Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 12:59

Champagne GC P. Moncuit 96:

Egal à lui même, il combine avec toujours autant de brio richesse, nervosité et longueur.

Champagne GC UPR Le Mesnil cuvée Sublime 2002:

La robe jaune clair est le signe d'une belle maturité; la bulle est fine, le cordon serré. Au nez on devine des notes de zeste et de craie. L'attaque nerveuse évolue vers une sensation de douceur qui persiste jusqu'en finale. Le lendemain il se montre plus sec et plus crayeux.

Champagne GC J. Selosse rosé (dég. 02/09):  

Ouverte 30mn. Robe saumon clair, effervescence fine et apaisée. Le nez se dégage progressivement: fruits rouges (fraise), tarte tatin ... Très suave en bouche avec une belle présence aromatique, il offre beaucoup de longueur et se montre bien plus expressif que le même bu il y a 4 ans.

Vouvray sec Ph. Foreau 2002:

La robe se pare de nuances dorées. Superbe nez où on décèle l'encaustique, le miel, le zeste de citron confit, le coing, des notes florales (fleur de glycine) au fur et à mesure de son évolution dans le verre. La bouche, tout en conservant un touché délicat, combine gras et nervosit. Très longue, elle finit sur une sensation saline.

Pouilly Fumé D. Daguenau 2006:

La robe est jaune clair, brillante, le nez est dominé par des arômes de pierre à fusil et des agrumes. La bouche de grande longueur est grasse et nerveuse. C'est un très beau vin mais il manque, à mon goût, de liberté d'expression.

Domaine de Trévallon 2000:

Carafé 30mn. Robe grenat terne marquée de traces d'évolution. Magnifique expression d'un vin mature (compôte de fruits rouges, fraise, cuir, sous-bois et noyau de cerise). La bouche sapide est de grande expression, très longue avec des tanins fins presque fondus.

Saumur Champigny clos Rougeard Le Bourg 2000:

Carafé 40mn. Déjà goûté à Martignargues et toujours aussi exceptionnel. Fusion parfaite des arômes d'élevage et du vin, touché d'un grand Bougogne, tanins de soie, immense longueur et grande vibration arômatique.Voilà c'est dit!

Clos de la Roche  Dom. Laurent RP 2011: 

Un petit infanticide, mais les 2011 sont actuellement  accessibles. Une robe rouge sombre et terne. Le nez est déjà plaisant combinant petits fruits rouges et un boisé délicat qui ne se superpose pas au vin (mais c'est quand même boisé). Curieusement, l'aération atténue le bois et le fruit s'exprime beaucoup mieux. En bouche c'est un modèle de raffinement par le soyeux des sensations tactiles, la finesse des tanins enfouis dans la chair du vin et la longueur exceptionnelle.

Nuits St Georges Les deux cerisiers Dom. Laurent 2008:

La couleur n'est pas des plus profondes (rubis avec des reflets grenats) mais le vin est d'une évidence d'expression étonnante tant au niveau du nez (petits fruits rouges, ronce, on "sent" le raisin) que de la bouche, légère aux tanins délicats qui ponctuent la finale d'une fine amertume. Il est d'une très grande buvabilité. 

Bandol Tardieu Laurent vv 95: 

Carafé 3h. Robe grenat terne. Nez de grand Bandol (il s'agirait des plus vielles vignes de Pradeaux, une barrique seulement), dominé par la mûre, le poivre, le cuir...Bouche apaisée aux tanins pâtinés, belle rétrolfaction et grande longueur. Il est à point mais peut se garder encore plusieurs années.

Côteaux Champenois Bouzy rouge:

 Pas de millésime inscrit sur la bouteille mais un vin qui a plus de vingt ans, domaine qui n'existe plus (E. Remy), conditions de garde en cave moyennes. On s'attendait au pire. La robe accuse son âge, rouge opaque avec des reflets briques . Surprise! le nez discret au premier abord s'ouvre progressivement sur de délicates notes de fruits rouges (cerise, fraise), de sous bois ,de pétale de rose.La bouche fraîche, légère et d'une étonnante longueur, évolue à l'aération vers plus de suavité et de gras .

 

 

 

 

 

Quelques bouteilles...
Quelques bouteilles...

Quelques bouteilles...

Partager cet article

Repost 0
Published by roulet
commenter cet article

commentaires