Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 11:37

Les belles bouteilles du réveillon 2006/2007

 

De belles bouteilles ont été bues durant les fêtes de fin d'année avant la reprise des dégustations en 2007.

 

Commentaires de Bernard

Champagnes

André Beaufort à Ambonnay: grand cru millésime 1999 et rosé

Une culture des vignes par aromathérapie et homéopathie!

 Cela faisait très longtemps que je n'avais pas bu un champagne rosé aussi bon avec de la concentration et de beaux arômes de groseille. Le millésimé 1999 est aussi exceptionnel  très concentré avec des arômes très originaux.

Pierre Montcuit grand cru blancs de blancs cuvée Nicole Montcuit 1996

Un autre style avec une fraicheur et une minéralité très marquée, on croit mâcher de la craie en finale!


Sauternes

Château Suduiraut 1990

Une richesse de liqueur exceptionnelle avec une belle complexité aromatique, parfait.

 


Bourgogne blanc

Corton Charlemagne 1992 Michel Juillot

Ce n'est certainement pas dans les revues spécialisées sur le vin que vous trouverez des comptes-rendus de dégustation sur un Bourgogne blanc de 15 ans d'âge. Ces grands crus sont toujours bus trop jeunes. Et pourtant,  quelle noblesse dans les arômes (poire, fleurs), un moelleux qui tapisse la bouche, une longueur phénoménale.


Bourgogne rouge


Pommard Les Vignots 1992 Domaine Leroy

Un vin d'une jeunesse incroyable sur des arômes de fruits rouges.

J'en profite pour signaler que je regrette profondément que  la maison Leroy ait changé de politique vis à vis de sa clientèle particulière en pratiquant dorénavant un contingentement particulièrement restrictif.


Chambertin 1999 Domaine Prieur

Ce vin illustre le "mystère" du Chambertin. Dégusté jeune, il n'était pas particulièrement impressionnant avec une robe rubis et des arômes peu expressifs. En vieillissant, il n'a cessé de prendre de la couleur, du corps et de la longueur. C'était ma dernière bouteille.


Nuits 1ercru Les Corvées-Pagets 1996 Dom. Laurent

C'est la quatrième bouteille que j'extrait de la caisse "Série rare Nuits-Saint-Georges 1996" et à chaque fois, je suis émerveillé par le vin. Il est  profondément typé Nuits-Saint-Georges avec des arômes de fruits, bien sûr mais aussi un caractère "terrien"  (terres mouillés, épices).


 

Commentaires d'Eric

Alsace

Engelgarten 2001 de M. Deiss

 Coplantation de Riesling , Pinot Gris,Beurot , Muscat, Pinot Noir.

Au nez des notes de poire, avec uneexpression tout en finesse et subtilité. En bouche, a la fois gras etminéral, avec quelques notes d'amendes il est d'une très belle longueur,bu en apéritif. Très beau vin ! Du Deiss !

Loire

Domaine  du Clos Naudin Vouvray Sec 2001 (P. Foreau)
Parfum de tilleul, minéral , d'une belle longueur, a encore un beau potentiel.

Les Monts Damnées Sancerre 2005 Francois Cotat


Nez d'agrumes ( pamplemousse), assez minéral ce qui lui donne pas mal de longueur. Assez gras cependant (pas typé sancerre), avec une belle puissance. Très agréable en bouche. Peut-être bu un peu jeune pour en apprécier tout le potentiel !


Bourgogne rouge



Nuits St-Georges n°1 VV 2001. D. Laurent


Mon frère, pas amateur de Bourgogne, est tombé sous le charme. Carafé 2 heures : nez très fin cassis, puis quelques notes de sous-bois. La bouche est merveilleuse, une texture tout en finesse, des tanins soyeux. Très long. Le lendemain, c'était toujours aussi bon en étant un peu plus expressif ! Superbe !

Champagne

Doquet-Jeanmaire Coeur de Terroir 98 

Très bon, très aromatique , bulle très fine.


Sauternes

Château Haut-Bergeron 99 

Très riche, assez proche du Guiraud 96 mais avec un peu plus d'acidité.


Vallée du Rhône

Domaine de la Soumade  Cuvée les Violettes 1998 (Syrah,Viognier)

Note typique de la Syrah adoucie par le viognier mais par contre en bouche, j'ai trouvé un peu de rusticité avec de l'assèchement .Un peu déçu.

 

Commentaire Laurent:

Champagne Grand cru Moncuit 96:

Par rapport au non dosé, le 96 apparait plus développé sur le plan aromatique (fruits secs, mandarine,craie) mais avec moins de tension en bouche. La longueur et l'ampleur données par le millésime sur ces deux vins sont extraordinaires.


Substance J. Selosse
:(assemblage des millésimes 87 à 94 de parcelles sur Avize.)

La couleur montre un léger doré. La bouche et le nez sont d'une étonnante profondeur pour un champagne avec des notes de miel, fruits secs, noisette, épices, touches crayeuses...Ce vin de grande race rappelle furieusement un grand cru de la côte de Beaune.


Vin Jaune Château
 D'Arlay 90:

Dans cet immense millésime le vin se montre à la hauteur de l'attente. Grande complexité aromatique (noix, curry, miel, raisins "mutés" type macvin) , d'une couleur soutenue, gras mais avec un beau soutien acide,il ne lui manque que la race des grands Château-Châlon.


Clos deTart 2000:

Voilà un vin revenu à son meilleur niveau c'est à dire un des tout premiers de la Bourgogne. Le nez est d'une rare distinction (épices, framboise, touches réglissées, avec un léger boisé intégré dans la masse du vin). La bouche, d'une superbe tenue, concilie ampleur et race avec des tanins d'une finesse extrême enfouis dans la chair du vin. Très grande longueur.


S.G.N Côteaux du Layon Ph. Delesvaux 97
(12° alcool, 212 gr sucres résiduels.)

Un vin exceptionnel  par sa richesse de structure et de saveurs mais à l'équilibre préservé par l'acidité et la complexité aromatique. A boire et à méditer. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires