750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2017 6 30 /09 /septembre /2017 09:40

Un premier cru de Gevrey et 3 premiers crus de Nuits ont été dégustés. On verra que chacun d'eux a son propre caractère. C'est ce qui rend la Bourgogne si passionnante.

 

Grevey Cazetiers Dominique Laurent 1998

La robe rubis est terne avec un dégradé rose sur la tranche.

Le nez est plaisant avec un mélange de fruits rouges et d'épices. La bouche est plutôt légère mais délivre de beaux arômes avec une certaine longueur. A boire néanmoins, il est à son apogée voire l'a dépassée.

Note: 14.5/20

 

Nuits Les Vaucrains Dominique Laurent 1998

Robe rubis la plus foncée des quatre vins.

Nez racé avec des épices, du fruit rouge et une touche d'aubépine.

Bouche velouté avec des tanins très fins, belle expression fruitée avec de la maturité mais du tonus en fin de bouche qui lui donne une grande longueur.

Note:16.4/20

 

Nuits La Richemone Dominique Laurent 1998

Robe assez proche du gevrey Cazetiers.

Premier nez de résine, de café puis à l'aération viennent des notes de sous-bois et de champignons, note de réglisse.

Ce vin a divisé les dégustateurs, c'est effectivement celui dont les tanins sont les plus apparents: certains le trouvent assez raide en bouche, d'autres apprécient  son équilibre. Ce vin se complexifie néanmoins à l'aération, il a donc de la réserve.

Note: 14.1/20 (notes entre 12.5 et 16.5)

 

Nuits Les Saints-Georges Dominique Laurent 1998

Nez débutant par une touche de caramel puis de la confiture de fraise, du feu de sarments.

Bouche présentant une certaine parenté avec le Nuits Vaucrains (grande maturité de fruits rouges) mais présentant un peu plus de tanins, belle longueur.

Note: 16.4/20

Le millésime 1998 en Côte-de-Nuits chez Dominique Laurent

Partager cet article

Repost0

commentaires