Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 20:45

    Samedi 14 septembre 2013 repas dégustation chez Noëlle et Jean-Claude

 

 

Un repas dégustation très réussi aussi bien en cuisine qu'au niveau des vins qui se sont bien accordés aux plats.  

 

Le menu

 

Cookies salés

   

  DSCN3538

 

  Flan de courgette au combava

 

DSCN3542

 

 

DSCN3546

 

 

Tartare de thon

 

DSCN3551

 

 

DSCN3553

 

Jambon de sanglier rôti 

 

 

DSCN3559

 

DSCN3562

 

DSCN3564

 

Fromages de Sena 

 

DSCN3565

 

Clafoutis aux raisins et amandes

 

DSCN3568

 

Croustillant glacé à la menthe 

 

DSCN3574

 

DSCN3575

 

 

Les vins

 

Champagne Selosse Contraste dégorgement février 2004

 

La robe est très dorée!

 

DSCN3541

 

Le premier nez est suspect avec des notes liègeuses qui sont confirmées par la senteur du bouchon. Des notes plus agréables de pomme au four et de vieille eau-de-vie émergent cependant.

La bouche est crémeuse du fait d'une concentration énorme mais n'a pas la longueur attendue, altérée probablement par ce problème de bouchon.

 

Champagne Drappier 1959 dégorgement mai 2012!

 

Le cordon est très fin avec une robe paille.

Le premier nez part sur les agrumes puis viennent des senteurs complexes de mirabelle, verveine, infusions de plantes.

La bouche présente à l'attaque une fine amertume avec des notes de pamplemousse, citron vert; au réchauffement on ressent plutôt des fruits blancs, du coing. Ce vin complexe plonge les dégustateurs dans la perplexité: " cela ne ressemble à rien de ce que je connais" dit l'un d'eux. On pressent que ce vin est agé mais pas à ce point là quand on le découvre: 1959! Une belle prouesse de la maison Drappier.

 

Côteaux du Languedoc blanc Hautes Terres de Comberousse 2000 Roucaillat

 

La robe est franchement dorée comme un vin liquoreux.

Le nez est à dominante oxydative avec des notes épicées.

La bouche ne présente pas de sucre résiduel; les arômes sont capiteux, curry, épices orientales, amande, miel.

Le vin se marrie bien avec le plat.

http://www.comberousse.com/LesVins.html

 

 

Grüner Vetliner Bründlmayer 2002 

 

Robe or pâle.

Le nez est vif sur des senteurs d'agrumes, notes florales et fumées.

En bouche, on sent un léger perlant, on reste sur des notes plutôt fraîches avec de la concentration et de la longueur. Il fait beaucoup penser à un beau vin d'Alsace avec le même type d'équilibre.

 

Nuits Saint Georges La Richemone v.v. 1999 Dominique Laurent

 

La robe est rubis très sombre.

Le nez évolue beaucoup, notes épicées, cerise noire, sous-bois.

La bouche présente une grosse concentration, les tanins sont assez fondues; on est sur un registre à base de fruits rouges avec des épices (poivre), la finale reste fraîche. Un vin qui a encore une longue carrière devant lui (c'est le dernier millésime vinifié par André Pernin-Rossin) .

 

Châteauneuf-du-Pape cuvée Laurence Domaine De Pegau 1990

 

Le nez est sérieux et ne délivre que parcimonieusement un peu de fruit.

En bouche, les tanins sont encore présents avec des notes terriennes et un côté assez rustique.

Il nous a surpris dans le mauvais sens du terme, on s'attendait à un vin plus voluptueux vu son millésime et son pédigré.

 

Cornas Les Chaillots 2005 Thierry Allemand

 

La robe grenat sombre fait jeune.

le nez est à dominante de mûres avec des notes de guarrigue.

La bouche est riche avec de beaux tanins polis et racés et reprend avec beaucoup d'allant des saveurs de fruits noirs. Au réchauffement viennent des notes d'olives et d'épices. Un vin voluptueux qui a de la réserve.

 

Cote Rotie La Mordorée 2006 Chapoutier

 

Robe très sombre et opaque.

Le nez présente quelques restes d'élevage dominés cependant par les fruits noirs et de la guarrigue.

Ce vin est très puissant en bouche mais les tanins sont très mûrs, la finale fraîche équilibre cette concentration.

Une syrah très mûre et concentrée qui a beaucoup de réserve!

 

Côteaux du Layon cuvée Maria Juby 1995 Patrice Baudoin

 

La robe est orangée.

Le nez superbe part sur de la confiture de coing, poire, abricot, miel.

La bouche séduit tout autant par son équilibre entre la richesse en sucre et son acidité, avec une belle longueur, de la pâte d'amandes en finale.

 

  DSCN3582

 

 

 

Repost 0
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 03:19

30 août 2013

 

  Le thème fixé pour cette dégustation à l'aveugle était "Blancs de Loire" mais les quatre vins choisis étaient 100% Chenin,.

Malgré un cépage identique, on verra que ces quatre vins étaient bien différents preuve de la capacité du cépage à restituer les différences de terroir et à donner des profils aromatiques différents suivant la richesse en sucres résiduels. 

 

 

Chinon Les Roches 2008 Jérome Lenoir

 

La robe est or pâle.

Le nez est vif, d'abord citronné puis viennent des notes de pomme et florales.
La bouche commence par une belle attaque, elle se prolonge en finale par de beaux amers minéraux .

 

Anjou blanc Feuille d'Or 2002 Philippe Delesvaux

 

La robe est bien dorée.

Le nez est riche, notes assez lourdes de pomme, cire, graphite.

La bouche est grasse mais sans sensation sucrée, la finale reprend les notes de pomme et graphite avec une belle longueur.

 

Côteaux du Vendomois Pente des Coutis 2003 Patrice Colin

 

La robe est plutôt dorée.
Le nez part sur de la pomme au four, de l'abricot confit.

La bouche est riche avec des sucres résiduels qui se font encore sentir,  mais sans pesanteur, belle complexité des aromes.

 

Montlouis Les Bournais 2009 François Chidaine (vignes franches de pied)

 

Première bouteille bouchonnée, heureusement la seconde était impeccable!

La robe est or pâle.

Le nez commence avec des notes de pomme, poire puis évolue vers un côté floral très fin.

L'attaque en bouche est vive et se prolonge par des notes plus tendres avec un côté floral caressant, complexe et long.

Belle réussite.

Repost 0
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 16:23

    L' été, c'est l'occasion de parfaire son entrainement (et ce n'est pas du luxe au vu des erreurs faites à l'aveugle!) au cours de repas en famille ou entre amis

S5000394-copie-1.JPG

 

 


Les champagnes:

St Chamant non dosé 2003 G.C:

La robe est pâle, la bulle abondante. Le nez est vif, (agrumes-craie), la bouche tendue, sèche convient très bien à l'apéritif.

Lamiable extra brut G.C: 

La couleur est plus soutenue (assemblage à dominante de raisins noirs),bulles fines et serrées. Plus de rondeur et de maturité dans le fruit que le vin précédent avec ici encore une finale très droite.

Selosse V.O dégorgement 25/10/2010 G.C: 

Robe dorée aux bulles très fines; complexité des arômes qui évoluent dans le verre: noisette grillée, fruits jaunes (abricot...), rhum, touches ranciotées. C'est un vin ample en bouche mais qui garde la tension crayeuse d'un blanc de blanc.

 

Les vins blancs secs:

Clos Rougeard Brézé 99:

La couleur est d'un beau jaune doré. Le nez décline des agrumes (kumquat?), des notes florales et épicées auxquelles se mêlent des touches pétrolées. Il se montre riche en bouche et d'une belle longueur avec un retour nerveux en finale sur les écorces d'agrumes.

Clos Rougeard Brézé 2001:

Jaune pâle avec un léger doré dans la masse. Le nez garde quelques traces d'élevage (beurre, vanille) mais l'aération lui fait du bien. Viennent alors le coing, des infusions de plantes (gentiane), des touches iodées/salines. La bouche est ample, d'un équilibre superbe (acidité) et très longue..

Chablis Fourchaume 2009 La Chablisienne: 

Robe pâle aux reflets verdâtres. Le nez est séduisant: brioche, agrumes (citron...), coquille d'huitre et léger boisé. La bouche est grasse mais accuse un manque de soutien (effet millésime?) et de longueur.

 

Les vins blancs liquoreux: 

Quart de Chaume Ch. de Bellerive 90:

(Remplaçant à la dernière minute un vin bouchonné, d'où une température de dégustation de 19°). La robe affiche un superbe jaune "bouton d'or" lumineux qui semble capter la lumière. Magnique complexité au nez où les arômes fusionnent: miel, raisins de Corinthe, graphite, herbes de montagne, tilleul, écorce d'orange...La bouche est à l'avenant, d'un toucher très suave et d'une grande longueur. Elle finit sur des amers qui lui donnent un côté distingué. Vin à point, dans lequel alcool, acidité et sucres ont fusionné. Quelle différence avec le 89 bu à Martignargues!

Coteaux du Layon St Lambert domaine Jo Pithon Clos des Bonnes Blanche 95:

Couleur qui tire sur le viel or. Un nez marqué par la richesse du vin; compote de fruits, coing, épices (gingembre?), miel...Bouche d'une grande richesse en sucres mais l'équilibre est préservé grace à une superbe acidité. Inutile de dire qu'il est très long.

Jurançon Clos Uroulat 95:

La robe moins dense fait plus agée avec des reflets cuivrés. Au nez on reconnait le miel, des touches de pralin et de truffe. La bouche est tenue par une très belle acidité (c'est un jurançon!) mais elle apparait d'une complexité moyenne, avec quelque chose de linéaire dans les arômes (jugement un peu sévère dû peut être à une phase d'évolution).

 Les vins rouges:

 

Côte Rôtie Jamet 2000:

La robe grenat à la frange orangée signe un vin évolué. Le nez est magnifique de complexité et d'évolution dans le verre: figue, notes fumées, olive noire, thym, violette. La bouche n'est pas en reste, tendre, délicate, d'une longueur appréciable pour un vin qui semble à son apogée.

Margaux château Siran 99:

Il a fallu ouvrir une troisième bouteille pour avoir un vin non bouchonné! De plus cette bouteille a eu le lourd handicap de passer après le Côte rotie. Les arômes sont plus discrets (fruits rouges, cèdre), la bouche est souple, fondue. Il prend plus de relief sur le plat. 

Châteauneuf du Pape Clos du caillou Quartz 2003:

La robe montre des traces d'évolution. Le nez est marqué par la maturité du millésime (pruneau, figue, chocolat). Cependant il affiche une certaine raideur en bouche, et même si l'aération lui fait du bien on ne retrouve pas le moelleux qu'il avait il y a trois ans. (Phase d'évolution?)

Côteau du Languedoc Mas Jullien 98:

La robe grenat est opaque avec une frange orangée sur les bords. Le nez évite le piège de la surmaturité (compote de fruits noirs, laurier, cuir...). La bouche a du caractère avec des tanins presque fondus qui se montrent encore énergiques.

Beaune Grèves 98 Domaine Lafarge:

Robe sombre avec un léger dégradé. Très beau nez qui décline le sous bois, la purée de fruits rouges et des touches florales. La bouche apparait légère en attaque mais le rappel à l'ordre des tanins lui confère un aspect terrien.

Chateauneuf du Pape Tardieu-Laurent 94:

La concentration des vins de cette maison ainsi que l'élevage pratiqué demandent toujours un bon temps de garde. Cette bouteille est arrivée à maturité. La robe bien que sombre a des reflets tuilés. Le nez évolue sur un registre fruité/viandé avec des nuances de plantes aromatiques. Bien équilibré et long en bouche il finit sur des tanins patinés.

Aloxe Corton 1er Cru Les Vercots 93 Camille Giroud: 

La robe étonne par son aspect sombre vu l'âge du vin. Le nez est marqué par des arômes de petits fruits rouges, de viande, une nuance végétale (herbes écrasées)voire terreux et une touche de poivre. La bouche est carrée, puissante, le vin a du nerf, il termine sur de robustes tanins pas totalement fondus. La finale est très rémanente.

 

photos-eric-copie-1.jpg

 

IMGP1141.2-copie-2.JPG

 

IMGP1147-copie-2.JPG

Repost 0
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 12:52

La vénérable et réputée maison Joseph Drouhin propose la visite sur RDV de ses caves historiques au coeur de la Cité Beaunoise. 

http://www.drouhin.com/fr/#/Exception

 

C'est une visite à recommander à tous les amateurs de vins et d'architecture tant pour la gentilesse et la compétence du guide que pour la beauté de ces lieux vénérables.

A la fin de la visite, une dégustation de 6 crus de la maison Drouhin est proposée et la boutique propose une belle sélection de vins encore disponibles au tarif propriété.

 

La visite en images

 

Le caveau, 1 Cours du Parlement de Bourgogne

 

Bourgogne2013 2870 

 

 

La Collégiale Basilique Notre Dame

 

Bourgogne2013 2871

 

L'entrée des caves historiques du côté de l'Eglise Notre Dame

 

Bourgogne2013 2872

 

Première salle avec le plus vieux pressoir de Bourgogne à roue datant de 1570 encore en état de fonctionnement ! 

 

Bourgogne2013 2873

 

Les différentes salles voûtées de la cave avec les fûts d'élevage des crus

 

Bourgogne2013 2874

 

Bourgogne2013 2876

 

Dans la partie la plus ancienne de la cave, le puits source de fraîcheur

Bourgogne2013 2875

 

Des niches contiennent des exemplaires de vieux millésimes, comme témoins de l'évolution des vins

 

Bourgogne2013 2877

 

La stèle d'un ancien abbé, découverte dans les caves au cours de restaurations

 

Bourgogne2013 2878

 

Stockage d'anciens millésimes: ces bouteilles finiront par être bues...le moment venu

 

Bourgogne2013 2879

 

Le clos des Mouches, un des plus grands terroirs de Beaune dont Drouhin possède une importante parcelle

 

Bourgogne2013 2880 

 

Quelques grands contenants, ici des jeroboams

 

Bourgogne2013 2881

 

 

Petite salle aménagée pour la dégustation

 

Bourgogne2013 2882

 

 

Sur cette image, apparaissent les briques de fondation de l'ancienne enceinte romaine (380 après JC) inclinées à 45 degrés sur lesquelles ont été baties les caves 

 

Bourgogne2013 2883

 

La porte de la liberté par laquelle, le 7 juin 1944, Maurice Drouhin, résistant, a échappé à la Gestapo pour trouver refuge aux Hospices de Beaune

Bourgogne2013 2884

 

Le Volnay Clos des Chênes. Une photo nostalgie: c'est en dégustant ce cru de la maison Drouhin au début des années 1980 que j'ai appris à aimer les vins de Bourgogne! 

 

Bourgogne2013 2885

 

 

Les 6 crus dégustés et commentés à l'issue de la visite, 3 blancs et 3 rouges

 

Saint-Veran

Chablis 1er cru 

Chassagne Morgeot Morgeot Marquis de Laguiche

Chorey les Beaunes 

Chambolle Musigny

Beaune Clos des Mouches

 

Bourgogne2013 2886

Repost 0
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 08:49

21 Juin 2013

Dégustation à l'aveugle de 4 Bordeaux

 

Nous ne faisons pas souvent de dégustation de vins de Bordeaux bien que nous en ayons dans nos caves. Peut-être parce que nous trouvons toujours une autre idée de thème plus attractif? Cette dégustation va-t-elle nous faire changer d'avis?

 

 

Château Fonroque 2008 Saint-Emilion Grand Cru (viticulture bio) 

 

Robe grenat.

Beau nez de fruits rouges avec du tabac, une petite touche boisée.

La bouche est encore assez sérieuse, les tanins sont encore  apparents, la sensation fruitée reste néanmoins agréable.

 

 

Pavillon Rouge du Château Margaux  2000

 

Robe plus sombre que le précédent.

Le nez est plutôt à dominante épicé, tabac.

La bouche présente des tanins assez soyeux avec du fruit noir bien mûr, la finale est un peu monolithique.

 

 

Clos de l'Eglise 2000 Côtes de Castillon (Perse)

 

La robe est la plus sombre des 4 vins.

Le nez présente des notes fumées, de fruits noirs et une pointe de truffe.

En bouche, les tanins sont serrés mais fondus. On ressent une grande richesse fruitée mais la sensation est presque saturante.

 

 

Tertre-Roteboeuf 1993 Saint-Emilion Grand cru (Mitjaville) 

 

La robe grenat est nettement dégradée sur la tranche.

Le nez est complexe et évoluant: menthol, jus de viande, bonbon acidulé aux fruits rouges.

La bouche est satinée avec un beau fruit et une finale longue et rafraîchissante sur des notes de rafles et de raisins frais.

 

Conclusion

 

Des vins techniquement bien faits mais qui peinent à nous faire vibrer (un dégustateur parle de dégustation fatiguante): ils seraient probablement plus  à l'aise au cours de repas en accompagnement d'une viande.  Seul Tertre-Roteboeuf sort du lot par sa complexité.

 

 

2013juin21 2788

Repost 0
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 12:48

Repas-dégustation du 9 juin 2013  chez Josiane et Bernard

 

Feuilletés à la tapenade

 

2013juin09 2776

 

Crêpe au saumon

 

2013juin09 2777 

 

Crème d'asperge

 

2013juin09 2778 

 

Mille-feuilles de foie gras

 

2013juin09 2780 

 

Suprême de volaille aux noix, sauce au poivron

 

2013juin09 2781 

 

Fromages de chez Jeannot

 

2013juin09 2782 

 

Coupe de fraises "façon Danièle", gâteau mousse fraises

 

2013juin09 2784 

 

 2013juin09 2785

 

Les vins

 

Champagne cuvée Nicole Montcuit 1998

 

Robe dorée avec un fin cordon.

Le nez délivre des notes fraîches florales et minérales.

La bouche est riche et dense avec une finale très marquée sur une sensation de craie. 

 

Champagne cuvée Nicole Montcuit 1999

 

Cette même cuvée mais dans un millésime différent offre une bouche plus ronde et fruitée,  toujours dans un registre de grande concentration.

 

Pouilly Fumé "Pur Sang" 2001 Didier Daguenau

 

Le nez est très changeant, d'abord sur des notes de fruits exotiques puis des notes poudrées avant de revenir sur du pamplemousse.

La bouche est nerveuse, etirée, notes mentholées, finale minérale sur le silex.

 

Chassagne La Romanée 2000 Vincent Dancer

 

La robe est très dorée.

Nez de miel, de vieux rhum.

La bouche  riche, grasse présente  un début d'oxydation qui s'accorde assez bien avec le plat (Mille-feuilles de foie gras) mais qui passerait moins bien en dégustation pure, la finale est équilibrée par des notes plus minérales.

 

Châteauneuf-du-Pape Rayas 1998

 

La robe est rubis évolué. Le nez part vers du sous-bois, thym, framboises puis vers le céleri à l'aération.

La bouche est aérienne, notes de gelée de framboises, chocolat amer, réglisse.

Un vin tout en délicatesse que certains pourrait juger "léger" pour l'appelation. 

 

Châteauneuf-du-Pape La Mordorée cuvée "Reine des Bois" 1999

 

La robe est grenat dense. Le nez est épicé, il part vers la guarrigue avec un peu d'olive noire .

La bouche est suave, riche, beaucoup de fruits dans des tanins soyeux, finale équilibrée par l'acidité. 

Très beau vin qui arrive à maturité dans un style complètement différent de Rayas.

 

Clos de la Roche 1991 Hubert Lignier

 

Robe rubis. Le nez est un enchantement avec de la cerise, fraise, épices et sous-bois (de l'essence de parfums).
En bouche les tanins sont de soie, la longueur est interminable. Une bouteille ramenée de Bourgogne de "haute lutte" par Hervé mais cela en valait la peine.

 

Pinot noir Burlenberg vv 1995 JM Deiss

 

Le nez présente un caractère fumé mais sans notes boisés. La bouche dense a des tanins très fins, on retrouve de beaux aromes de pinot avec de la cerise , le côté solaire ressort avec ces notes fumées. Un très beau vin qui ne souffre pas de la comparaison avec un grand cru bourguignon.

 

Sul Q.. vin liquoreux du Jura JF Ganevat 

 

la couleur est orangée. Le nez évoque la figue, pommes au four, coing.

La bouche est très riche mais la sucrosité est équilibrée par une belle acidité, très belle persistance. 

 

2013juin09 2787

Repost 0
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 21:14

Vendredi 17 mai 2013

 

 

Jean-Claude nous propose une intéressante dégustation à l'aveugle de 4 vins de Chinon.

En regain de forme, nous avons correctement trouvé la région, le cépage et l'appelation.

Mention spéciale à Eric qui réalise un sans faute en attribuant les bons vins aux quatre propriétaires!

 

 

Chinon Clos de l'Echo 2002 Couly-Dutheil

 

Robe grenat à dégradé rose.

Nez épicé, note herbacée.

Bouche avec de la mache, petite note de zan en finale, les tanins restent assez présents et durcissent la finale (une extraction peut-être trop poussée?).

 

Chinon Les Roches 2004 Alain et Jérome Lenoir

 

La robe est identique au précédent.

Le nez est plaisant, très fruité.

La bouche est suave avec un beau fruit rémanent, de la fraîcheur est apportée par une finale sur une sensation crayeuse. Très beau vin.

 

Chinon Les Picasses 2004 Domaine Breton

 

Robe très sombre.

Nez à dominante de boite à cigare, fruits secs.

Bouche dense avec des tanins fins qui saturent la bouche, retour de sensation fruité en finale.

Un beau vin encore un  peu jeune.

 

Chinon Château de La Grille 1995

 

La robe est nettement évoluée sur la frange.

Le nez est fin avec une note viandée pas désagréable se mêlant à du fruit.

En bouche, les tanins sont bien fondus, on retrouve cette sensation de jus de rôti mêlée à du fruit rouge.

Un vin dans sa phase de maturité.

 

2013mai17 2775

 

 

Repost 0
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 10:20

Cela faisait un petit moment que nous n'étions pas retournés chez Michel Sarran à Toulouse ( link ).  Son restaurant est toujours au sommet à Toulouse et la formule du vin au verre permet de boire bon à prix raisonnable.

 

Nous avons pris le menu "Saveurs"

 

menu sarran 0001 

 

 Sarran 2013 2766

 

Sarran 2013 2767

 

Sarran 2013 2768

 

Sarran 2013 2770

 

Sarran 2013 2772

 

Sarran 2013 2773

Repost 0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 09:12

 

Repas dégustation le 14 avril 2013 chez Nadine et Laurent  

 

 

   Pour cette dégustation à l'aveugle de vins de sa cave, Laurent a regroupé les vins deux par deux en nous fournissant à chaque fois un indice pour nous mettre sur la voie:

 

Champagne Blanc de Noirs de chez Egly-Ouriet et Anselme Selosse,  indice: "oxymores

 

Bourgogne aligoté vv Dom. Laurent et Montrachet Verget,  indice: "grand écart"

 

Hermitage rouge Tardieu-Laurent et Chave, indice: "voisins de quartiers

 

Pommard Clos des Epeneaux Comte Armand et Camille Giroud, indice: "identiques mais différents

 

Coteaux du Layon SGN Philippe Delesveaux , indice: "un vaut les deux"

 

   Si pour la Champagne et les vins blancs, nos propositions ont été assez pertinentes, les choses se sont en revanche nettement aggravées pour les vins rouges. En effet, le premier Hermitage rouge a été localisé comme un Bourgogne tandis que nous avons été incapables de détecter les deux Pommard, situant ces vins de Châteauneuf-du-Pape à la Loire!

Ces erreurs sont pour une part à mettre au compte de vins quelque peu atypiques (voir les commentaires détaillés) mais aussi pour une autre part à nos compétences limitées  qui nous incitent à beaucoup de modestie!

Boules de foies gras maison aux amandes grillées

 

2013avril14 2744 

 

Roulés de magret sèché "maison"

 

2013avril14 2745 

 

Ballotine de verdure, tartine dorée "façon Nadine" 

 

2013avril14 2747

 

Petites Saint-Jacques de Patagonie, vinaigrette de safran

 

2013avril14 2750

Saint-Jacques au lard de "Mercedes"

2013avril14 2752


Poitrine de veau farcie, légumes de printemps

2013avril14 2753

 
2013avril14 2756


2013avril14 2754

2013avril14 2757

Plateau de fromages du marché

2013avril14 2758


Tartes reine-claude et groseilles du jardin

2013avril14 2759

Les vins

 

Egly-Ouriet Blanc de noirs Grand Cru dégorgement novembre 2009

 

Robe dorée, cordon très fin.

Nez puissant démarrant sur des notes de rhum vieux puis s’affinant vers des notes plus grillées et de fruits.

La bouche est vineuse, longue, la finale droite et minérale est rafraîchissante.

 

Anselme Sélosse Contraste Grand Cru Aÿ dégorgement décembre 2008

 

Robe encore plus dorée.

Nez de levure, rhum vieux, fruits confits.

La bouche est d’une grande complexité, digne d’un grand cru bourguignon. Les notes florales et de fruits (abricots confits) s’entremêlent  pour un grand moment de dégustation.

 

Bourgogne aligoté vv  1996 Dom. Laurent

 

Robe or pale. Nez fumé avec des nuances de pierres chauffées,  notes citronnées.

Bouche vive et grasse à la fois, notes minérales (silex), bonne persistance.

Un aligoté hors norme par sa concentration, identifié comme un possible Pouilly Fumé.

 

Montrachet 1992 Verget

 

Robe très dorée. Nez se déployant au réchauffement vers des notes florales et de fruits mûrs (abricots, pêche blanche).    

Bouche onctueuse, puissante avec une persistance hors norme. Un vin à la hauteur de la réputation de l’appellation (identifié comme un possible Batard Montrachet).

 

Hermitage rouge Tardieu-Laurent 1997

 

Robe rubis sombre. Nez avec une dominante épicée et de fruits rouges (cerise de Montmorancy).

La bouche est suave, les tanins sont sont souples et fondus, notes fumées et de fruits rouges, certains ressentent aussi des nuances plus florales (roses). Une version souple et civilisé de l'Hermitage issue principalement des "quartiers" Meal et Greffieux et qu'on a pris pour un Bourgogne.

 

Hermitage rouge 1997 Chave

 

Robe un peu plus sombre que le précédent. Le premier nez est retenu puis viennent au réchauffement des notes épicées presque mentholées et enfin des notes classiques d'olive noire, tapenade.

La bouche est assez puissante mais équilibrée avec des tanins fondus, on reste sur notes de fruits noirs et d'olive avec une grande  longueur.

Un Hermitage plus classique avec un mélange de différents quartiers, dominante de Bessards.

 

Pommard Clos des Epeneaux 1990 Domaine des Epeneaux

 http://www.domaine-comte-armand.com/index.php?id=7

 

La robe est sombre. Le nez est peu expressif sur des notes de fruits confits voire du poivron grillé. La bouche est très concentré avec des tanins délicats mais très compacts, on ressent des notes terriennes.

Un vin encore très jeune dans son expression et qui a fortement dérouté les dégustateurs qui n'ont pas reconnu un Bourgogne. Il est vrai qu'il est peu courant de faire précéder les Bourgogne par des Hermitage!

A sa naissance, ce vin a été qualifié par Michel Bettane de "vin cathédrale".

 

Pommard clos des Epeneaux 1990 Camille Giroud

 

 

Le même vin que le précédent mais élevé par la maison Camille Giroud. On ressent quelques nuances (tanins un peu plus civilisés) mais la même perplexité pour le situer.

Coteaux du Layon SGN Philippe Delesveaux 1998

Robe bien dorée. Nez sur du coing, de la poire.
Bouche riche, onctueuse, longue, bon équilibre avec l'acidité, une friandise. 

Chartreuse VEP

 

Une infusion de plantes pour digérer! 

 

 

 

2013avril14 2762 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 10:34

IMGP0741

 

Saumur blanc Brézé 2000 Clos Rougeard:

La robe est paille, ne montrant que peu de traces d'évolution.

Le nez délivre des notes d'agrumes, de beurre (qui disparait à l'aération), un boisé fondu dans la chair du vin.Grande présence en bouche (avec un léger perlant qui disparait progressivement), le vin prenant de l'ampleur à l'aération où gras et tension s'équilibrent. Très longue finale sur les zestes. 

 

Altenberg Grand Cru 2008 domaine Marcel Deiss:

Robe jaune clair, reflets dorés dans la masse.

Grande délicatesse pour le nez, complexe, évolutif (citron confit, coing, épices, minéralité...)

Le toucher de bouche est superbe, une fine acidité équilibre les sucres qui dans cette année restent légers. Vin très rémanent.

 

Vosne Romanée Les Beaumonts 95 Dom. Laurent:

Robe rubis foncé, terne, aux reflets orangés.

Très expressif au niveau du nez avec une dominante épices-rose framboise; la bouche n'est pas en reste: beaucoup d'allant, une finale tonnique, longue, aux tannins policés ne montrant aucun signes de fatigue. 

 

Hermitage Dom. Jean Louis Chave:

Robe grenat terne, léger orangé sur le pourtour.

Superbe nez où se mèlent la violette, les fruits rouges, des arômes viandés, le poivre blanc...

La bouche, énergique et profonde, s'épanouit sur des tannins extras fins (zan) et révéle une pointe truffée(?).



Repost 0