Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2006 6 21 /10 /octobre /2006 13:26
 Dégustation de Bourgognes Dominique Laurent

 

C'est toujours avec plaisir que nous nous rendons chez Hervé pour une dégustation à l'aveugle. Une petite pointe d'anxiété nous accompagne avant de débuter au souvenir de quelques plantages mémorables dans ces dégustations.

Ce vendredi 21/10/2006, tout s'est bien passé. Il faut dire que jean-Claude était particulièrement en forme avec un sens de l'odorat très affûté!

Nous avons reconnu immédiatement des vins de Bourgogne. Les deux premiers ont été identifiés comme des vins de Dominique Laurent, Laurent reconnaissant même le premier comme un Chambolle Les Amoureuses. Nous avons eu plus de mal avec les deux derniers, qui étaient aussi des vins de Dominique Laurent, mais d'un autre style. La reconnaisssance des millésimes est également un exercice difficile qui ne nous a pas réussi.

Place aux notes de dégustation à l'aveugle.

 

Chambolle Les Amoureuses 2001 Dom. Laurent

 

Robe rubis sombre. Nez avec quelques notes fumées qui s'estompent à l'aération et laissent place à des notes très complexes, végétales et de fruits (très difficile à décrire par leur complexité: rafles, bourgeon de cassis, parfums de roses). La bouche est dense avec une grande palette aromatique et une belle fermeté en finale, très long. Au niveau d'un grand cru!

 

Grands Echezeaux 2001 Dom. Laurent

 

Beau rubis terne. Nez de griottes mêlés à des notes de venaison et de fumé. Bouche très suave, tanins de taffetas, finale très longue avec des parfums de terre humide et de sous-bois. L'aération le complexifie.

 

Beaune 1er cru 1993 Dom. Laurent

 

Robe rubis sombre. Nez discret, fumé puis avec des notes de caramel au lait. Bouche acidulée, assez agréable, mais avec un côté un peu rustique et des tanins encore fermes en finale.

Les dégustateurs ont été un peu surpris en découvrant la bouteillle. Ce Beaune 1er cru n'avait pas laissé la même impression dans d'autres millésimes où le vin a plus d'amplitude.

Mise à jour

Ce vin, goûté le vendredi, a été de nouveau redégusté par Laurent le dimanche. La longue aération l'a complètement changé en lui faisant perdre sa relative rudesse. Au contraire, il a gagné une grande profondeur et de la complexité avec un côté sauvage. Bref un grand vin finalement.

 

 

Gevrey Les Cazetiers 2001 Dom. Laurent

Robe grenat avec une frange rose. Nez s'ouvrant à l'aération sur des notes épicées. Bouche très dense avec une belle matière. Notes de chicorée, de suie. Reprise de tanins en finale.

Un vin prometteur marqué par son terroir (terroir «  froid » sur la côte de Brochon) mais dans une phase encore austère. A attendre.


En conclusion:

Avant de découvrir les bouteilles, un sondage parmi les cinq dégustateurs pour le vin préféré de la dégustation a donné les résultats suivants:

quatre voix pour le Grands-Echezeaux

une voix pour le Chambolle Les Amoureuses

La logique des terroirs est donc respectée.

 


Chambolle Les Amoureuses 2001 Dom. Laurent

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires