750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 18:21

Dimanche 21 Février 2011 chez Nadine et Laurent

 

 

 

Laurentfevrier2011 0964

 

1990 est un millésime exceptionnel  comparable aux millésimes légendaires comme 1947 et 1959. Les excellentes conditions climatiques ont permis presque partout en France de réussir des vins excellents mais de plus les prix étaient restés plus que raisonnables permettant aux amateurs de remplir leur cave. 

Comment ces vins, a priori bien nés, ont-ils évolué vingt ans après? C'est ce que Laurent nous propose de découvrir dans ce repas avec en prime une recherche très pointue des accords mets et vins.

 

Le menu en images

 

Craquelines aux noisettes 

 

Laurentfevrier2011 0966

 

Feuilletés maison

 

Laurentfevrier2011 0967

  

Rillettes de bar, chips de tomates sèchées  

 

  Laurentfevrier2011 0969

 

Laurentfevrier2011 0971

 

 

Ris de veau aux morilles

 

Laurentfevrier2011 0972

 

Cailles rôties, crème de topinambours et confit de Montmorency

 

Laurentfevrier2011 0974

 

Agneau aux épices

 

Laurentfevrier2011 0975

 

Laurentfevrier2011 0978

 

Fromages du marché

 

Laurentfevrier2011 0979

 

Crumble

 

Laurentfevrier2011 0980

 

Commentaires sur les vins

 

Champagne Pierre Moncuit cuvée Nicole Moncuit 1990

 

Robe très dorée. Le nez développe un beau rancio fin , notes de noisettes. La bouche présente une attaque crayeuse , belle complexité.

 

Champagne Jacques Selosse 1990

 

La robe fait plus jeune que le précédent avec encore des reflets verts dans le doré.

Nez de pain grillé et d'agrumes.

Les bulles sont très fines mais présentes. La bouche fait encore très jeune par sa nervosité et des arômes de mandarine.  

 

Châteauneuf-du-Pape blanc cuvée roussane vv Château de Beaucastel 1990

 

La robe est franchement dorée.

Très beau nez sur des notes de fumée, d'herbes sèches, d'épices (quinquina).

La bouche est grasse, sans sucre résiduel, complexe en reprenant des notes fumées et épicées.

On l'a confondu avec un beau tokay d'Alsace. Ce vin, dégusté il y a une dizaine d'années, avait  à l'époque, été confondu avec un grand Bourgogne blanc.

 

Château Chalon Jean Macle 1990

 

Robe bien dorée.

Nez partant plus sur des notes complexes de foin, d'herbes aromatiques que de noix.

La bouche présente un très bel équilibre acidité/gras, la persistance est phénoménale.

 

Charmes Chambertin Domaine Roty 1990

 

La robe est bien brunie.

Nez à dominante d'arômes tertiaires, sous-bois, champignons mais avec encore du fruit (fraise des bois).

Bouche toute en délicatesse avec encore du tonus et une belle longueur.

Un très beau vieux Bourgogne. 

 

Musigny Domaine Jacques Prieur 1990

 

La robe est rubis sombre peu dégradée.

Le nez est plus fermé que le précédent avec du fumé et du fruit rouge.

La bouche est puissante, suave, encore un peu monolithique dans ses saveurs.

Un vin encore très jeune à faire vieillir.

 

Côtes du Rhône Fonsalette syrah 1990

 

La robe est grenat peu dégradée.

Le premier nez évoque un Bordeaux avec des parfums de boîte à cigares, d'épices. Au réchauffement viennent des parfums de fruits noirs et d'olive assez envoûtants. La bouche enchante par sa complexité, sa matière, sa longueur.

Cette cuvée est toujours très bien réussie dans un style différent mais proche de Rayas.

 

 Hermitage La Chapelle Jaboulet 1990

 

La robe est très sombre sans évolution. Le nez délivre des notes de moka, menthol, jus de viande, chocolat amer.

La bouche présente des tanins serrés mais très fins avec une dominante de saveurs sur le jus de viande mais aussi d'élégantes notes florales. Un sommet de l'Hermitage La Chapelle qui n'a probablement plus été atteint dans les millésimes ultérieurs.

 

Fitou Château des Nouvelles 1985

 

Un vin pirate dans cette dégustation de 1990.

Le nez délivre des notes un peu ranciotées avec du pruneau.

La bouche est suave avec des tanins très fondus. La longueur est moyenne mais on ne s'attendait pas à une telle réussite pour un vin de cette appelation moins prestigieuse.

   

Vouvray réserve personnelle Château Gaudrelle  1990

 

La robe est vieil or. Le nez élégant part sur le coing. La bouche est peu alcoolisée, elle est bien équilibrée entre l'acidité et la sucrosité, la longueur est appréciable.

 

  Laurentfevrier2011 0981

 

Conclusion

 

Le millésime 1990 confirme ses promesses. Tous les vins dégustés sont excellents, certains pourront même probablement vieillir encore deux décennies de plus. Un grand absent dans cette dégustation: Bordeaux ! Mais c'est sans doute partie remise !

Partager cet article

Repost0

commentaires