Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 11:19

Cette fin d'année 2009 a été l'occasion de déguster quelques bouteilles en famille ou avec des amis.

Les champagnes:

Cuvée Nicole Moncuit 2002:
Encore jeune,le vin se montre riche et crêmeux. Discret sur le plan aromatique, la minéralité apparait au réchauffement.

Cuvée Nicole Moncuit 1998:
On peut mesurer l'évolution de la cuvée avec ce vin aux notes de miel et de fruits secs, à la bouche longue et crayeuse. 

Moncuit millésime 1996 non dosé:
Grande tension et grande matière pour cette cuvée encore jeune qui se montrait plus expressive que celle bue en juin dernier.

Françis Egly millésime 98:
Il surprend par sa couleur dorée et l'ampleur qu'il a en bouche. La maturité des baies et la vinification en barriques lui donnent un caractère vineux mais il reste toujours d'une grande élégance combinant fruit et minéralité.

Les blancs secs:  


Grasberg Dom. Deiss 99:
Il associe le fruit, les épices (muscade?)et une minéralité de type terpénique dans une bouche grasse sans sucre résiduel. Ce vin délivre une impression  d'évidence et de naturel dans l'expression de son terroir.

Chassagne Montrachet Drouhin  Marquis de Laguiche 2001:
La couleur et les larmes le long du verre annoncent un vin gras. Bien typé Chassagne, il développe un boisé fondu auquel se mêlent des arômes beurrés et floraux. Riche et long, il correspond à ce que l'on peut attendre d'un premier cru de la commune (il s'agit en fait d'un Morgeot).

Chablis 1er cru Fourchaume v.v 96 Verget:
Les 96 de cette maison sont longtemps restés  fermés mais l'attente est récompensée. Grande complexité arômatique (beurre, miel, fougère, touches iodées presque salines...) que l'on retrouve dans une bouche d'une richesse et d'une ampleur inhabituelles pour l'appellation. Superbe équilibre grace au tranchant de l'acidité portant le vin jusqu'à une finale qui n'en finit pas. 

Les blancs moelleux: 

Vin d'Autant Dom. Plageoles 88:
Il s'agit du premier millésime mis en vente et produit à partir du cépage Ondenc. Robe légèrement dorée et lumineuse; le vin se montre délicat en bouche avec une belle présence fruitée dominée par le litchee. La longueur est moyenne.

Vouvray moelleux Clos Naudin réserve 2003:
Envoûtant par sa complexité aromatique ( fruits exotiques, coing, datte, fruits secs...) il ne fléchit pas en bouche grace à une acidité préservée dans ce millésime canicullaire. La finale très longue se montre d'une grande suavité.

Château Suduiraut 88:
La robe a commencé à prendre une teinte dorée et le vin approche de sa maturité par ses arômes de miel, d'abricot sec, de cire et ses touches minérales . La bouche, très longue, s'équilibre grace à la complexité aromatique et, plus rare sur les Sauternes, une pointe d'acidité. 

Jurançon Dom.Vignau La Juscle 2006:  
Superbe robe dorée et lumineuse. Quelle intensité dans ce vin! Avec une dominante de fruits exotiques (en particulier la mangue), de très légères notes de pralin, une pointe de truffe, il exprime la quintessence du terroir de St Faust. L'incroyable acidité rafraichit la bouche et fait oublier les 170gr de sucres résiduels. Longueur exceptionnelle!

Les vins rouges:


Gevrey Chambertin 1er cru Aux Combottes 97 Dom. Dujac:
Un vin magnifique, à point. Grande intensité aromatique au nez comme en bouche,(framboise/cerise, notes de sous bois, de menthe ...)  saveurs exemplaires de pureté, finale longue avec cette droiture des vinifications en grappes entières.

Mazis Chambertin 97 Dom. laurent: 
Dégusté le même jour. Comparé au précédent il se montre plus réservé mais aussi plus minéral dans son expression. Robe rouge sombre et terne; le nez de fruits rouges se mêle à des notes plus terriennes. La bouche ample et concentrée laisse présager une très belle évolution ce que confirme son comportement dans le verre.

Gevrey Chambertin 1er cru Fontenys J. Roty 90:(ouverte 1h avant)
La couleur évoluée est encore sombre mais le vin se montre strict , peu aromatique, avec une bouche fluide et raide . Même s'il progresse dans le verre, Il semble avoir dépassé son apogée (La même bouteille bue il y a environ un an était pourtant excellente !).

Grange des pères 96: (Décantée 2h)   
Le nez est assez discret mais le vin se révèle plus expressif en bouche avec des notes confites et une belle présence minérale . Il finit sur des tanins qui apparaissent un rien trop extraits (?). 

Châteauneuf du Pape Clos St Jean 2006:   
Dans un style moderne; la robe est très sombre, les arômes axés sur une grande maturité du fruit (figue, pruneau, touches chocolatées). La bouche est riche, souple, l'extractionn tannique mesurée ce qui en fait un vin agréable à boire même si l'on peut se questionner quant à son évolution future.  




S5008595



S5008655








Partager cet article

Repost 0

commentaires