Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2005 5 08 /07 /juillet /2005 23:00

Avez-vous vu le fim de Jonathan Nossiter: Mondovino?

Voilà un lien vers le site du film

 http://www.mondovino-lefilm.com/entretien.html


Sinon, je vous encourage vivement à le faire, c'est très instructif pour comprendre l'évolution du vin dans le monde.
 L'auteur oppose deux types de vins: ceux faits par des vignerons en symbiose avec leurs terroirs et ceux d'un style international faits par des puissantes compagnies comme Mondaviqui ont peu à peu racheté de prestigieux vignobles un peu partout dans le  monde et dont le style est quasi uniforme. Ce style "blockbuster" est symbolisé par les goûts du célèbre critique Robert Parker et par les vins conseillés par l'oenologue-conseil Michel Rolland. Ce dernier n'a pas apprécié la manière dont le film le présente.

Ce film et les thèses un peu manichéennes qui y sont défendues sont évidemment sujets à débats. Pour exemple, veuillez suivre ce lien pour avoir l'opinion de Hervé Bizeul ex-journaliste reconverti avec succèsdans le vin dans le Roussillon.


http://www.winemega.com/mondovino_comm_contre_f.htm

Une autre critique du film:

http://www.dvdcritiques.com/critiques/dvd_visu.aspx?dvd=3078

Le blog de Hervé Bizeul

http://www.closdesfees.com/dotclear/index.php?General

Dans son périple dans les vignobles du monde, le film passe évidemment par la Bourgogne région où le lien entre le terroir et le vin est très fort. Le domaine présenté est le célèbre domaine De Montille à Vonay. C'est l'occassion de présenter un personnage truculent Hubert de Montille.

 

Pour un avis sur le domaine et le style des vins, voilà ce qu'écrit le guide Bettane et Desseauve

"Ce domaine de référence est situé sur les meilleurs crus de Volnay et de Pommard (8 premiers crus) et depuis 1993, sur l'incomparable Caillerets, à Puligny-Montrachet. Le style du domaine est unique en Bourgogne. Détestant les vins alcooleux, Hubert de Montille s'est toujours refusé à chaptaliser au-delà d'un degré et vise 12°-12,5°. Mais il compense ce gabarit léger par une forece tannique. Grâce à de longues macérations, il obtient des vins d'une robe étonnante et d'une assise tannique sans pareille. Ils vieillissent sur plusieurs décennies; Les derniers millésimes vinifiés par Etienne, fils d'Hubert, montrent un assouplissement bienvenu des tanins plus civilisés que naguère, sans aucun affadissement de l'expression du terroir."

Je voudrais faire référence à une scène du film où l'on voit Etienne De Montille, stressé par les vendanges, vitupérer contre ses vendangeurs dans la parcelle du Puligny Les Caillerets en leur reprochant de ne pas avoir ramassé tous les raisins. C'est évidemment le cru le plus cher du domaine et connaissant les petits rendements du domaine, on imagine que le propriétaire n'a pas envie de perdre des bouteilles potentielles. Justement que vaut le Puligny Les Caillerets du domaine De Montille? Voilà la bouteille:


 

Sur le millésime  1997: devant des grands bourgognes blancs tels que celui-ci, on est ébloui par la complexité des arômes et la richesse de la bouche. Ici en plus des traditionnels arômes de pain grillé, on a des notes plus complexes d'herbes sèches et de sucre d'orgeat, la finale est très longue.

Au fait savez-vous où est situé le premier cru Le Caillerets à Puligny? Juste à côté du Chevalier Montrachet et du Montrachet. 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires