vous ressortirez des vins de  1959!

Gros plan sur le Charmes-Chambertin


Le site internet du domaine Leroy

http://www.domaineleroy.com/Default.htm

Le site internet du domaine Ponsot

http://members.aol.com/domponsot/ponsot.htm

le site internet du domaine Guyon

http://www.guyon-bourgogne.com/

Vous pourrez trouver des compte-rendus de dégustations des vins de Dominique Laurent sur le site In Vino Veritas

http://club.amis.vin.free.fr/Degust_IVV111199.htm

http://club.amis.vin.free.fr/Degust_IVV040200.htm

Repost 0
Published by bernard roulet - dans vin et gastronomie
commenter cet article
28 février 2005 1 28 /02 /février /2005 00:00

Week-end dans l'Aude en mai 2004

Dans les Corbières, nous sommes hébergés dans les gites de Jean et Marie-Paule aux Jourdets sur la commune de Lairière. C'est l'occasion de repas gastronomiques et de dégustations de vins. Les promenades dans la nature sauvage assurent une bonne digestion. Pour le repas principal du samedi soir: gigot de 7 heures.


Liste des vins bus
:

Blanc/rosé

Champagne millésimé Doquet-Jeanmaire 1988 et 1989, Champagne Egly-Ouriet vieilles vignes 1995, Maury vintage 1983, Sauternes Château Guiraud 1986, Vouvray Le Haut Lieu 1989, Gaillac Domaine Plageoles Vin d'Autan 1990, Jurançon sec domaine Cauhape 1990, Côteux du Layon Philippe Delesvaux Clos de la Guiberderie 2000, Tavel La Mordorée 1996, Riesling allemand  domaine Stözel 2000

Rouge

 Saumur-Champigny Clos Rougeard Les Poyeux 1995, Corbières Château Mansenoble 1997, Corbières Castelmaure cuvée Pompadour 2001, Côteaux du Languedoc Domaine de l'Aiguelière Côte Rousse 1999, Côte Rôtie Jean-Michel Gerin Les Grands Places 1990, Châteauneuf du Pape La Mordorée Cuvée Reine des bois 1996

 

Les convives en action le samedi soir


Dans l'Aude, il y a aussi des cèpes comme le montre Martine mais il faut revenir à l'automne.

 

Repost 0
Published by bernard roulet - dans vin et gastronomie
commenter cet article