Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 16:23

    L' été, c'est l'occasion de parfaire son entrainement (et ce n'est pas du luxe au vu des erreurs faites à l'aveugle!) au cours de repas en famille ou entre amis

S5000394-copie-1.JPG

 

 


Les champagnes:

St Chamant non dosé 2003 G.C:

La robe est pâle, la bulle abondante. Le nez est vif, (agrumes-craie), la bouche tendue, sèche convient très bien à l'apéritif.

Lamiable extra brut G.C: 

La couleur est plus soutenue (assemblage à dominante de raisins noirs),bulles fines et serrées. Plus de rondeur et de maturité dans le fruit que le vin précédent avec ici encore une finale très droite.

Selosse V.O dégorgement 25/10/2010 G.C: 

Robe dorée aux bulles très fines; complexité des arômes qui évoluent dans le verre: noisette grillée, fruits jaunes (abricot...), rhum, touches ranciotées. C'est un vin ample en bouche mais qui garde la tension crayeuse d'un blanc de blanc.

 

Les vins blancs secs:

Clos Rougeard Brézé 99:

La couleur est d'un beau jaune doré. Le nez décline des agrumes (kumquat?), des notes florales et épicées auxquelles se mêlent des touches pétrolées. Il se montre riche en bouche et d'une belle longueur avec un retour nerveux en finale sur les écorces d'agrumes.

Clos Rougeard Brézé 2001:

Jaune pâle avec un léger doré dans la masse. Le nez garde quelques traces d'élevage (beurre, vanille) mais l'aération lui fait du bien. Viennent alors le coing, des infusions de plantes (gentiane), des touches iodées/salines. La bouche est ample, d'un équilibre superbe (acidité) et très longue..

Chablis Fourchaume 2009 La Chablisienne: 

Robe pâle aux reflets verdâtres. Le nez est séduisant: brioche, agrumes (citron...), coquille d'huitre et léger boisé. La bouche est grasse mais accuse un manque de soutien (effet millésime?) et de longueur.

 

Les vins blancs liquoreux: 

Quart de Chaume Ch. de Bellerive 90:

(Remplaçant à la dernière minute un vin bouchonné, d'où une température de dégustation de 19°). La robe affiche un superbe jaune "bouton d'or" lumineux qui semble capter la lumière. Magnique complexité au nez où les arômes fusionnent: miel, raisins de Corinthe, graphite, herbes de montagne, tilleul, écorce d'orange...La bouche est à l'avenant, d'un toucher très suave et d'une grande longueur. Elle finit sur des amers qui lui donnent un côté distingué. Vin à point, dans lequel alcool, acidité et sucres ont fusionné. Quelle différence avec le 89 bu à Martignargues!

Coteaux du Layon St Lambert domaine Jo Pithon Clos des Bonnes Blanche 95:

Couleur qui tire sur le viel or. Un nez marqué par la richesse du vin; compote de fruits, coing, épices (gingembre?), miel...Bouche d'une grande richesse en sucres mais l'équilibre est préservé grace à une superbe acidité. Inutile de dire qu'il est très long.

Jurançon Clos Uroulat 95:

La robe moins dense fait plus agée avec des reflets cuivrés. Au nez on reconnait le miel, des touches de pralin et de truffe. La bouche est tenue par une très belle acidité (c'est un jurançon!) mais elle apparait d'une complexité moyenne, avec quelque chose de linéaire dans les arômes (jugement un peu sévère dû peut être à une phase d'évolution).

 Les vins rouges:

 

Côte Rôtie Jamet 2000:

La robe grenat à la frange orangée signe un vin évolué. Le nez est magnifique de complexité et d'évolution dans le verre: figue, notes fumées, olive noire, thym, violette. La bouche n'est pas en reste, tendre, délicate, d'une longueur appréciable pour un vin qui semble à son apogée.

Margaux château Siran 99:

Il a fallu ouvrir une troisième bouteille pour avoir un vin non bouchonné! De plus cette bouteille a eu le lourd handicap de passer après le Côte rotie. Les arômes sont plus discrets (fruits rouges, cèdre), la bouche est souple, fondue. Il prend plus de relief sur le plat. 

Châteauneuf du Pape Clos du caillou Quartz 2003:

La robe montre des traces d'évolution. Le nez est marqué par la maturité du millésime (pruneau, figue, chocolat). Cependant il affiche une certaine raideur en bouche, et même si l'aération lui fait du bien on ne retrouve pas le moelleux qu'il avait il y a trois ans. (Phase d'évolution?)

Côteau du Languedoc Mas Jullien 98:

La robe grenat est opaque avec une frange orangée sur les bords. Le nez évite le piège de la surmaturité (compote de fruits noirs, laurier, cuir...). La bouche a du caractère avec des tanins presque fondus qui se montrent encore énergiques.

Beaune Grèves 98 Domaine Lafarge:

Robe sombre avec un léger dégradé. Très beau nez qui décline le sous bois, la purée de fruits rouges et des touches florales. La bouche apparait légère en attaque mais le rappel à l'ordre des tanins lui confère un aspect terrien.

Chateauneuf du Pape Tardieu-Laurent 94:

La concentration des vins de cette maison ainsi que l'élevage pratiqué demandent toujours un bon temps de garde. Cette bouteille est arrivée à maturité. La robe bien que sombre a des reflets tuilés. Le nez évolue sur un registre fruité/viandé avec des nuances de plantes aromatiques. Bien équilibré et long en bouche il finit sur des tanins patinés.

Aloxe Corton 1er Cru Les Vercots 93 Camille Giroud: 

La robe étonne par son aspect sombre vu l'âge du vin. Le nez est marqué par des arômes de petits fruits rouges, de viande, une nuance végétale (herbes écrasées)voire terreux et une touche de poivre. La bouche est carrée, puissante, le vin a du nerf, il termine sur de robustes tanins pas totalement fondus. La finale est très rémanente.

 

photos-eric-copie-1.jpg

 

IMGP1141.2-copie-2.JPG

 

IMGP1147-copie-2.JPG

Partager cet article

Repost 0

commentaires