Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 09:39

Vouvray brut Foreau 2011:

La bulle est fine (36 mois de latte), les arômes évoquent l'agrume puis le raisin mûr. Bouche fraîche qui ne manque pas de tension ( dosage léger à 3 gr).

 

Champagne GC 2003 F Egly:

Etonnante robe dorée aux bulles assagies. Le nez, très évolutif, est un festival aromatique: (mirabelle, miel, macaron, truffe blanche, bois précieux...) Idem pour la bouche, d'une ampleur et d'une longueur inhabituelles pour un vin de Champagne.

 

Jasnières 2012 Domaine de Cézin:

La robe est pâle, le nez discret, mais le vin devient plus causant au réchauffement (agrumes, amande amère). Léger en bouche, il file droit vers de légers amers. Grande buvabilité. 

 

Macon Pierreclos Le Chavigne 2002 JM Guffens:

Belle robe légèrement dorée. Le nez est magnifique dominé par les agrumes (citron confit), puis des notes de noisettes auxquelles se mèlent une touche de quinquinat. Superbe attaque en bouche, équilibre acidité/gras parfait et très grande longueur font de ce vin un modèle de Chardonnay bourguignon.

 

Gruner Vetliner Eiswein 2013 Autrieth:

Robe paille d'aspect terne. Au nez on devine du coing, puis des herbes de montagne et de la menthe. La bouche suave est moelleuse, elle s'équilibre plus sur la douceur que sur l'acidité.

 

St Croix Du Mont Château de Terrefort 90: 

Ce serait le 2ème vin de Chateau Loubens. Jolie robe bouton d'or. Cire, abricot, orange amère, confiture de rubharbe lui donnent une belle complexité. La bouche aux sucres assagis est longue avec un sensation poivrée en finale. 

 

Jurançon Quintessence de Petit Manseng dom. Cauhapé 88: 

La couleur cognac annonce l'âge mais aussi la concentration du vin. On retrouve cet ârome de nèfle, moins net qu'en vin jeune, mais aussi de la truffe, du pruneau, du miel, des infusions de plantes...La bouche, grasse et d'une grande intensité aromatique, est tempérée par une fine acidité qui porte le vin très loin. Il se montre plus nuancé que le 90.

 

 Grange de Péres 2004:

La couleur est sombre et terne. Le nez s'ouvre sur des notes viandées qui évoluent vers un complexe arômatique cassis/mûre/cerise/fraise, auquel vient se mêler des notes de guarrigue. Il  finit très long sur une pointe de gentiane.

 

Hermitage 95 Tardieu Laurent:

Même si elle est marquée de traces d'évolution la robe garde une teinte sombre. Le nez est ténu, poivre, sous bois...La bouche garde une expression tannique, quelques notes de violette apparaissent  sur une finale de longueur moyenne. On attendait plus de ce vin là. 

 

Clos des Epeneaux 91:

Rouge sombre, la robe montre peu de traces d'évolution pour son âge. Très beau nez qui délivre des arômes de jus de viande puis de fruits rouges, de poivre, de musc et des notes de champignons de Paris. La bouche est précise et le toucher s'affine au fur et à mesure de l'aération. Beaucoup de longueur en finale avec des tanins lissés mais encore perceptibles.

 

Clos St Jacques VV 90 Dominique Laurent:

La robe trouble est plus légère et plus évoluée que le vin précédent. Une réduction qui passe assez vite pour s'épanouir sur de délicates notes de rose, de fraises au sucre, de cerise voire de ronce. Un toucher tout en légèreté se déploie en une finale aux tanins satinés enfouis dans la chair du vin. Evidemment il est très long!

Vins d'été dans le Perche

Partager cet article

Repost 0
Published by guionie - dans vin et gastronomie
commenter cet article

commentaires