Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 09:10

Dégustation du 18 octobre 2013 chez Laurent de quatre vins de pinot noir: à l'aveugle, nous avons reconnu le cépage  mais plus difficilement les appelations.

 

Sancerre rouge "Chavignol" 2006

La robe est rubis clair avec une frange tirant vers le rose.

Le nez est plaisant avec des notes de bourgeon de cassis, du fruit rouge (groseille), des notes plus végétales de gentiane.

Le toucher de bouche est très délicat, raffiné, mêlant des notes fruités et végétales, la persistance est bonne.

Ce vin qui n'a pas reçu l'agrément de l'appelation pour cause de fermentation malolactique non réalisée, est donc étiqueté en vin de pays!

 

Côteaux Champennois Ambonnay rouge vv 2006 Egly-Ouriet

La robe est rubis plus sombre que le précédent.

Le nez est puissant sur de la purée de fruits rouges mêlées à des notes toastées venant de l'élevage sous bois.
On note une très belle matière en bouche, très suave, mais le boisé vanillé persiste en fin de bouche.  
Ce boisé persistant est surprenant sur ce vin, on n'avait pas noté ce caractère dans d'autre millésime (peut-être, un brûlage des barriques trop appuyé?) . Ce vin a été situé en Bourgogne à l'aveugle.  

 

Gevrey Chambertin 2003 Dominique Laurent

La robe est un peu plus sombre que le précédent.

Le nez a besoin d'aération pour se développer vers des notes de fruits rouges et plus sauvages (ronce?).  
La bouche est puissante avec des tanins encore un peu marqués mais racés, la finale est un peu cadnassé. Comme prévu par Dominique Laurent, le vin après une phase de jeunesse explosive, s'est un peu renfermé mais on a toute confiance dans son évolution ultérieure vu la qualité de sa structure. 


Pinot noir Burlenberg vv 2003 JM Deiss

Le premier nez est assez étrange, un peu croûte de fromage ou chambre à air selon certains. Il évolue en suite vers des notes d'herbes sèches, de figues, de fumé.
La bouche est encore tannique mais vibrante avec des notes réglissées, poivrées; en fin de bouche on retrouve cette sensation de figue qui signe le caractère brûlant du millésime.
Burlenberg signifie "colline brûlée" et le millésime 2003 a encore accentué le terroir pour donner ce vin quelque peu atypique.

Une très belle dégustations avec ce diable de cépage et des vins qui bousculent nos habitudes et certitudes en s'écartant des stéréotypes figés car traduisant leurs terroirs et le millésime.
2013octobre18 2934

Partager cet article

Repost 0

commentaires