750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2020 7 20 /09 /septembre /2020 11:09

Repas dégustation chez Valérie et Eric le 19 septembre 2020, apéritif pris en terrasse dans une ambiance encore estivale.

Mises en bouches

Repas-dégustation avec Labruyère, Drappier, Weinvach, Gendrier, Dom. Laurent, Breton.

Soupe glacée de petits pois au saumon

Repas-dégustation avec Labruyère, Drappier, Weinvach, Gendrier, Dom. Laurent, Breton.

Timbale de Saint-Jacques au pain d'épices

Repas-dégustation avec Labruyère, Drappier, Weinvach, Gendrier, Dom. Laurent, Breton.

Boeuf provençal aux poivrons

Repas-dégustation avec Labruyère, Drappier, Weinvach, Gendrier, Dom. Laurent, Breton.
Repas-dégustation avec Labruyère, Drappier, Weinvach, Gendrier, Dom. Laurent, Breton.

Plateau de fromages de "Chez Jeannot"

Repas-dégustation avec Labruyère, Drappier, Weinvach, Gendrier, Dom. Laurent, Breton.

Banoffee

Repas-dégustation avec Labruyère, Drappier, Weinvach, Gendrier, Dom. Laurent, Breton.

Les vins

 

Champagne Prologue Grand Cru Domaine Labruyère

Dégorgé le 29/01/19 dosé à 1,8gr, issu du grand cru Verzenay (70% PN, 30% Ch).

Pâle de robe avec une bulle abondante.

Fruits secs au nez suivies de notes citronnées.

La bouche est longiligne, sèche, ponctuée d'une pointe crayeuse. Champagne d'une complexité moyenne mais bien calibré pour l'apéritif.

 

Champagne Grande Sendrée 2008 Drappier

Teinte plus soutenue de la robe avec une bulle plus apaisée.

Le nez très expressif déroule des notes grillées, de fruits secs, de brioche et même un soupçon de vieux rhum pour certains.

Vineux et d'un superbe équilibre, le vin se tend en bouche sur une sensation de matière. Longue finale sur un  rappel crayeux d'une fine salinité. Un très beau témoin de ce grand millésime 2008.

 

Riesling Schlossberg 2008 cuvée St Catherine domaine Faller

La robe commence à prendre une couleur dorée.

Grand dégagement aromatique sur les épices (muscade), les fruits (orange, abricot, pamplemousse), le minéral (terpènes mais en mode discret).

En bouche la richesse du vin fusionne avec la nervosité, la finale donne un sensation de pureté par son expression sèche et longue. Il justifie sa place parmi les plus Grands Crus alsaciens.

 

Cour-Cheverny cuvée François 1er 2002 Michel Gendrier

D'une nuance terne la robe apparait évoluée.

Le nez va de la pomme au four aux épices (poivre), puis d'une légère expression terpénique à notes racinaires.

D'un équilibre sur la fraicheur , il s'évanouit rapidement en bouche pour réapparaitre en retro olfaction. Surprenant, mais pénalisé par son passage après le Schlossberg.

 

Pommard Les Epenots 2001 Dominique Laurent

La couleur étonne pour un Bourgogne, sombre, opaque, dotée d'une frange orangée.

Quelle expression au nez! Myrtille, sous bois, confiture de cerise, pointe fumée, feu de sarments, terre...

Le vin large en bouche, à la texture veloutée, se montre plus énergique sur sa longue finale aux tanins de soie. 

 

Bourgueil Les Perrières 2000 Catherine et Pierre Breton

Robe rubis sombre avec un dégradé sur la frange.

Nez à dominante tertiaire avec des notes douces de sous-bois.

Bouche encore tenue par une fine acidité avec des tanins complètement fondus, les arômes délicats de champignons, feuilles mortes et de fruits rouges ainsi que le quasi absence de caractère variétal pourrait faire penser à un Bourgogne.

 

Gewurztraminer cuvée Laurence 2008 Domaine Weinbach

Beau nez délicat de rose, de litchi avec des épices orientales.

La bouche suave présente un léger sucre résiduel, un vin tout à fait plaisant mais qui a du mal à résister face à la "puissance" de saveurs du Banoffee

 

Repas-dégustation avec Labruyère, Drappier, Weinvach, Gendrier, Dom. Laurent, Breton.

Partager cet article

Repost0

commentaires