750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 10:45

  Retour à Bidarray : après le succès de l'anniversaire des dix ans de dégustation de notre club (http://www.degustateursdu31.com/article-1188059.html) , il n'était plus possible d'attendre de nouveau 10 ans pour renouveler cette opération tant le nombre de grandes bouteilles de Bourgogne, Vallée du Rhône, Loire, etc... est important. Nous voilà donc reparti pour deux jours de dégustation intensive dans ce magnifique gîte de Bidarray en reprenant les ingédients qui ont fait le succès de la première édition: de bons mets et de grandes bouteilles. Le Champagne et la Chartreuse VSOP ont encore fait merveille pour leurs vertus digestives mais il est permis de s'interroger sur la forme insolente de certains au bout de 2 jours (Eric pour ne pas le nommer), la prochaine fois des contrôle anti-dopage seront mis en place! 

Compte-rendu par ordre chronologique.

Samedi 1 novembre 2008 déjeuner

Il faisait encore beau et le repas a été servi sur la belle terrasse couverte


Service du champagne, le Prieuré St-Jean de Bébian est déjà carafé.


Barbecue: saucisses, saucisse aux herbes, merguez



Champagne Saint-Chamant  Brut Intégral

Très sec, minéral, désaltérant, idéal à l'apéritif

Côteaux du Languedoc Prieuré St- Jean de Bebian 1998

Au nez des arômes chocolatés, sous-bois. En bouche, des nuances de garrigue, des tanins fins, un vin droit et rigoureux. 

Bourgueil Les Perrières 1996 Pierre Breton

Beau nez expressif de fruits rouges avec des notes de poivron grillé. Beau toucher de bouche reprenant les arômes du nez , de la minéralité en finale, excellent.

Samedi 1 novembre dîner

Repas

Turban aux deux saumons


Poitrine  de veau farcie et ses légumes


Une fois découpée et servie, cela donne ça:



Gâteau basque


Les vins


Champagne Selosse extra-brut (dégorgement décembre 2001)

Beau nez brioché. En bouche, une grande complexité avec notes d'agrumes, de vieux rhum, des sensations minérales. Par sa profondeur et sa complexité, il se rapproche d'un grand Bourgogne blanc.

Puligny Les Pucelles 1992 Verget

Belle robe dorée. Nez beurrée et citronné. Bouche onctueuse encore marquée par des notes d'élevage. Un vin plus typé Chassagne que Puligny par son gras.

Chevalier Montrachet 1992 Leflaive

Nez floral, racé. Bouche caressante, complexe sans lourdeur avec une petite note grillée en finale. L'archétype d'un grand Chevalier-Montrachet par sa subtilité et sa longueur.

Clos de Tart 2000

Robe rubis foncé. Nez expressif avec de la fraise puis des fruits à l'eau de vie. Bouche soyeuse  avec des tanins très fins, bonne persistance avec des notes fumées. Très jeune encore et prometteur.

Musigny 1995 Domaine De Vogüe

Robe rubis très sombre. Nez de cerise noire, sous-bois. Bouche dense avec des tanins de grande qualité mais encore réservée. Un vin avec un grand potentiel, l'exprimera-t-il un jour, la question mérite d'être posée?

Chambolle Les Amoureuses 1995 Georges Roumier

Très beau nez avec des notes florales de pivoine, de rose. Bouche douce caressante avec ces notes de rose en rétro-olfaction. Un vin qui se livre avec une grande subtilité, très belle expression de ce terroir légendaire.



Dimanche 2 novembre déjeuner

Repas

Assiette de charcuterie "patta negra" maison Garcia



Quiche Lorraine


Onglet poêlé et haricots plats


Tiramisu



Les vins

Le vin de l'oubli Gaillac 1989 domaine de la Ramage


Belle couleur dorée. Nez typé de noix verte. Un vin sec en bouche avec des aromes de noix et d'épices très persistants. Il s'apparente à un vin jaune du Jura mais avec sa propre personnalité.

Champagne Doquet Jeanmaire 1 er cru 1985

Nez de raisins mûrs, de vieux rhum. Bouche à la fois mûre et sèche,  minérale, belle longueur, confirme la capacité des champagnes à vieillir admirablement.

Corton Charlemagne Antonin Guyon 1989

Robe jaune encore jeune avec des reflets verts. Nez  avec des notes beurrées et de fruits exotiques (ananas). Bouche crémeuse avec une belle complexité, encore tonnique mais à son apogée.


Haut-Brion 1989

Beau nez fruité. Bouche suave sur du fruit mûr avec une belle touche fumée, grande persistance. C'est vraiment excellent et finalement un peu atypique par rapport au "style Bordeaux".

Côte-Rotie "Côte-Brune" Jamet 1996

Robe noire. Nez de tapenade, de fruits noirs. Bouche relevée par une fine acidité reprenant des arômes de tapenade, violette, menthol, mine de crayon. Complexité et longueur, un grand vin.

Cornas Clape 1996

Premier nez présentant une légère réduction puis du fruit. Bouche assez suave avec des tanins fins, à ce stade très bon mais un peu plus austère que le Côte-Rotie précédent.

Rasteau VDN domaine la Soumade 1998

Nez de sirop de mûres, bouche confite mais très bon équilibre entre la sucrosité et l'acidité, une gourmandise.




Dimanche 2 novembre diner

Repas

Tarte à l'oignon


Axoa


Tarte aux noix



Les vins

Champagne Selosse extra brut (dégorgement décembre 2004)

C'est le même champagne que celui dégusté le veille au soir mais avec un dégorgement plus récent. Il apparaît plus nerveux et tonnique avec moins d'arômes fermentaires.

Champagne Bollinger Grande Année 1990

La robe est bien dorée, le cordon dégage peu de bulles. Le nez est fumé avec des notes de vieux rhum. La bouche est dense marqué par les raisins noirs et la fermentation en fûts, il pourrait être bu non pas en apéritif mais en accompagnant un plat de volaille. 

Riesling Engelgarten 1992 JM Deiss

JM Deiss étiquette ses vins par leur origine et non plus par la mention des cépages. Ce vin d'assemblage reste néanmoins marqué par le riesling avec des notes pétrolées au nez et une bouche incisive encore jeune mais déjà longue et équilibrée.

Musigny 1994 Comte de Vogüe

Ce vin, qui nous avait jusqu'à présent plutôt déçu,  a bien évolué. Le nez s'est ouvert et présente un joli fruit framboisé. La bouche, quoique légère pour un grand cru, est racée avec une belle longueur.

Chambolle Les Amoureuses 1999 Dominique Laurent

Nez explosif de fruits rouges avec des notes fumées. La bouche, tenue par une belle acidité, présente une belle densité et une grande longueur. A point mais pourra encore tenir longtemps.

Bandol Pibarnon 1990

Robe grenat opaque. Nez puissant, mûres confiturées, cerise. Bouche grandiose avec des notes de laurier, d'épices. La longueur est impressionnante, peut-être la plus importante de la série de grand vins dégustés pendant ces deux jours et signe la réussite exceptionnelle du cru en 1990 qui n'a peut-être pas été renouvelée depuis.

Châteauneuf-du-Pape Beaucastel 1989

Robe sombre avec un dégradé rose sur la frange. Nez de venaison. Bouche suave avec des notes épicées et de fruits à l'eau-de-vie. Ce bon vin a un peu souffert derrière la puissance du Pibarnon.



Récapitulatif des bouteilles




Les belle couleurs de l'automne au Pays Basque

Partager cet article

Repost0

commentaires