750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2020 6 18 /07 /juillet /2020 13:10

Dégustation de quatre vins alsaciens  issus de Pinot Noir avec des styles bien différents (domaines en bio-dynamie).

 

Pinot Noir Schaefferstein 2018 Domaine Neumeyer

Robe rubis assez sombre.

Nez plaisant avec du kirsch, de la framboise.

Bouche souple, fruitée (cerise), un peu de poivre en finale. Devrait se complexifier au vieillissement.

http://www.neumeyer.fr

 

Pinot Noir Bildstoeckle 2017 Domaine Gerard Schueller et Fils

Robe rubis clair.

Nez de fraise poussé par une acidité volatile.

Bouche bien typée "vin nature" avec un fruité acidulé rafraîchissant, néanmoins l'acidité nous paraît trop marquée sur la finale. 

 

Pinot Noir Chapelle 1441 2015 Domaine Trapet 

Robe rubis assez sombre.
Nez d'abord réduit puis qui s'épure vers un beau fruit rouge.

Bouche racée et longue avec un fruit rouge acidulée et des notes fumées et ferrugineuses. Belle réussite.

http://www.domaine-trapet.fr/alsace/passions-quand-tu-nous-tiens.html

 

Pinot Noir Burlenberg 2005 Domaine Marcel Deiss

Robe sombre et opaque.

Après carafage d'une heure, nez à dominante tertiaire avec des notes giboyeuses et de sous-bois, notes fumées avec un peu de fruits rouges.

Bouche présentant encore des tanins fins mais marqués, on retrouve les saveurs du nez avec une finale sur ces notes brûlées.

http://www.marceldeiss.com/fr/

Pinot Noir d'Alsace

Partager cet article

Repost0
21 juin 2020 7 21 /06 /juin /2020 17:08

Reprise tant attendue des dégustations-repas avec également un début de remontée des températures.

 

Apéritifs: feuilletés au fromage, pizzetas saucisse, thym

 

Repas dégustation de déconfinement chez Noëlle et Jean-Claude (Lahaye, De Sousa, Pavelot, Zind-Humbrecht, Dom. Laurent, Rayas, Chave, Feiler-Artinger)
Repas dégustation de déconfinement chez Noëlle et Jean-Claude (Lahaye, De Sousa, Pavelot, Zind-Humbrecht, Dom. Laurent, Rayas, Chave, Feiler-Artinger)

Gaspacho melon, feta, oignon, estragon

Repas dégustation de déconfinement chez Noëlle et Jean-Claude (Lahaye, De Sousa, Pavelot, Zind-Humbrecht, Dom. Laurent, Rayas, Chave, Feiler-Artinger)

Tartare de truite, avocat, melon

Repas dégustation de déconfinement chez Noëlle et Jean-Claude (Lahaye, De Sousa, Pavelot, Zind-Humbrecht, Dom. Laurent, Rayas, Chave, Feiler-Artinger)

Poivrons farce au bœuf, feta, oignons nouveaux, épices

Fleurs de courgettes, farce de veau, oignon, basilic, pignons, brousse

Boulettes de veau, citronnelle, gingembre, sésame

Salade de courgette, mâche, roquette, vinaigre au Banyuls

Repas dégustation de déconfinement chez Noëlle et Jean-Claude (Lahaye, De Sousa, Pavelot, Zind-Humbrecht, Dom. Laurent, Rayas, Chave, Feiler-Artinger)
Repas dégustation de déconfinement chez Noëlle et Jean-Claude (Lahaye, De Sousa, Pavelot, Zind-Humbrecht, Dom. Laurent, Rayas, Chave, Feiler-Artinger)
Repas dégustation de déconfinement chez Noëlle et Jean-Claude (Lahaye, De Sousa, Pavelot, Zind-Humbrecht, Dom. Laurent, Rayas, Chave, Feiler-Artinger)

Fromages de Sena

Repas dégustation de déconfinement chez Noëlle et Jean-Claude (Lahaye, De Sousa, Pavelot, Zind-Humbrecht, Dom. Laurent, Rayas, Chave, Feiler-Artinger)

Tarte abricots, nectarines

Entremet glacé aux fruits rouges

Repas dégustation de déconfinement chez Noëlle et Jean-Claude (Lahaye, De Sousa, Pavelot, Zind-Humbrecht, Dom. Laurent, Rayas, Chave, Feiler-Artinger)
Repas dégustation de déconfinement chez Noëlle et Jean-Claude (Lahaye, De Sousa, Pavelot, Zind-Humbrecht, Dom. Laurent, Rayas, Chave, Feiler-Artinger)

Les vins

 

Champagne "Le Jardin de la Grosse Pierre" 2015 Benoit Lahaye

Robe plutôt dorée

Très beau nez complexe mêlant des notes florales aux agrumes

Bulles vives et fines, vin tonique avec un beau fruit (poire, agrumes) et une belle acidité minérale.

Encore très jeune.

 

Champagne 3A De Sousa (dégorgement 16/11/18)

Robe un peu plus pâle que le précédent.

nez à dominante brioché, levure.

Bouche onctueuse avec des bulles fines, notes de raisins murs, finale avec une petite amertume minérale.

 

Tokay Clos Saint-Urbain Rangen de Thann 2001 Zind-Humbrecht

Robe bien dorée

Nez fumé avec de l'abricot sec.

Bouche avec un peu de sucre résiduel équilibré par une fine acidité, les notes fumées reviennent en finale.

 

Corton-Charlemagne 2002 Domaine Pavelot

Nez d'abord grillé puis viennent des notes florales (acacia), miel.

Bouche à la fois grasse et tonique, de la complexité et de la longueur avec notamment des saveurs d'agrumes (citron confit) et de thé vert. 

 

Chambertin Clos-de-Bèze 1997 Dominique Laurent

Robe rubis sombre.

Beau nez où se retrouvent des épices douces, de la framboise, de la rose.

En bouche, les tanins sont polis (poussiéreux), suavité et densité caractérisent le vin, finale aérienne, belle rémanence.

 

Châteauneuf-du-Pape Château Rayas 2004

Robe rubis sombre.

Nez d'herbes de Provence, olive, figue.

La bouche présente des tanins très fins plutôt polis, elle est complexe mais manque peut-être encore de vibrations comme on a pu le ressentir sur de plus vieux millésimes.

 

Hermitage rouge 2004 Domaine Chave

Robe grenat très sombre.

Nez puissant et vertical, épices, violette, olives.

Vin encore très jeune en bouche, très bel équilibre, très long: la classe tout simplement.

 

Ruster Ausbruch Pinot Cuvée1998 Feiler-Artinger

Robe orangée.

Nez avec un peu de volatile puis fruits exotiques, du miel, de l'encaustique.

Bouche suave, aromes racés de fruits exotiques, d'abricot. 

 

Repas dégustation de déconfinement chez Noëlle et Jean-Claude (Lahaye, De Sousa, Pavelot, Zind-Humbrecht, Dom. Laurent, Rayas, Chave, Feiler-Artinger)

Partager cet article

Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 09:09

Reprise du cycle de dégustation chez Jean-Claude en respectant bien entendu les gestes barrières.

 

 Anjou La Fresnaye 2015 Patrick Baudoin

Robe paille à reflets verts.

Nez d'agrumes (kumquat), quelques nuances miellées.

Bouche énergique (acidité "mûre"), amers minéraux élégants en finale.

http://www.patrick-baudouin.com/

 

Anjou 2013 Mosse

La robe est assez dorée.

Le nez part sur des notes de pomme au four, de coing, fruits confits, miel.

La bouche est tendre en attaque, la tension acide équilibre bien, la finale assez longue fait ressortir un côté tourbé.

https://www.domaine-mosse.com/

 

Anjou Litus 2015 Eric Morgat

Robe claire à reflets verts.

Nez sur l'amande amère, l'anis, pomme, un peu d'ananas.

Bouche fruitée, assez ronde mais là aussi bien équilibrée par l'acidité, amers salins en finale.

http://ericmorgat.com/index.php

 

Anjou Feuille d'Or 2009 Philippe Delesvaux

Robe bien dorée.

Nez de pomme au four avec de belles notes de fleurs d'oranger.

En bouche, on est ici sur un vin de type demi-sec, aucune lourdeur au contraire, de belles notes fruitées, une belle fraîcheur.

 

Conclusion: le chenin est interprété à travers différents styles mais on retrouve cette trame acide qui donne une fraîcheur salivante aux vins.

 

Vins du confinement

Pendant cette période, les dégustateurs ne sont pas restés inactifs comme en témoigne cette liste des différents vins dégustés.

 

Vins effervescents

Rot Fall'R Ganevat

Cerdon Bernard et Marjorie Rondeau

Vouvray brut 2013 Foreau

Ayse Mont Blanc 2015 Beluard

Champagne Le Mesnil-sur-Oger 2006 Pascal Doquet 

Champagne Lamiable brut 1er cru

Muscadet Gai Perlé Domaine Brégeon

Crémant d'Alsace Clos Liebenberg Valentin Zusslin

Champagne Les Carelles Jacques Sélosse

Champagne "Terroirs" extra brut Agrapart

Gramona Imperial Gran Reserva 2013

 

Vins blancs

Roussette de Savoie Altesse Dupasquier

Chablis 1er cru Fourchaume 2009 Verget

Sancerre Chavignol 2013 Gérard Boulay

Macon-villages "Grand élevage" 2005 Verget

Pernand-Vergelesses Ile des Vergelesses 2005 Domaine Rollin

Muscadet Clos de la Coudray 2009

Chablis Grenouille 2000 William Fèvre

Manzoni Bianco Fontanasunta 2016 Foradori

La Remise la Mordorée

Sancerre La Grande Côte 2011 François Cotat

Rully 1er cru Pillot 2014 Eric de Suremain

 

Vins rosés

Rosé des Riceys 2009 Horiot

Côteaux Vendômois Gris Bodin 2015 Patrice Colin

 

Vins rouges

Rasteau Les Violettes 2009 Domaine de la Soumade

Nuits Clos des Forets Saint-Georges 2008 Domaine de l'Arlot

Saumur-Champigny Les Poyeux 2004 Clos Rougeard

Marsannay Clos du Roy 2010 Dominique Laurent

Hermitage 1995 Tardieu-Laurent

Côte-de-Nuits Villages 2013 Emmanuel Rouget

Fronton cuvée Mamouth 2011 Château Le Roc

Fronton Thibaut de Plaisance 2009

Santenay vv 2005 Dominique Laurent

Côtes-du-Roussillon Muntada 1998 Domaine Gauby

Bandol 1998 Château de Pibarnon

Nuits 1er cru Rue de Chaux 2008 Dominique Laurent

Gevrey-Chambertin 1er cru Lavaux Saint-Jacques 2008 Dominique Laurent

 

Vins liquoreux

Muscadelle2018 Plageoles

Pinot Cuvée 1995 Feiler Artinger

Vouvray demi-sec 2007 Foreau

Côteaux-du-Layon 1990 Château de la Genaiserie

Jurançon 2018 Château Jolys

Altenberg de Bergheim Pinot Gris 1995 Marcel Deiss

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dégustation de déconfinement: quatre blancs d'Anjou

Partager cet article

Repost0
14 mars 2020 6 14 /03 /mars /2020 09:26

Les dégustations à l'aveugle sont difficiles et incitent à la modestie. Les dégustateurs ont bien identifié deux cépages sur quatre mais pas à la bonne place!

 

Clos de Nell Cabernet Franc 2015

Robe rubis sombre brillante.

Nez plaisant sur des fruits rouges (cerise entre autres), raisin frais, pivoine.

Bouche pulpeuse, tanins très fins, finale avec un côté minéral, elle est  allongée par une fine acidité.

Un Cabernet franc qui prend un accent bourguignon de pinot noir!

 

IGP Hérault Domaine la Terrasse d'Elise "le Pigeonnier" (carignan) 2016

Robe assez sombre et jeune.

Nez sur de la framboise, guimauve, puis des notes épicées et poivrées.

Bouche sur des tanins fins et serrés avec une finale kirschée. Les tanins sont plus sensibles au réchauffement.

Un carignan sur la finesse.

 

Moulin-à-Vent Clos du Tremblay 2011 Paul Janin

Robe rubis sombre.

Nez complexe: fraise, cumin, notes racinaires.

Bouche dynamique et concentrée avec des tanins fins, finale persistante avec une petite note réglissée.

Un 100% gamay qu'on aurait volontiers situé en Italie.

 

Le Lys du Château Pradeaux Bandol 2011

Robe rubis sombre.

Nez sur des notes végétales anisées, infusions de plantes, garrigue.

Bouche avec des tanins serrés et encore bien présents, une dominante de fruits noirs avec une touche de tomate séchée en finale.

85% mourvèdre pas identifié! 

Quatre vins mono-cépage des millésimes 2015-2016-2011

Partager cet article

Repost0
9 février 2020 7 09 /02 /février /2020 14:29

Dégustation repas du 8 février 2020 chez Josiane et Bernard

 

Le menu

 

Apéritifs: gougères et gressins

 

 

Dégustation-repas avec Ulysse Colin, Moncuit, Rolin, Roumier, Dom. Laurent, Fonsalette

Velouté de navets boule d'or, crème à l'ail

Dégustation-repas avec Ulysse Colin, Moncuit, Rolin, Roumier, Dom. Laurent, Fonsalette

Cassolette de Saint-Jacques

Dégustation-repas avec Ulysse Colin, Moncuit, Rolin, Roumier, Dom. Laurent, Fonsalette

Blanquette de dinde aux marrons, butternut rôti

Dégustation-repas avec Ulysse Colin, Moncuit, Rolin, Roumier, Dom. Laurent, Fonsalette
Dégustation-repas avec Ulysse Colin, Moncuit, Rolin, Roumier, Dom. Laurent, Fonsalette

Fromages de Jeannot

Dégustation-repas avec Ulysse Colin, Moncuit, Rolin, Roumier, Dom. Laurent, Fonsalette

Café gourmand: macaron, cannelés, panna cotta aux fruits rouges

Dégustation-repas avec Ulysse Colin, Moncuit, Rolin, Roumier, Dom. Laurent, Fonsalette

Les vins

 

Champagne Ulysse Colin Les Pierrières extra brut dégorgement 2015

 

Des bulles fines et abondantes, un  nez plaisant et jaillissant avec du grillé et des agrumes.

La bouche est dynamique et rafraîchissante, bien citronnée et persistante. Parfait à l'apéritif.

 

Champagne Pierre Moncuit brut non dosé 1996

 

Une robe bien dorée.

Nez rancioté (vieux rhum) puis viennent des agrumes et des fruits blancs.

Bouche bien complexe avec de la noisette puis des agrumes, la longueur est soutenue par une fine acidité.

 

Corton Charlemagne 1999 Domaine Rolin Père et Fils

 

Robe dorée.

Premier nez de foin puis viennent à l'aération des notes beurrées et des agrumes, voire du fruit exotique.

Bouche avec du gras mais rafraîchie par le citron, les agrumes, on perçoit aussi une touche d'ananas.

Belle réussite.

 

Chambolle Musigny Les Amoureuses 1995 Domaine Georges Roumier

Robe rubis évolué.

Nez d'une folle complexité et changeant avec des fruits rouges (guigne), du sous-bois, des fleurs.

Toucher de bouche très délicat avec des tanins fins et fondus, belle longueur.

Il est à son apogée.

Un vin recherché par les spéculateurs du monde entier et qui atteint par conséquent des prix astronomiques. A l'époque, il avait simplement été acheté chez  le propriétaire!

 

Bonnes Mares 1998 Dominique Laurent

Robe rubis plus dense que sur le vin précédent.

Nez également envoûtant avec une belle framboise mêlée à des touches viandées.

Bouche dense mais des tanins fins et fondus, de la puissance dans un gant de velours.

 

Côtes-du-Rhône Fonsalette 2006 Emmanuel Reynaud

Robe grenat avec un dégradé sur la frange.

Nez sur des fruits noirs, un peu de figue, de la garrigue.

Bouche où on sent un fruit mature, la richesse n'est pas pesante. De la longueur avec une finale poivrée.

Un vin d'artiste!

 

Dégustation-repas avec Ulysse Colin, Moncuit, Rolin, Roumier, Dom. Laurent, Fonsalette

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2019 6 06 /07 /juillet /2019 16:35

  En cette période de canicule, pas question de s'échauffer les méninges à essayer de deviner les appellations des vins ou les cépages composant les crus. On va plutôt s'intéresser aux étiquettes des vins qui s'écartent du classicisme ordinaire. On se souvient des étiquettes du Saint-Emilion  Château Barrail des Graves de Gérard Descrambe qui furent signées par les dessinateurs de Hara-Kiri puis Charlie-Hebdo.

Ce flambeau humoristique est récemment repris par de nombreux domaines souvent dans la mouvance bio , biodynamie ou vins natures avec beaucoup de jeux de mots et des étiquettes originales. Les quatre vins dégustés illustrent cette tendance.

 

Crémant du Jura cuvée Clash Didier Grappe

L'étiquette fait clairement référence à la couverture du double disque "London Calling" du groupe Clash.  A la place de la guitare, Joe Strummer brandit une bouteille de vin. Une étiquette qui me touche car j'étais au Palace lors du concert du groupe le 2/2/80.

La robe est clair, les bulles sont très fines.

Au nez, les arômes évoquent la pomme fraîche.

La bouche est bien tendue avec des amers de zest d'agrumes et des notes racinaires, de la longueur.

 

Cuvée "J'en veux encore!!!" Jean-François Ganevat 

Après le mini scandale provoqué au Japon et au Canada par l'étiquette de la cuvée "J'en veux!" , JF Ganevat récidive avec la cuvée "J'en veux encore!!!"

La robe est rubis claire.

Quelques notes animales s'estompent en aérant bien le vin. Il vient alors un fruit assez exubérant porté par un peu d'acidité volatile. 

La bouche est souple mais développe une belle complexité avec des fruits rouges, des notes florales (rose) et une finale poivrée.

 

"Le vin qui rend si obscur" Vini Viti Vinci

La robe est rubis très claire presque rosée!

Le nez est plaisant sur le kirsch, la fraise des bois, notes florales.

La bouche est aérienne, tendue (pointe de gaz) par une acidité bien mûre, du pur jus de fruits rouges, très plaisant.

La référence au côté obscur de la force de "Dark Vador" est énigmatique: est-ce son côté léger mais intensément fruité qui paradoxalement ferait la force de ce vin?

 

"You Fuck My Wine" Fabien Jouves

Vin issu des cépages Jurançon noir et Malbec, l'étiquette fait référence au film Taxi Driver

La robe grenat est jeune et brillante.

Le nez évoque des fruits bien mûrs (cerise noire).

La bouche, légèrement perlante, est ronde avec des tanins souples bien mûrs, le vin est porté par le fruit.

 

Conclusion: les étiquettes préférées des dégustateurs ont été dans l'ordre "J'en veux encore", "Clash", "Le vin qui rend si obscur", "You Fuck My Wine"

Des vins aux étiquettes humoristiques
Des vins aux étiquettes humoristiques

Partager cet article

Repost0
16 février 2019 6 16 /02 /février /2019 09:43

Une jolie confrontation proposée par Eric  de trois Syrah Rhône Nord et une de Fronton 

 

Crozes-Hermitage 2015 Laurent Combier

Belle robe violine et jeune.

Nez de fruits noirs, cassis, mûres.

Bouche assez souple sur une sensation de pulpe de fruits, quelques note de chocolat amer et de réglisse en finale.

Note: 13,6

 

Saint-Joseph 2015 Tardieu-Laurent

Robe semblable au précédent.

Nez assez puissant principalement sur de la mûre.

Bouche charnue, léger tanins encore présents, au réchauffement on sent une petite pointe de café moka qui devrait se fondre au vieillissement. 

Note: 13,6

 

Saint-Joseph 2011 Jean-Louis Chave

Robe grenat sombre un peu ternie.

Nez sur des fruits noirs avec des notes de garrigue, de plantes aromatique.

Bouche avec de la profondeur développant des  arômes complexes au réchauffement avec des plantes médicinales et des épices.

Note: 15,4

 

Fronton "La vieille Syrah de derrière chez Mamouth" 2011 Domaine Ribes

Robe sombre et évoluée.

Nez sur les fruits noirs avec des notes ferrugineuses et de violette.

La bouche présente en attaque un peu de gaz. Une fois ce gaz éliminé par remuage, elle est relativement souple avec de beaux arômes fruités poussés par un peu d'acidité volatile.

Des avis partagés sur ce vin.

Note: 13, 8 (notes entre 12 et 15)

Dégustation de Syrah

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2019 4 03 /01 /janvier /2019 15:07

Réveillon du nouvel an 2019 différé au 1 janvier pour cause travail durant la nuit du 31/12 au 1 janvier. Il ne faut rater aucune occasion de boire de grandes bouteilles!

 

Apéritifs: petits fours salés de Vrignaud

Repas du 1er janvier 2019

Cassolette de fruits de mer

Repas du 1er janvier 2019

Rôti de filets de chapon farci, purée truffée, champignons de Paris

Repas du 1er janvier 2019

Fromages de Bordeneuve

Repas du 1er janvier 2019
Repas du 1er janvier 2019

Nougat glacé

Repas du 1er janvier 2019

Les vins

 

Champagne Françoise Bedel « Entre ciel et terre » (base 2010)

La robe est paille clair, la bulle fine et serrée.

Nez de levures, fruits rouges, raisins secs. La bouche met le fruit en avant tempéré par des touches de noix. La finale énergique  évoque les zestes d’agrumes. Un Champagne tant pour l’apéritif que pour la table.

 

Champagne Jacquesson 2000 dégorgement tardif (janvier 2016)

Robe aux nuances dorées avec une bulle plus relâchée que le vin précédent.

Un nez assez réservé de Mirabelle/Reine Claude. La bouche dense, tonique, sèche, (dosage 1,5 gr) évolue vers les agrumes et des touches de vieux rhum. Finale très longue pour ce champagne de grande race.

 

Puligny Montrachet vieille vigne 2005 V. Girardin

La robe paille témoigne d’une légère évolution.

Un léger fumé au nez suivi de notes de beurre et de citron confit. La richesse en bouche trouve son équilibre grâce à une fine acidité qui porte le vin vers une finale de bonne longueur. Bien vinifié mais un peu linéaire.

 

Chambolle Musigny 1er cru La Amoureuses 2001 dominique Laurent

La robe est rubis sombre, terne, au disque légèrement orangé.

Beaucoup de vibrations au nez, on perçoit au passage des épices, du musc, de la framboise…La bouche d’une extrême suavité délivre des arômes de fruit infusé, un léger grain tannique venant signer une finale très longue sur le champignon sec. Un vin qui pourrait être bu pour lui-même.

 

St Joseph La Sensonne 2000 domaine Coursodon

La robe est  plus soutenue que le vin précédent. Un nez où dominent le poivre noir, la quetsche cuite. La bouche montre une certaine carrure, elle file droit jusqu’à une finale dont le tanin commence à se lisser. Un St Joseph ambitieux que nous avons pris pour un Volnay, Aie !

 

Château Gilette 1955

Une belle robe jaune clair.

Sans être très puissant, le nez est d’une complexité étonnante : marmelade de fruit, cire, miel, plantes (chartreuse jaune)…Si la bouche n’est pas un monstre de concentration, (le vin est étiqueté doux), elle est dans le prolongement du nez avec de l’ananas au réchauffement. Finale longue et subtile  sur de légers amers. La magie des vieux Sauternes.

Repas du 1er janvier 2019

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2018 1 02 /07 /juillet /2018 14:32

Repas dégustation du 30 juin 2018 chez Valérie et Eric avec Moncuit, Doquet, Cotat, Dominique Laurent pour fêter la qualification de l'équipe de France de football pour les quarts de finale de la coupe du monde aux dépens de l'Argentine (4 buts à 3).

 

Le menu

 

Mises en bouche

 

 

 

 

 

Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde
Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde

Brochette de lotte cumin sésame

Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde

Marmite du pêcheur

Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde

Veau Orloff, pommes grenailles et tomates provençales

Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde
Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde

Plateau de fromages de "Chez Jeannot"

Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde

Charlotte aux brugnons et sorbet pêche blanche P. Faur

Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde
Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde
Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde

Les vins

 

Champagne Pascal Doquet Le Mesnil-sur-Oger coeur de terroir 2004

(dégorgement 21/7/15)

Robe or clair, cordon abondant.

Nez citronné avec de la noisette, des raisins mûrs.

Bouche saline, bien tendue, notes citronnées et florales.

Note: 15.5

 

Champagne Pierre Moncuit cuvée Nicole Moncuit 2004

Robe un peu plus clair que le Doquet.

Nez à dominante de brioche avec des agrumes.

Bouche riche, arômes de raisins secs avec une finale ciselée, une grande longueur.

Note: 15.5

 

Sancerre La Grande Côte 2006 François Cotat

Robe or vert.

Nez sur les agrumes agrémenté de notes florales et fumées.

Très beau toucher de bouche développant des arômes floraux et racinaires.

Note: 16.3

 

La D18 Côte du Roussillon blanc 2008 Domaine Olivier Pithon

La robe est orangée, le nez oxydatif, la bouche est simple et courte.

Vin non noté car problème de bouteille oxydée.

 

Nuits-Saint-Georges n°1 1996 Dominique Laurent

Robe rubis sombre avec un dégradé rose sur la frange.

Nez qui rappelle de la terre mouillée, des épices, de la rafle de raisin.

En bouche, les tanins sont poudreux, le vin a encore du répondant porté par une belle acidité.

Note: 16

 

Gevrey-Chambertin  les Cazetiers 1996 Dominique Laurent

Robe assez semblable au précédent.

Nez dominé par les épices avec de belles flagrances framboisées.

Bouche dense mêlant fruits rouges et épices, bonne longueur, le terroir est signé par une petite note métallique en fin de bouche.

Note:16.8

 

Mazis-Chambertin cuvée B 2005 Dominique Laurent

Robe rubis très sombre.

Nez splendide, profond, avec une dominante de framboise et d'épices, quelques notes boisées qui persistent.

Bouche dense avec des tanins veloutés, longueur impressionnante. Encore jeune, un grand avenir devant lui.

Note: 17.1

 

Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde

Partager cet article

Repost0
17 février 2018 6 17 /02 /février /2018 10:37

Un tour d'horizon de vins blancs effervescents avec quatre cépages différents parce qu'il n'y a pas que le chardonnay dans la vie!

 

Blanquette de Limoux Château Rives-Blanques 2015

http://www.rives-blanques.com/fr/

100% Mauzac

Robe or pâle à reflets verts.

Nez sur la levure, l'amande, les fleurs blanches.

En bouche, les bulles de ce vin jeune sont encore fougueuses, la finale délivre des amers minéraux marqués.

Note:12.4/20

 

Saint Péray Les Bulles d'Alain Domaine Alain Voge 2012

https://www.alain-voge.com/

100% Marsanne Brut nature

Robe dorée.

Nez sur de la poire bien mûre puis de belles notes florales (jasmin, tilleul).

Bouche avec de bulles fines et une acidité basse, plutôt complexe, la finale est relevée par de fins amers. Il sera plus à l'aise à table qu'à l'apéritif.

Note:13/20

 

Vouvray Brut Foreau  Clos Naudin 2011

100% Chenin

Robe or clair avec un fin cordon.

Nez frais sur la pomme verte, la tarte tatin, la chlorophylle.

Bouche racée dans laquelle on retrouve des arômes rappelant la pomme, la finale minérale exprime des notes de tourbe.

Note:14.6/20

 

Van Volxem "1900" Riesling Brut 2011

100% très vieilles vignes de riesling. C'est le seul cépage que les dégustateurs n'ont pas trouvé!

Robe dorée.

Nez très fin sur les agrumes, le miel, les fleurs blanches.

Bouche crémeuse, aérienne malgré la richesse, racée, grande longueur.

MAJ: regoûter le lendemain, les arômes terpéniques du riesling sont plus nets mais il est toujours plus facile de deviner ce qu'on sait déjà!

Note:15.6/20

 

 

 

 

Quatre crémants avec quatre cépages différents

Partager cet article

Repost0