750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2018 7 02 /12 /décembre /2018 18:25

Grande dégustation du millésime 1988 chez Nadine et Laurent autour d'un superbe repas.

 

Petits Feuilletés maisons

 

 

Le millésime 1988 en dégustation-repas

Double Terre-Mer Ris de veau-St Jacques-Morilles-Jus de Langoustines

Le millésime 1988 en dégustation-repas
Le millésime 1988 en dégustation-repas

Consommé de volaille truffé

Le millésime 1988 en dégustation-repas

Magret de pigeon, jus réduit, bulbe de cerfeuil fondant

Le millésime 1988 en dégustation-repas

Epaule d'agneau marinée aux épices, légumes compotés

Le millésime 1988 en dégustation-repas

Fromages du marché

Le millésime 1988 en dégustation-repas

Poire pochée, Glace à la cannelle, Sablés et Croquants maison

Le millésime 1988 en dégustation-repas

Les vins

 

 Champagne Jacquesson Signature 1988

Robe dorée, cordon peu abondant.

Nez complexe avec de la brioche, citron confit, miel.

Bouche encore alerte sur le citron, le miel avec des notes ranciotées de vieux champagne, persistant.

Note: 16,3

 

Coulée de Serrant 1988

Robe dorée à reflets verts.

Nez d'agrumes avec des notes fumées, de roche chauffée.

Bouche tendue de grande longueur, notes tourbées et fine amertume en finale.

Une Coulée de Serrant complexe.

Note: 16,8

 

Champagne Substance Jacques Sélosse dégorgement 30/8/2007

Robe très dorée, cordon abondant et fin.

Nez très changeant et fin: levure, cédrat, coing, herbes coupées.

Bouche riche et puissante, structure presque huileuse, longueur stupéfiante avec des agrumes, du coing, du champignon.  Un champagne de gastronomie qui résiste à la puissance de la truffe dans le consommé.

Note: 18,3

 

Vosne Romanée Les Suchots C. Giroud 1988

Robe rubis assez sombre dégradé sur la tranche.

Nez de poivre, de cerise à l'eau de vie, de sarment fumé.

Bouche structurée autour d'une fine acidité avec de beaux arômes de fruits et d'herbes médicinales.

Note: 17,3

 

Hermitage La Chapelle P. Jaboulet Ainé 1988

Robe rubis un peu plus pâle que le Vosne!

Nez sur les fruits noirs, l'olive, le graphite.

Bouche sur les fruits noirs, l'olive avec un côté musqué, très belle longueur.

Note: 17,5

 

Château Léoville-Las-Cases 1988

Robe grenat brillante, peu évoluée.

Nez de tabac blond, de cassis, de poivrons grillés.

En bouche, les tanins sont fins et fondus, la finale est équilibrée par une fine acidité, on peut lui reprocher un caractère un peu monolithique dans ses saveurs.

Note: 15,3

 

Pacherenc Château Bouscassé Vendanges de décembre A. Brumont 1988

Robe ambrée.

Nez très complexe avec miel de bruyère, fruits confits, pommes au four, raisins secs, truffe.

Bouche riche mais équilibrée par l'acidité, il subsiste une petite note vanillée d'élevage.

Note: 16,1

 

Chartreuse verte VEP 1975

Couleur or vert.

Nez intense sur une infusion de plantes aromatiques;

En bouche, le côté sucré s'estompe vite avec une explosion de saveurs de plantes où ressortent notamment le génépi et un côté piquant qui rappelle le gingembre.

 

 

Le millésime 1988 en dégustation-repas

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2018 2 27 /11 /novembre /2018 15:04

Il s'agissait de trouver la région, puis le cépage et pour finir l'appellation. Un dégustateur étant absent, seul trois vins furent présentés. A signaler le sans faute de JC. 

Vin de pays rouge François Cotat. (pinot noir).un 100% pinot noir

Rubis clair avec quelques reflets sombres. Un nez très évolutif, épices

(poivre blanc), fraise puis cerise, des notes végétales (rafle mais aussi rose), de roche (calcaire) qui tendent vers la pierre à fusil. Bouche svelte qui s'étire vers des tanins fins avec un retour du fruit. Long mais un dégustateur le trouve un peu léger.

Cépages Oubliés Henri Marionnet 2010 (gamay de Bouze)

Rouge sombre plus dense que le vin précédent. L'arôme fumé et pour un dégustateur chocolaté, s'impose au nez. La bouche fait preuve de souplesse, les tanins qui apparaissaient fondus ressortent à l'aération.

Chinon Les Roches 2008 Domaine Lenoir (cabernet franc)

Vin d'un rubis sombre et terne marqué d'une lueur orangée. Le nez déroule fruits rouges à dominante groseille, champignon, humus et notes crayeuses qu'accompagne le trait vert de la rafle. Bouche fraîche, sans aucune pesanteur qui finit très longue sur des tanins poussiéreux.  

dégustation du 9 novembre 2018. Vins de Loire mono cépage.

Partager cet article

Repost0
5 novembre 2018 1 05 /11 /novembre /2018 17:10

Notre rendez-vous annuel pour la dégustation des grands vins s'est déroulé en 2018 dans le Gers au hameau de Guirauton près de Castelnau-sur-L'Auvignon sur le trajet du chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

 

Jeudi 1 Novembre 2018 soir

 

Apéritifs

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Velouté de légumes

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Lotte à l'américaine

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Compote aux pommes et cannelés

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Les vins

 

Champagne Perrier Jouët Belle Epoque 2004

Un 100 % chardonnay à la robe dorée, au nez vineux de fruits secs macérés qui délivre un léger rancio. La bouche est riche, "confortable", la bulle encore tonique mais la finale tombe un peu relevée par des amers manquant de noblesse.

 Noté 14,6 car jugé sévèrement par deux dégustateurs.

 

Champagne Pierre Moncuit 2004

100% chardonnay. La robe semble moins évoluée que le vin précédent, le nez tend vers  agrumes, les fruits secs. Plus élancé en bouche, plus long, avec une fine amertume en finale.

Note:  15,9

 

Meursault Charmes 2001 V. Girardin

Robe d'un beau jaune paille. Le nez dominé par des arômes fermentaires (grillé/noisette-beurre). Les choses se gâtent au niveau de la bouche, molle linéaire et courte. Apogée sûrement dépassée.

Note: 12,2.  

 

Corton Charlemagne 1999 domaine A. Guyon

Un vin qui fait débat. Pour certains il est au niveau de son appellation par ses arômes (dominante ananas), sa bouche étirée, pour moi il est décevant, peu complexe, fluide (rendements?), court en bouche.

Note:  14,4

 

Clos Vougeot 2000 Dominique Laurent

La robe rouge sombre est marquée d’évolution sur les bords. Le nez jaillit du verre, fruits rouges, sous bois, champignons de Paris, épices à l’aération. Bouche délicate où l’on perçoit des notes florales, la fine amertume qui ponctue la finale lui donne un côté racé.

Note: 16,9

 

Pommard 1er cru Clos des Epeneaux comte Armand 1991

Étonnante robe sombre au très léger dégradé. Le nez accuse une tendance terrienne relevée d’un binôme mûre/cassis. Suave en bouche dont la fraîcheur ne perturbe pas les tanins lissés. Peut-être un peu moins long que le précédent.

Note: 16,6

 

Gewwurztraminer V T 2007 A. Boxler

La robe est attractive par sa teinte bouton d’or. Arômes typiques du cépage (rose, litchi), mais le vin échappe à la caricature par une évocation d’épice (muscade ?) et une note « pierreuse » à l’aération. Gras en bouche et d’un très beau touché il finit presque sec.

Note: 15,3

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Vendredi 2 Novembre 2018 midi

 

Flammekueche alsacienne, tarte aux champignons, tarte à la courgette

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Fromages de Xavier

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Les vins

 

Champagne Agrapart 7 crus dég. 01/18

La jeunesse du vin se manifeste par un nez de levure, d’agrumes, une bulle très vive. La bouche est tonique, très apéritive, courte et peu complexe à ce stade même si l’on perçoit une discrète note de craie au réchauffement. 

Note:13,8

 

Champagne Cristal de Roderer 2006

Beaucoup de complexité et de finesse dans le nez, brioche, fruits blancs, agrumes, craie au réchauffement…La bouche très classe par le fondu aromatique et la finesse de bulle finit très longue sur une amertume fondante. Élégance, équilibre, profondeur, tout y est. 

Note:  18 à l’unanimité.

 

Zeltinger Sonnenuhr auslesse 2003 Joh Jos Prum

Un beau jaune clair pour la robe. Le nez sur des arômes terpéniques et empyreumatiques  jaillit du verre. La bouche, au toucher délicat est moyennement complexe et de bonne longueur.

Note: 13,5 avec une note basse pour un dégustateur.

 

Nuit St Georges 1er cru La Richemone 1993 Dominique Laurent

Ici encore une robe très sombre, opaque, au léger pourtour orangé. Le nez exprime la roche, un fruité cerise/cassis et une pointe musquée. La bouche d’un bloc, comme ancrée dans la terre s'amabilise en finale sur des tanins que l’on attendait plus fermes. Il ne semble pas toutefois à son apogée.

Note: 17,1 

 

Chambertin 2001 Dominique Laurent

Robe dense mais un cran en dessous de La Richemone. Le nez enchante par une première approche florale suivie d’une infusion de fruits (fraise, framboise, cassis) et la présence de notes plus lourdes (roche ?) au réchauffement.  La bouche explose sur le fruit, plus aérienne et dynamique que celle du Nuits, son énergie et un tanin encore tactile font penser qu’il n’a pas dit son dernier mot.  Evidemment il est très long.

Note: 17,4

 

 

 

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Vendredi 2 Novembre 2018 soir

 

Apéritifs: gressins et légumes séchés

 

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Boudin blanc

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Canard aux légumes

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Pommes au four, glace vanille

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Les vins

 

Champagne cuvée Nicole Moncuit 1996

La robe accuse un léger doré. Beaucoup de complexité au nez, agrumes/groseille, raisins secs macérés,  évocation de vieux rhum…La bouche surprend par sa richesse, son gras mais aussi par l’acidité qui la sous-tend. Très longue, elle porte les arômes vers une finale crayeuse.

Note: 17,2  malgré une note de 15,5 d’un dégustateur dont je tairai le nom.

 

Champagne Jacquesson Signature 1996

Un autre style, moins de richesse, plus énergique ? Le nez se révèle puissant, plus marqué par les agrumes, la craie déjà présente ainsi qu’une sensation de fruit à chair blanche. La bouche dense et tendue apparaît plus tranchante que le précédent .

Note: 17.4. Notes homogènes.

 

Château de Fonsalette 2004

Le nez ténu délivre des notes terpéniques agrémentées d’infusions de plantes. Décevant en bouche car la richesse et le gras ne sont épaulés par aucun arôme, le vin semble bloqué, il finit court. Une phase de fermeture ?

Note: 13,2

 

Château de Fonsalettes 2004

Rouge sombre avec des traces d’évolution. Le nez est superbe, une compote de fruits rouges où domine la fraise, des épices (avant tout le poivre), évocation de rose…Bouche délicate, soyeuse, intense par son aromatique et sa fraîcheur qui évolue vers la garrigue et l’olive noire. La longueur est appréciable.

Note: 17,4

 

Nuits St Geoges 1er cru les Boudots domaine Leroy 1988

La robe rouge sombre affiche une belle densité. Le nez campe sur une légère réduction animale (la civette), le fruit se développant à l’aération. Si la bouche révèle une belle trame aromatique elle garde toutefois une certaine sévérité (acidité/tanins) et manque à ce stade de complexité et de longueur. Jugement sévère au vu des sommets auxquels ce domaine nous a souvent habitué. A signaler que c’était la première année d’exploitation de ces vignes nouvellement  acquises.

Note: 16,6

 

Madiran Château Montus Prestige 1995

Noir avec peu de traces d’évolution. Le nez puissant décline le cassis, la mûre, des arômes viandés. La bouche est dense, carrée, elle évolue vers le tabac froid, des notes pharmaceutiques. Très long en bouche avec des tanins encore bien présents.

Note: 15,9

 

Moscato Giallo 2016 Maeli 2016

Clair de robe, d’une bulle légère, il est d’une grande buvabilité  grâce à sa faible teneur en alcool ( 6 °) son équilibre en bouche (sucres contenus) et son délicat arôme muscaté.

 

Château la Mission Haut Brion 1993

La robe est très sombre avec un peu d'évolution.

nez ultra classique de tabac blond, fruits noirs, poivron grillé, café, chocolmat.

La bouche est élégante mais les tanins pas complètement fondus dénotent un petit déficit de maturité et la finale est courte.

Décevant.

Note: 12,1

 

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Samedi 3/11/18 midi

 

Apéritifs

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Pot au feu

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Glace au turon

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Les vins

 

Cuvée les Meslaines 2008 Champagne Lamiable

Robe or pâle.

Nez expressif: levure, agrumes, raisins secs.

Après une attaque délicate, la bouche prend progressivement de l'ampleur et distille des notes de fruits rouges et de vieux rhum.

Note: 16,3

 

Meursault Genevrières 1997 Domaine des Comte Lafon

Robe très dorée.

Nez beurré puis des notes de plantes (tisane, chèvre feuille), petite touche oxydative.

Controverse sur ce vin: une partie des dégustateurs le trouve usé, tandis que je le trouve plutôt onctueux  et complexe en bouche malgré une finale un peu courte.

Note: 15,4

 

Bonnes Mares 1998 Dominique Laurent

Robe d'un rubis très foncé.

Nez classique mais très plaisant avec des fruits rouges et des épices.

Bouche dense mais avec des tanins fondus, attaque fruité et finale terrienne, une fine acidité le porte dans sa finale très longue.

Note: 17,3

 

Côte Rotie Côte Brune 1998 Domaine Jamet

Robe quasi noire avec peu d'évolution.

Nez  racé et typique avec des épices, de l'olive noire, de la gaurrigue, du tabac blond.

Bouche ultra-concentrée avec quelques tanins qui persistent, finale réglissée de grande classe; Il a encore du chemin à faire.

Note: 16,9

 

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Samedi 3 Novembre soir

 

Apéritifs

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Lapin aux échalottes

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Feuilleté aux pommes la Tourtière de Cyril Garnier

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Les vins

 

Champagne "Dis Vin Secret" 2010 Françoise Bedel

Robe dorée claire.

Nez brioché, pommes au four, fruits blancs.

Bouche avec un cordon fin, plutôt ronde en attaque  et avec une finale plus vive sur les agrumes.

Note: 15,8

 

Montrachet 2003 Domaine Jacques Prieur

Robe très dorée.

Nez  de beurre, pain grillé, citron confit, miel.

Bouche très grasse encore sur sa puissance avec une finale presque tannique.

Note: 17

 

Gevrey Clos-Saint-Jacques v.v. 1998 Domaine Fourrier

Robe rubis sombre (rouge basque ref 3004 pour les connaisseurs).

Nez fruité et subtil sur de la framboise ou autres fruits rouges avec des notes de rose.

Bouche fondue, beaux arômes fruités et finale longue avec des notes minérales racées.

Premier vin dégusté de ce domaine confidentiel et très belle interprétation de ce grand terroir.

Note: 17,9

 

Mazis Chambertin 1993 Dominique Laurent

Robe sombre et peu évoluée!

Nez sérieux de terre humide et d'épices.

Bouche encore compacte, concentration énorme, saveurs terriennes et  liqueur de fruits rouges.

Note: 16,3

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Dimanche 4/11/18 midi

 

Les vins

 

Champagne Violaine 2011 Benoit Lahaye (non dosé)

Robe dorée.

Nez sur une dominante de petits fruits rouges.

Bouche dense et tendue, belle finale minérale, de la longueur.

Note: 16

 

Bourgogne Aligoté v. v. François Mikulski

Robe or clair à reflets verts.

Nez citronné, zest agrumes;

Bouche saline, tendue et grasse à la fois.

Note: 14,8

 

Bandol Gros Noré 1998

Robe grenat dégradé sur la tranche.

Nez de fruits noirs, épices, garrigue.

Bouche fondue, beaux arômes de garrigue avec notamment du thym, de la longueur.

Note: 15,5

 

 

 

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

La ville de Condom

Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton
Grande dégustation dans le Gers au hameau de Guirauton

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 09:23

Trois vins de Loire de Cabernet Franc du millésime 2012 et un quatrième du millésime 2003

 

Chinon Béatrice et Pascal Lambert Cuvée Marie 2012

Belle robe pourpre brillante.

Nez gourmand sur des fruits mûrs (griotte et cassis).

Bouche à la fois souple avec des tanins bien mûrs et lisses mais avec aussi de la profondeur.

 

Bourgueil Catherine et Pierre Breton Les Perrières 2012

Robe assez semblable au précédent.

Le nez est également porté sur des fruits rouges et noirs avec une petite touche végétale.

Les tanins en bouche sont très veloutés, un côté naturel très plaisant.

http://www.domainebreton.net/

 

Bourgueil Busardières 2012 Domaine de la Chevalerie

Robe sombre.

Les fruits très mûrs presque confiturés dominent le nez, on perçoit quelques notes plus terriennes (minérales?).

La bouche est riche et concentrée mais les tanins restent souples.

http://www.domainedelachevalerie.fr/

 

Chinon Couly-Dutheil Clos de l'Olive 2003

Robe sombre et évoluée.

Sur ce vin plus vieux que les précédents, on perçoit au nez en plus des fruits rouges, quelques notes de poivron grillé.

Ce millésime très solaire marque le vin avec une grande richesse en bouche sur des fruits un peu confiturés et une petite note d'olive en finale. Les tanins bien mûrs sont encore bien sensibles. A boire relativement frais, le réchauffement fait ressortir sa puissance alcoolique.

 

 

 

Une dégustation de Chinon et Bourgueil

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2018 6 22 /09 /septembre /2018 17:25

  Dégustation de rentrée chez Eric où nos papilles ont souffert du manque de pratique durant la période estivale. Si le Bourgogne blanc a été identifié sans problème, les deux rouges suivants nous ont posé bien des problèmes.

 

Saint Aubin En Remilly 2006 Vincent Girardin

Belle robe dorée à reflets verts.

Nez sur des notes grillées et citronnées.

La bouche est riche et opulente soutenue par une fine amertume en finale, bonne longueur.

 

Nuits-Saint-Georges Les Saints-Georges 2000 Dominique Laurent

Robe rubis évolué.

Nez de cuir, musc, cerise à l'eau de vie.

Bouche avec des tanins patinés relevée par une fine acidité en finale, le réchauffement le complexifie. Il est à point.

 

Samur-Champigny Clos Rougeard 2000

Robe grenat évolué.

Nez opulent sur des fruits noirs, des épices puis quelques notes de poivron au réchauffement.

Là aussi, la bouche est bien fondue, elle présente des arômes complexes et une bonne persistance.

 

 

Dégustation de trois vins avec  petit repas du 21/09/18

Partager cet article

Repost0
23 juillet 2018 1 23 /07 /juillet /2018 14:55

Repas d'été chez Nadine et Laurent

 

Apéritifs

Repas d'été 2018 avec Selosse, Foreau, Grange des Pères et Gauby
Repas d'été 2018 avec Selosse, Foreau, Grange des Pères et Gauby

Mousse de poivrons au crabe

Repas d'été 2018 avec Selosse, Foreau, Grange des Pères et Gauby

Filet mignon de porc sauce barbecue

Repas d'été 2018 avec Selosse, Foreau, Grange des Pères et GaubyRepas d'été 2018 avec Selosse, Foreau, Grange des Pères et Gauby
Repas d'été 2018 avec Selosse, Foreau, Grange des Pères et Gauby

Fromages

Repas d'été 2018 avec Selosse, Foreau, Grange des Pères et Gauby

Pana Cotta à la pêche, financiers et cannelés

Repas d'été 2018 avec Selosse, Foreau, Grange des Pères et Gauby

Les vins

 

Champagne Selosse Rosé 

dégorgement 27 avril 2009

Couleur orange pâle, cordon très fin.

Nez de pommes confites et de fruits mûrs (pêche?).

Bouche structurée avec un côté légèrement oxydatif qui participe à la complexité, vin riche et fruité, très long.

 

Vouvray demi-sec Clos Naudin Foreau 1996

Robe très dorée.

Nez de coing, miel, notes fumées minérales.

Bouche moelleuse avec un sucre résiduel bien intégré, belle acidité mûre qui le porte en finale.

Un beau vin à point mais qui ne fait pas vraiment l'accord avec les poivrons de l'entrée.

 

Grange des Pères 2000

Robe rubis sombre dégradée sur la frange. 

Nez de sous-bois, fruits rouges et quelques notes subtiles de thym et d'olive.

Bouche onctueuse et racée avec des tanins bien fondus, long et complexe.

A l'aveugle, on est partis sur un Bourgogne!

 

Grain de Folie 1995 Domaine Gauby

Robe de vieux cognac.

Nez avec un peu de volatile, pomme au four, gelée de coing.

Bouche concentrée et riche, saveurs intenses de miel de bruyère, un peu d'acidité vient quand même équilibrer le sucre.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2018 1 02 /07 /juillet /2018 14:32

Repas dégustation du 30 juin 2018 chez Valérie et Eric avec Moncuit, Doquet, Cotat, Dominique Laurent pour fêter la qualification de l'équipe de France de football pour les quarts de finale de la coupe du monde aux dépens de l'Argentine (4 buts à 3).

 

Le menu

 

Mises en bouche

 

 

 

 

 

Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde
Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde

Brochette de lotte cumin sésame

Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde

Marmite du pêcheur

Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde

Veau Orloff, pommes grenailles et tomates provençales

Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde
Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde

Plateau de fromages de "Chez Jeannot"

Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde

Charlotte aux brugnons et sorbet pêche blanche P. Faur

Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde
Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde
Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde

Les vins

 

Champagne Pascal Doquet Le Mesnil-sur-Oger coeur de terroir 2004

(dégorgement 21/7/15)

Robe or clair, cordon abondant.

Nez citronné avec de la noisette, des raisins mûrs.

Bouche saline, bien tendue, notes citronnées et florales.

Note: 15.5

 

Champagne Pierre Moncuit cuvée Nicole Moncuit 2004

Robe un peu plus clair que le Doquet.

Nez à dominante de brioche avec des agrumes.

Bouche riche, arômes de raisins secs avec une finale ciselée, une grande longueur.

Note: 15.5

 

Sancerre La Grande Côte 2006 François Cotat

Robe or vert.

Nez sur les agrumes agrémenté de notes florales et fumées.

Très beau toucher de bouche développant des arômes floraux et racinaires.

Note: 16.3

 

La D18 Côte du Roussillon blanc 2008 Domaine Olivier Pithon

La robe est orangée, le nez oxydatif, la bouche est simple et courte.

Vin non noté car problème de bouteille oxydée.

 

Nuits-Saint-Georges n°1 1996 Dominique Laurent

Robe rubis sombre avec un dégradé rose sur la frange.

Nez qui rappelle de la terre mouillée, des épices, de la rafle de raisin.

En bouche, les tanins sont poudreux, le vin a encore du répondant porté par une belle acidité.

Note: 16

 

Gevrey-Chambertin  les Cazetiers 1996 Dominique Laurent

Robe assez semblable au précédent.

Nez dominé par les épices avec de belles flagrances framboisées.

Bouche dense mêlant fruits rouges et épices, bonne longueur, le terroir est signé par une petite note métallique en fin de bouche.

Note:16.8

 

Mazis-Chambertin cuvée B 2005 Dominique Laurent

Robe rubis très sombre.

Nez splendide, profond, avec une dominante de framboise et d'épices, quelques notes boisées qui persistent.

Bouche dense avec des tanins veloutés, longueur impressionnante. Encore jeune, un grand avenir devant lui.

Note: 17.1

 

Repas dégustation 1/8 finale coupe du monde

Partager cet article

Repost0
2 juin 2018 6 02 /06 /juin /2018 17:26

Dégustations de trois vins de Cheverny (Pinot noir et Gamay et un Sancerre (Pinot noir).

 

Cheverny Clos de Tue-Bœuf  2014

http://www.puzelat.com

Robe rubis avec un début d'évolution.

Nez plaisant à dominante de fruits rouges, de la fraise notamment.

Bouche souple et fruitée, sapide, très agréable.

Note: 13.6

 

Cheverny Nota Bene 2014 Domaine Philippe Tessier

http://philippetessier.fr/

Robe plus soutenue que le vin précédent.

Encore un beau nez fruité avec de la cerise noire, de la prune.

Bouche profonde avec des tanins très fins, une petite touche végétale de rafle en fin de bouche.

Note: 14.4

 

Sancerre Gérard Boulay 2011

Robe sombre et évoluée.

Le premier nez est surprenant avec des notes de torréfaction (a priori ce vin n'est pourtant pas élevé sous bois) puis il évolue vers du fruit (fraise).

La bouche est un peu rustique avec une amertume trop marquée mais ce vin évolue favorablement à l'aération.

Note: 12.5

 

Cheverny Domaine des Huards 2010

http://www.domainedeshuards.com/

Belle robe rubis sombre.

Nez complexe sur une infusion de fruits rouges.

Bouche élégante et racée, mélange de fruits et de notes minérales, belle longuer.

Note: 14.9

 

Dictionnaire des cépages

Le Dictionnaire des cépages de Pierre Galet vient d’être réédité et est disponible sur le  site: 

https://libre-solidaire.fr/epages/e02491b5-ce3a-4c00-b187-dc9ff39194fc.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/e02491b5-ce3a-4c00-b187-dc9ff39194fc/Products/39

La première édition de cet ouvrage fondamental a été épuisée en six mois.

 

Cheverny et Sancerre

Partager cet article

Repost0
12 mai 2018 6 12 /05 /mai /2018 13:44

  Le Carignan, cépage emblématique du Languedoc-Roussillon, fut un moment décrié comme produisant des vins médiocres. Cette mauvaise réputation était essentiellement dû à rendements trop importants entraînant une maturité insuffisante du raisin. Lorsque les rendements de la vigne sont maîtrisés, notamment sur de vieilles vignes, les vins issus de ce cépage conservent alors une certaine fraîcheur. La preuve avec ces quatre vins dégustés à l'aveugle: nous avons pris le premier pour un Beaujolais!

 

Domaine du Roc Blanc Carignan 2014

100% Carignan macération carbonique

Robe grenat clair.

Nez sur la fraise, le bonbon acidulé, le poivre blanc.

Bouche souple et gourmande, tanins fondus, de la fraîcheur.

Note:13

 

Vol de Nuit Mas Amiel 2013

100% Carignan sur 3 parcelles http://masamiel.fr/fr/vins/vol-de-nuit/

Robe grenat.

Beau nez sur de la purée de fruits rouges agrémentée de notes poivrées et florales.

Bouche concentrée et complexe avec des tanins très fins et de la longueur.

Note:14.6

 

Le Pilou 2008 Olivier Pithon

www.olivierpithon.com/vins/le-pilou/

Robe grenat assez sombre avec un peu d'évolution sur la tranche.

Nez sur une dominante d'épices mêlés à des fruits rouges.

Bouche dense, les tanins accrochent  encore un peu, à attendre.

Note:13.9

 

Clos de l'Azerolle vieilles vignes 2000 Château de Myrausse

100% Carignan macération carbonique

Robe grenat terne.

Nez au départ un peu poussiéreux puis s'ouvrant sur des herbes sèches, de la cerise à l'eau de vie, du poivre, des épices.

Bouche avec des tanins un peu secs mais avec de belles notes de figue et de guignolet.

A boire. 

Note: 13.9

 

 

Quatre vins pur Carignan

Partager cet article

Repost0
3 mai 2018 4 03 /05 /mai /2018 13:41

Invité en tant que client pour participer à une dégustation de vins du domaine, il n'était pas question de refuser! C'est dans ses propres caves que nous avons suivi Jean Louis Chave pour une dégustation commentée. Nous étions 14 personnes dont une majorité de professionnels.

Nous commençons par les Emitages blancs, assemblages de divers quartiers favorables aux cépages Marsanes et Roussanes. J L Chave nous donne sa vision de l'Ermitage blanc, vin de repas avant tout, dont l'équilibre  fondé sur le gras et la densité de matière s’accommode d'une cuisine riche de textures et de saveurs.

Ermitage blanc 2015:

Gras, miellé, finale à la légère amertume, encore dans les limbes mais déjà plaisant.

Ermitage blanc 1998:

Développe plus de complexité: plantes, fruits secs, abricot. La trame se resserre en bouche dans un style effilé avec une perception tannique en finale.

Ermitage blanc 1999:

Expression d'un fruit plus mâture (arômes musqués,abricot...), un vin gras, prégnant, très long en bouche, sorte d'antithèse du 98.

 

 St Joseph rouge:

Il s'agit des 2016 en cours d'élevage.

Selon j L Chave, St Joseph est une appellation hétéroclite qui manque d'unité, les grands terroirs de côteaux ont été pour la plupart abandonnés, car trop difficiles à travailler, au profit de ceux de la plaine. Le domaine a entrepris d'importants travaux (plantations à haute densité, remise en état des anciennes terrasses et murets) pour redonner vie aux coteaux de Bachasson à Lemps et de Chalaix à Mauves. 

Chalaix: 

Principalement des granites, fortes pentes. Évidente expression florale centrée sur la violette soulignée par la finesse des tanins.

Même parcelle mais sur des granites plus profonds. Sensation d'une minéralité dont le fruit peine à se dégager d'un tanin puisé dans la roche.

Bachasson :

Moyenne d'âge des vignes environ quinze ans, une partie en Franc de pied sur des granites décomposés, fortes pentes. Un vin tendu, vertical, bâti sur la trame minérale d'un tanin serré. 

Dardouilles:

Sur le haut du côteau. Vin aux épaules larges, d'une délicate expression florale, aux tanins gras. A ce stade, plus hédoniste que le précédent.

Même parcelle mais bas de côteau sur un cône de déjection avec pour corollaire plus de chaleur et des sols moins compacts. Ici l'expression se fait plus légère, le vin combine finesse et gras.

 

Ermitages rouges

Nous commençons par différents quartiers du millésime 2016 en cours d'élevage. La proportion de bois neuf des barriques est faible.

Les Beaumes:

De la richesse, du gras, un vin enveloppant aux tanins fins et serrés dans lequel pointe une touche fruitée.

Le Méal:

Plus suave en attaque mais le vin se resserre ensuite sur des tanins plus marqués.

L' Hermite:

Structure plus discrète ce qui confère au vin plus de finesse soulignée par une expression aromatique (fruits à chair blanche) plus déliée.

Les Bessards:

C'est de tous celui qui apparaît le plus tannique, d'une trame serrée mais avec beaucoup de finesse, il révèle une plus grande tension ainsi qu'une empreinte minérale plus marquée.

Pour terminer, deux Ermitages.

Ermitage rouge 2015: 

C'est le millésime actuellement commercialisé.

Le nez est discret, nuance fruitée/florale, perception de roche. Un vin qui dégage une sensation d'épure, d'équilibre, aux contours nets, loin de toute séduction immédiate, mais, chose étonnante, d'une grande buvabilité. Evidemment il est dans les limbes et même s'il se montre discret, le potentiel est bien là.

Ermitage Rouge 2000:

Un millésime qui a de la route et l'expression s'en ressent. Très complexe dans ses arômes, jus de viande, musc, violette, notes de sang, de prune...La bouche d'un grand jaillissement aromatique se pose sur un tapis de tanins satinés et finit très longue.

Un vin pour accompagner le pigeon selon le propriétaire.

Cette bouteille m'a paru plus expressive que celle goûtée avec mes amis "dégustateurs du 31" en mai 2017. Mystères de l'évolution...

Un grand merci à Jean Louis Chave pour son accueil et cette magnifique dégustation.

 

Partager cet article

Repost0