750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2005 2 27 /09 /septembre /2005 23:00

Repas et vins prestigieux

 

24 septembre 2005

Noelle et Jean-Claude nous ont vraiment gâtés avec un superbe repas dont voici le menu:

Entrées

  • Foie gras de canard mi-cuit à la fleur de sel
  • Terrine de poivrons et son coulis
  • Brochette de Saint-Jacques, roquette et kiri 

Plat

  • Veau vert, riz aux pignons, cèpes de fronton

Fromages

  • Comté vieux 27 mois
  • Saint-Nectaire fermier
  • Valençay frais

Desserts

  • Mousse aux trois chocolats
  • Tarte bourdaloue aux poires

Pour les cèpes, Jean-Claude s'est levé très tôt ce samedi matin et est parti en forêt. Le résultat  sur la photo ci-dessous: cèpes de Bordeaux et têtes de nègre. Ils étaient très goûteux, un délice.

 

Les vins

1) Champagne Jacquesson signature 1988

C'est un champagne d'un style très vineux, encore jeune et vigoureux, finissant sur des arômes de fruits secs.

2)Vouvray moelleux Foreau La Réserve 1989

Données techniques 11.5°-150 grammes de sucres résiduels

Un vin qui tapissse la bouche avec une belle acidité. des arômes de coings, de dattes qui ne lassent pas avec un fond de minéralité. 

3)Jurançon moelleux Bousquet 1989 

Robe dorée, nez de pralin classique de Jurançon. Bouche étonnante sur des notes de caramel (aucun bois neuf pourtant dans ce vin), de crême brulée. Une certaine rusticité mais une authenticité qui force le respect, aussi long que le Vouvray. 

4)Pouilly-Fuissé Feret Hors Classe 1989

Nez fumé, bel équilibre en bouche entre le gras et l'acidité, finale noisettée de grande classe. Bon accord entre ce vin et les coquilles Saint-Jacques.

 

5)Bonnes-Mares Dom. Laurent 1994

Nez éblouissant de fruits rouges et d'épices. Bouche suave, un vin complexe et long (production infime 1480 bouteilles). 

6)Côte-Rotie Tardieu-Laurent 1999

Nez de violette, mûre, thé vert. Bouche équilibrée entre tanin et acidité, finale fumée. Un vin superbe, de grande classe. 

 

7)Côte-du-Rhône Fonsalette syrah 1997

Nez complexe de foin, tabac blond, bouche suave reprenant en finale les arômes du nez. une bouteille dégustée à l'aveugle et non trouvée par les dégustateurs. Emmanuel Reynaud a dignement succédé à son oncle.

 

8)Saint-Emilion grand cru Troplong-Mondot 1994

 Nez de sous-bois, champignons, assez agréable mais la bouche est un peu asséchante en finale. Un vin peut-être un peu trop extrait pour le millésime.

 

9)Rivesaltes ambré domaine Cazes

Superbe robe orangée, nez de VDN de grande classe, bouche finissant sur des notes très complexes de rancio.

La classique photo des bouteilles

 

Un gros plan sur deux bouteilles remarquables de cette soirée. Dominique Laurent a encore fait très fort, vous avez compris que j'apprécie particulièrement ses vins.

 

A propos, le nom "Bonnes-Mares" ne vient pas du caractère humide du terroir, ce serait un comble pour un grand cru mais de "bonnes mères", ce terroir ayant appartenu autrefois à un couvent. 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires