Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 11:17

Ce devait être une dégustation sans problème par une chaude soirée d'été. Mais un ovni (Objet Vinique Non Identifié) s'est glissé dans quatuor des vins dégustés. Pour le trouver, lire le compte-rendu de dégustation.

 

Beaujolais primeur v.v. 2015 Domaine du Vissoux

http://www.chermette.fr/

Robe rubis sombre.

Nez à dominante de fruits rouges.

Bouche sapide avec une marmelade de fruits rouges, des tanins lissés, très plaisant et aux antipode des Beaujolais au goût de banane.

 

Saint-Pourçain Cuvée des Gaunes 2012 François Ray

Robe rubis clair.

Nez de fruits rouges, note poivrée.

Bouche fraîche, un rien rustique mais plaisante.

 

Beaujolais 2014 Yvon Métras

Robe rubis sombre.

Nez de fruits rouges avec une pointe d'acidité volatile.

Bouche soyeuse et tonique, on en boirait des seaux mais avec un risque de lassitude à la longue car les arômes sont quelque peu monocordes.

 

Moulin-à-vent "le Légend'Air" 2009 Domaine de la Sionnière

Robe grenat sombre.

Nez de fruits cuit, de confiture de mûres.

En bouche les tanins sont bien présents et assèchent, les arômes partent sur de la mûre, de la figue. Un vin trop extrait semble-t-il; à revoir car une bouteille dégustée quelques années auparavent ne donnait pas cette impression. En l'état, on ne reconnaitrait pas un Gamay mais un Tannat ou un Côt!

 

Dégustation de Gamay

Partager cet article

Repost 0

commentaires