750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 09:56

8 juillet 2011  

  

Laurent nous propose une dégustation de deux Sancerre 2009 suivis de deux vins de l'appelation Cour-Cheverny millésime 2000.

 

Sancerre Les Monts Damnés 2009 Boulay

 

Robe pâle. Nez assez exhubérant de pamplemousse, notes de buis. Bouche vive et grasse avec une finale puissante et longue sur de beaux amers minéraux.

 

Sancerre Les Monts Damnés 2009 Cotat

 

Robe identique au premier. Nez d'abord discret puis s'ouvrant à l'aération sur des notes de tilleul, d'infusions de plantes.

La bouche est grasse avec des notes florales, de plantes aromatiques. Une belle complexité mais encore un peu retenue.

 

A noter la haute maturité de ces deux vins se traduisant par de forte valeur alcoolique (14 degrés chez Boulay, 15 degrés chez Cotat) mais cet alcool est parfaitement intégré à la structure des vins et n'est pas gênant. Deux très belles expressions des Monts Damnés avec probablement une plus forte maturité des raisins chez Cotat (vendanges très tardives).

 

Cour-Cheverny cuvée François 1er 2000 Michel Gendrier

 

Robe dorée. Nez d'encaustique, miel de sapin. Bouche très vive, tranchante, notes salées en finale.

Une belle expression du cépage romorantin. 

 

Provignage 2000  Romorantin Henri Marionnet

 

La robe est plus pâle que le précédent. Le nez complexe part sur des notes d'infusions. La bouche est toute en délicatesse, on retrouve des notes salées en finale. 

 

Un vin exceptionnel et rare par son origine: il s'agit probablement des plus vieilles vignes de France pré-phyloxériques. Plantées en 1850 sur un terroir sableux sous le règne de Napoléon 3!

 

 

2011juillet08 1084

 

 

La veille de cette dégustation, petit repas chez Eric, l'occasion de boire deux vins

 

Côteaux Champennois Ambonnay blanc  1996 André Beaufort

 

A l'apéritif avec marinade d'anchois et saumon mariné à l'aneth.

Tout aussi désaltérant que la version champagnisée avec des beaux arômes de citron confit et une finale crayeuse

 

2011juillet08 1077

 

Un étrange bouchon

 

2011juillet08 1080

 

Brochettes de poulet 

 

2011juillet08 1081

 

 Brochette et "bohémienne" de légumes 

 

2011juillet08 1082

 

 

Bandol 2003 la Bastide Blanche

 

 

2011juillet08 1083

 

Le vignoble de Bandol a parfaitement résisté à la canicule de 2003.  La  haute maturité des raisins se traduit dans ce vin par des tanins polis et raffinés et une belle complexité. 

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 10:45

   Outre le plaisir de la montagne et de la pêche, le séjour annuel et quasi rituel au refuge de Bassiès (http://bassies.free.fr/) est l'occasion de boire de beaux vins et de manger des plats succulents. Tous mes remerciements à Philippe et Domi pour leur acceuil et également à Benoit qui m'a fait goûter à la "noisette de terre", un bulbe dont j'ignorais l'existence dans les Pyrénées. Cela a effectivement un petit goût de noisette

 

http://lesblogtrotteursde-baionacueille.over-blog.com/article-noisette-de-terre-ou-conopode-51703577.html

 

 

 

Quelques plats qui nous ont régalés

 

Omelette aux mousserons

 

Bassies2011 1071

 

 Friture de vairons

 

Bassies2011 1073

 

Côtes de sanglier

 

Bassies2011 1074

 

Les vins

 

Riesling Schlossberg "l'inédit" 1999 Domaine Weinbach

 

Gras, floral et minéral à la fois,légère sensation de sucre résiduelle

 

Fronton cuvée Don Quichotte Domaine Ribes

 

http://www.leroc-fronton.com/presse-archive.html

Une cuvée de syrah, fraîche et racée avec de belles notes poivrées.

 

Corbières Cuvée n°1   2003 Embres et Castelmaure

 

Une énorme concentration mais des tanins veloutés, des arômes de mûres et de ...mûres

 

Pommard Epenots 2001 Dom. Laurent

 

Du sang de très vieilles vignes. Une dominante de fruits plus que de terre, beaucoup de vibrations et de longueur.

 

 

 

  Bassies2011 1076

 

 

Mais nous n'avons pas fait que manger et boire! Nous avons surtout pêché et randonné.La preuve:

 

Belle truite de l'étang Long avec une magnifique robe

 

Bassies2011 1075

 

Arrivée au petit matin sur la crête au dessus de l'étang de Sigriou, instant magique! 

 

Bassies2011 1072

Partager cet article
Repost0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 17:28

Nouveau repas très réussi le 24 juin 2011  au bar à vin Aux Temps des Vendanges avec comme thème les produits de la mer en direct depuis la criée de Royan.

 

 

Le menu

 

repas-juin2011 1064-copie-1

 

 

Anchois frais, poivrons marinés

 

repas-juin2011 1065

 

Couteaux à la plancha

   

   repas-juin2011 1066

 

 

Duo de maigre et lieu jaune, tian de légumes

 

repas-juin2011 1067

 

Les vins 

 

Champagne Vouette et Sorbée Cuvée Fidèle

 

Un champagne 100% pinot noir vineux mais désaltérant, minéral, long en bouche. 

      

Chablis 1er cru Séchet 2008 Vincent Dauvissat

 

Nez salin. Bouche avec du gras mais avec une bonne tension minérale, bien typé chablis.

 

Rose à lies Montlouis Domaine Jousset

 

Robe rose pâle. Beau nez framboisé. Bouche sur le fruit sans trop de sucre résiduel.

 

repas-juin2011 1069

 

Partager cet article
Repost0
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 15:54

Dégustation Côtes-du-Rhône sud du 17/06/11

 

 

Châteauneuf-du-Pape Domaine de Saint-Siffrein 2005

 

Nez de guarrigue avec quelques notes chocolatées. Bouche riche sans excès, encore tannique en finale. Doit encore se fondre.

 

Côte-du-Rhône village vv Château du Mourre-du-Tendre 2004

 

Nez à dominante fruité avec du pruneau et des notes de laurier. La bouche est relativement souple avec beaucoup de fruit et de la fraîcheur, les tanins accrochent encore un peu en finale

 

Cairanne Cuvée d’Estevenas 2004 Corinne Couturier

 

Nez de mûres, de fruits compotés et une petite note viandée.

La bouche est riche, suave, sans lourdeur avec un beau grain de tanin

 

Châteauneuf-du-Pape La Mordorée cuvée Reine des Bois 2004

 

La robe est presque noire. Nez de mûre, herbes sèches avec une touche fumée. La bouche est racée avec des tanins très fins encore bien présents, la finale est longue.

 

Conclusion

 

Ce type de vins très riches et encore relativement jeunes seraient plus à l’aise au cours d’un repas qu’en dégustation pure. Il faut impérativement les maintenir relativement frais pour éviter de sentir l’alcool. Encore relativement tanniques et avec une forte charge en alcool, ils saturent vite les papilles de nos dégustateurs amateurs.

 

2011juin17 1049

Partager cet article
Repost0
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 14:28

14 mai 2011

Repas dégustation chez Josiane et Bernard

 

Un menu de printemps composé suivant l'inspiration des produits disponibles au marché et des opportunités notamment un passage par Aurillac qui nous a permis de récupérer des fromages auvergnats chez le fromager Bonal.

 

 

Le menu

 

Mise en bouche: petits fours salés de chez Jean-Marc Lauthier     http://www.lauthier.fr/

 

 

2011mai14 1000

 

Crème de radis

 

2011mai14 1001

 

Petits chaussons de saumon

 

2011mai14 1002

 

Blancs de poulet aux morilles, fèves et pommes de terre nouvelles

 

2011mai14 1008

 

Fromages de chez Bonal à Aurillac http://www.iaurillac.com/index.php?option=com_content&view=article&id=9&Itemid=25&Rss=6732&idadh=385&tb=commerce&lang=fr

 

2011mai14 1009-copie-1

 

 

Gâteau "Desiré" de Jean-Marc Lauthier, mousse à la fraise

 

2011mai14 1010

 

2011mai14 1011

 

 

Commentaires sur les vins

 

Champagne Doquet-Jeanmaire 1985 (dégorgé 16/12/2009)

 

La robe est restée jeune avec quelques reflets verts. Le nez est subtil sur les agrumes et des notes florales. En bouche,  le cordon est très fin, le vin est droit et minéral sans notes ranciotées malgré son âge conséquent.

http://www.champagne-doquet-jeanmaire.com/

 

Champagne Pierre Montcuit 1996 brut non dosé

 

Nez de ferments puis d'agrumes et de craie. Le début de bouche est aérien puis le vin reprend de la puissance avec des notes truffées.

http://www.pierre-moncuit.fr/

 

Puligny Cailleret 1997 De Montille

 

La robe est or pâle. Le nez est subtil sur de la noisette, des notes florales. La bouche est délicate avec du gras comme il se doit mais équilibrée par l'acidité, le vin prend de la longueur au réchauffement.

http://www.domainedemontille.com/

 

Hermitage blanc 1996 Domaine Jean-Louis Chave 

 

La robe est dorée. Nez de miel, résine, raisins secs. La bouche est puissante mais reste fraîche, on retouve des notes miellées,  des fruits secs et une pointe de truffe.

 

Hermitage rouge 1996 Domaine Jean-Louis Chave

 

La robe est grenat. Le nez est expressif avec une touche viandée, de la tapenade et des épices. La bouche est suave, aromatique et longue. La texture est à la fois dense et légère comme un Rayas.

 

Cornas 1996 Domaine Clape

 

La robe est semblable à l'Hermitage. Le nez part sur du laurier, la guarrigue. La bouche est dense avec des arômes de tapenade et une grande longueur.

 

Côteaux-du-Layon Rablay "Le champ du cygne" 2001 Domaine des Sablonnettes

 

La robe est ambrée. Le nez puissant démarre sur des notes de graphite. En bouche, le sucre est équilibré par une belle acidité. Le vin est complexe avec des notes de mandarine, miel, fruits confits, coing.

http://lessablonnettes.free.fr/

 

2011mai14 1012

 

 

Partager cet article
Repost0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 16:06

Vendredi 15 avril 2011

 

 

Repas "asperges vertes" au temps des vendanges avec les premières asperges vertes bio d'Annie Bertin.

 

 Amandine et Eric Cuestas nous proposent un repas construit sur le thème des premières asperges vertes. C'est un mets délicat mais peut-être difficile à marier avec le vin. Nous avons relevé le défi grâce à la prodigieuse cave du "Temps des Vendanges" avec bien entendu une prééminence des vins blancs.

 

Le menu 

 

asperges-vertes 0999

 

Asperges vertes et gouda "Remeker" bio, huile d'olive du domaine Gramenon (plat largement entamé, dsl)

 

asperges-vertes 0988

 

Terrine de lapin aux asperges vertes

 

asperges-vertes 0989

 

Cabillaud de ligne, risotto aux asperges vertes et sauce vierge au citron confit

 

asperges-vertes 0991

 

Pana Cotta au chèvre frais et aux asperges

 

asperges-vertes 0994

 

Tiramisu aux fruits exotiques

 

asperges-vertes 0995

 

 

Les vins choisis

 

Champagne Blanc de Noirsextra brut Ulysse Colin

 

Une robe "tachée", le nez est très pur et  la bouche vineuse avec quelques notes assez exhubérantes de fruits rouges voire de bonbon

 

Touraine Puzelet Le Buisson Pouilleux Clos du Tue-Boeuf

 

Le nez part sur des notes de pierre chaude, silex. La bouche est tendre, tout en délicatesse, désaltérante.

 

Macon Chaintré Domaine Valette

 

Nez floral et sur les agrumes. Bouche bien grasse traduisant une haute maturité du raisin, équilibrée en finale par une bonne acidité. 

 

Côtes du Jura Les Chalasses v.v. JF Ganevat (chardonnay)

 

Un chardonnay plus minéral et floral que le précédent, très long en bouche

 

Côtes du Jura Plein sud  JF Ganevas (poulsard)

 

Une robe légère comme il se doit et des saveurs de fruits et d'épices.

 

Cerdon bio

 

Un style demi-sec, une vériable friandise en bouche

 

 

asperges-vertes 0998

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 11:14

Dégustation de Chambolle Musigny

 

Les vins de la commune de Chambolle sont réputés pour être les plus délicats et fins de la côte de Nuits.

Mais cette finesse a parfois été utilisé dans le passé (décennies 70 et 80)  comme un argument pour masquer une certaine maigreur. Ce n'est plus le cas aujourd'hui chez les meilleurs producteurs et cette dégustation propose un petit échantillon de trois vins du millésime 2006 et un du millésime  2007.

 

carte2

 

 

Chambolle Musigny 1997 Philippe Pacalet

 

La robe est d'un beau rubis trouble (vin non filtré). Le nez est assez jaillissant avec beaucoup de fruits rouges, un côté naturel qui semble typique d'un vin non soufré, on sent néanmoins également une petite pointe acétique.

La bouche est acidulée avec beaucoup de fruits rouges (groseille notamment), un peu courte toutefois. Un vin plaisant mais peut-être un peu simplifié par le côté acidulé.

 

Chambolle Musigny 1996 Domaine Huber Lignier

 

La robe est jeune d'un beau rubis sombre. Le nez délivre des notes très douces et plaisantes de framboise et de fleurs.

La bouche est d'une belle texture soyeuse, il est assez long. Un dégustateur parle d'un vin avec un côté "féminin".

 

Chambolle Musigny Les Bussières 1996 Lucie et  Auguste Lignier

 

Un vin assez similaire au précédent avec quelques nuances. Le nez délivre d'abord quelques notes fumées puis on part sur de la framboise et des fleurs. La bouche est un rien plus tannique avec un peu plus de vivacité en bouche.

http://www.la-lignier.com/index-fr.html

 

Chambolle Musigny Les Charmes vv 1996 Dominique Laurent

 

La robe est la plus sombre des quatre vins. Le nez  garde encore quelques notes fumées d'élevage mais est profond avec de la framboise et des épices. En bouche, les tanins sont à la fois serrés et fins, on sent une grande concentration de matière et beaucoup de complexité. Ce premier cru offre une dimension supplémentaire par rapport aux villages.

 

Conclusion

 

  Les quatre vins sont typiques de l'appelation avec des arômes fins et délicats (framboise et fleurs surtout) mais restent concentrés; il est vrai que les échantillons provenaient de producteurs réputés.

On a déjà pu constater en dégustant en de rares occasions le grand cru Musigny qui a donné son nom à la commmune que celui-ci est un vin d'une force peu commune  qui demande du temps pour que sa finesse s'exprime.

 

 2011mars18 0987

 

  musigny

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 11:45

Dégustation de vins de Pinot Noir  25 février 2011

 

Un adage veut que le pinot noir ne se plaise qu’en Bourgogne. Jean-Claude propose de le vérifier dans cette dégustation à l’aveugle. Il faut tout de suite l’admettre : les dégustateurs ont été très perturbés par cette dégustation et ont été incapables de reconnaître le seul Bourgogne rouge présent parmi les quatre vins.

 

Alsace Pinot noir Colette Faller Domaine Weinbach 2005

 

La robe rubis assez sombre fait jeune. Le nez part sur une dominante de fruits rouges confiturés avec des notes fumées. La bouche est tonique avec une bonne acidité rafraîchissante et des tanins fins mais encore présents.

 

Monthélie 2005 Château de Monthélie Eric de Suremain

 

La robe est plus sombre que le précédent. Le nez est très fruité et fin sur de la cerise noire et même de la mûre. En bouche, les tanins sont doux et soyeux, un dégustateur ressent de la minéralité sur la finale.

 

Sancerre rouge 2000 Gérard Boulay

 

La robe est sombre mais plus évoluée que le second vin. Le nez tire sur des notes fumées puis revient sur du fruit rouge. En bouche, les tanins sont bien fondus, le fruit (groseille) se mêle à des notes florales. Un vin parfumé mais sans lourdeur, long.

La majorité des dégustateurs l’ont pris pour un Bourgogne rouge (ce vin est élevé 36 mois en fûts)

 

Pinot noir 2002 Burgenland Paul Achs

 

Il s'agit d'un vin autrichien. 

Nez assez baroque et changeant sur une dominante de sirop de fruits rouges.

La bouche est très suave sur de la confiture de fraise, ce vin tapisse la bouche avec une grande  longueur. Un vin très intéressant, probablement fait à partir de raisins en légère surmaturité.

Un style que les dégustateurs ont justement jugé atypique pour un Bourgogne.

 

Conclusion

 

Une dégustation très convaincante pour du pinot noir en dehors de la Bourgogne. Il faut tout de suite remarquer que les vins dégustés sont tous situés à des latitudes supérieures ou égales à la Bourgogne et qu’en cela ils sont favorisés par  la tendance au réchauffement climatique.

On a été par le passé nettement moins emballé par les pinots noirs des vignobles « sudistes ».

 

2011fevrier25 0983

 

 

Partager cet article
Repost0
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 18:21

Dimanche 21 Février 2011 chez Nadine et Laurent

 

 

 

Laurentfevrier2011 0964

 

1990 est un millésime exceptionnel  comparable aux millésimes légendaires comme 1947 et 1959. Les excellentes conditions climatiques ont permis presque partout en France de réussir des vins excellents mais de plus les prix étaient restés plus que raisonnables permettant aux amateurs de remplir leur cave. 

Comment ces vins, a priori bien nés, ont-ils évolué vingt ans après? C'est ce que Laurent nous propose de découvrir dans ce repas avec en prime une recherche très pointue des accords mets et vins.

 

Le menu en images

 

Craquelines aux noisettes 

 

Laurentfevrier2011 0966

 

Feuilletés maison

 

Laurentfevrier2011 0967

  

Rillettes de bar, chips de tomates sèchées  

 

  Laurentfevrier2011 0969

 

Laurentfevrier2011 0971

 

 

Ris de veau aux morilles

 

Laurentfevrier2011 0972

 

Cailles rôties, crème de topinambours et confit de Montmorency

 

Laurentfevrier2011 0974

 

Agneau aux épices

 

Laurentfevrier2011 0975

 

Laurentfevrier2011 0978

 

Fromages du marché

 

Laurentfevrier2011 0979

 

Crumble

 

Laurentfevrier2011 0980

 

Commentaires sur les vins

 

Champagne Pierre Moncuit cuvée Nicole Moncuit 1990

 

Robe très dorée. Le nez développe un beau rancio fin , notes de noisettes. La bouche présente une attaque crayeuse , belle complexité.

 

Champagne Jacques Selosse 1990

 

La robe fait plus jeune que le précédent avec encore des reflets verts dans le doré.

Nez de pain grillé et d'agrumes.

Les bulles sont très fines mais présentes. La bouche fait encore très jeune par sa nervosité et des arômes de mandarine.  

 

Châteauneuf-du-Pape blanc cuvée roussane vv Château de Beaucastel 1990

 

La robe est franchement dorée.

Très beau nez sur des notes de fumée, d'herbes sèches, d'épices (quinquina).

La bouche est grasse, sans sucre résiduel, complexe en reprenant des notes fumées et épicées.

On l'a confondu avec un beau tokay d'Alsace. Ce vin, dégusté il y a une dizaine d'années, avait  à l'époque, été confondu avec un grand Bourgogne blanc.

 

Château Chalon Jean Macle 1990

 

Robe bien dorée.

Nez partant plus sur des notes complexes de foin, d'herbes aromatiques que de noix.

La bouche présente un très bel équilibre acidité/gras, la persistance est phénoménale.

 

Charmes Chambertin Domaine Roty 1990

 

La robe est bien brunie.

Nez à dominante d'arômes tertiaires, sous-bois, champignons mais avec encore du fruit (fraise des bois).

Bouche toute en délicatesse avec encore du tonus et une belle longueur.

Un très beau vieux Bourgogne. 

 

Musigny Domaine Jacques Prieur 1990

 

La robe est rubis sombre peu dégradée.

Le nez est plus fermé que le précédent avec du fumé et du fruit rouge.

La bouche est puissante, suave, encore un peu monolithique dans ses saveurs.

Un vin encore très jeune à faire vieillir.

 

Côtes du Rhône Fonsalette syrah 1990

 

La robe est grenat peu dégradée.

Le premier nez évoque un Bordeaux avec des parfums de boîte à cigares, d'épices. Au réchauffement viennent des parfums de fruits noirs et d'olive assez envoûtants. La bouche enchante par sa complexité, sa matière, sa longueur.

Cette cuvée est toujours très bien réussie dans un style différent mais proche de Rayas.

 

 Hermitage La Chapelle Jaboulet 1990

 

La robe est très sombre sans évolution. Le nez délivre des notes de moka, menthol, jus de viande, chocolat amer.

La bouche présente des tanins serrés mais très fins avec une dominante de saveurs sur le jus de viande mais aussi d'élégantes notes florales. Un sommet de l'Hermitage La Chapelle qui n'a probablement plus été atteint dans les millésimes ultérieurs.

 

Fitou Château des Nouvelles 1985

 

Un vin pirate dans cette dégustation de 1990.

Le nez délivre des notes un peu ranciotées avec du pruneau.

La bouche est suave avec des tanins très fondus. La longueur est moyenne mais on ne s'attendait pas à une telle réussite pour un vin de cette appelation moins prestigieuse.

   

Vouvray réserve personnelle Château Gaudrelle  1990

 

La robe est vieil or. Le nez élégant part sur le coing. La bouche est peu alcoolisée, elle est bien équilibrée entre l'acidité et la sucrosité, la longueur est appréciable.

 

  Laurentfevrier2011 0981

 

Conclusion

 

Le millésime 1990 confirme ses promesses. Tous les vins dégustés sont excellents, certains pourront même probablement vieillir encore deux décennies de plus. Un grand absent dans cette dégustation: Bordeaux ! Mais c'est sans doute partie remise !

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 14:56

jeudi 27 janvier 2011 dîner "truffes" au bar à vins Le Temps des Vendanges

 

  Notre rituel repas annuel sur le thème de la truffe, nous a conduit cette année au bistrot à vins " Le temps des Vendanges" d'Amandine et Eric Cuestas à Plaisance du Touch .

Les truffes étaient très goûteuses et le menu proposait des alliances judicieuses. Les vins de la cave, à tarif très doux, sont le plus souvent des vins bio où (et) avec un usage minimal du soufre. Nous avons donc pu trouver sans problème les vins qui s'accordaient aux plats. Un grand merci à la cuisinière et au personnel pour cette très belle soirée.

 

http://www.letempsdesvendanges.com

 

 

Le menu

 

Les Poireaux d'Annie Bertin en vinaigrette, à la truffe noire

 

truffe2011 0886

 

 

Carpaccio d'Aiguillettes de canard, "tastou" à la truffe noire

 

Filet mignon à la truffe noire, purée de cèleri au beurre bordier truffé

 

truffe2011 0887

 

Chèvre frais de la ferme du Lauzeral, à la truffe noire et à l'huile d'olive de Gramenon

 

 truffe2011 0888

 

 

Pot de crème au chocolat et à la truffe noire

 

truffe2011 0892

 

 

Les vins, tous excellents, qui ont accompagné le repas:

 

Champagne Vouette et Sorbée cuvée "Fidèle" (non dosée)

Côtes du Rhône cuvée A. Pascal 2006  domaine Gramenon

Cornas Chaillot 2004 domaine Thierry Allemand

Banyuls cuvée Radouillère 2008 domaine de la Casa Blanca

 

 truffe2011 0894

 

Quelques vues de la cave qui contient de petites merveilles!

 

truffe2011 0895

 

truffe2011 0896

 

truffe2011 0897

Partager cet article
Repost0

  • : degustateurs du 31
  • : Les dégustations de vins et les repas d'un groupe d'amis amateurs de vins de la région toulousaine.
  • Contact

Recherche

Articles Récents