Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 20:04

Cette dégustation à l'aveugle se focalise sur le sud de la vallée du Rhône à travers deux domaines réputées. Le défi proposé aux dégustateurs était, dans ce bon millésime, de reconnaître les vins monocépage de ceux à base d'un assemblage de deux cépages.


Cairanne cuvée Estévenas 1998 Corinne Couturier

Joli nez très fruité au départ puis avec des notes giboyeuses et de guarrigue.
Bouche en finesse avec un retour de tanins en finale donnant un peu d'amertume. Le vin a tendance a s'assouplir à l'aération, assez complexe.
Il s'agit d'un assemblage de grenache et de syrah.

Cairanne Estévenas de Marthe 1998 Corinne Couturier

La couleur est plus soutenue que le vin précédent et le nez est marqué par des aromes d'épices (cannelle), de moka. La bouche est dense, riche en alcool, avec une attaque assez souple  sur de beaux aromes de fraises des bois. Les tanins, encore présents, sont sensibles en finale.
Il s'agit d'une cuvée pigée et d'un assemblage de grenache et mourvèdre. Ce dernier cépage n'a pas été identifié par les dégustateurs.

Côte-du-Rhône village cuvée des Amandiers 1998 Corinne Couturier

Couleur intense grenat sombre. Nez de tapenade puis s'épurant vers du fruit. Bouche large avec des tanins tapissant le palais, assez long avec des notes de fraises, l'alcool devient sensible au réchauffement. Un vin qui appelle la table notent les dégustateurs.
Il s'agit d'une cuvée presque 100% grenache et pigée. Les dégustateurs penchaient plutôt vers un vin d'assemblage.


Rasteau cuvée Confiance 1998 domaine La Soumade 

La couleur est la plus sombre des 4 vins.
Nez profond avec des notes de mûres, de chocolat.
Bouche concentrée et puissante avec des tanins à grains fins racés. Le vin développe des arômes de type "vintage", bonne longueur.
Il s'agit d'une cuvée presque 100% grenache, bien identifiée par les dégustateurs.  

Conclusion

Si la syrah a des aromes assez typique et est relativement facilement identifiable, on n'en dira pas autant du mourvèdre. Qaunt au cépage grenache, il est assez malléable par le terroir et peut parfois dérouter les dégustateurs par sa variété de saveurs.


Partager cet article

Repost 0

commentaires